Un remède naturel peut s'avérer être une clé pour gérer les symptômes sans effets secondaires. Bon nombre des médicaments qui améliorent notre vie quotidienne ont été découverts pour la première fois dans la nature - la découverte de l'aspirine a commencé avec de l'écorce de saule, la pénicilline a d'abord été extraite d'une espèce commune de moisissure et d'innombrables autres composés améliorant la vie ont des racines dans le monde naturel.

La Dr. Erin Scott, professeure adjointe au Texas A&M College of Veterinary Medicine & Biomedical Sciences, a trouvé son inspiration dans la plante de curcuma, un membre de la famille du gingembre connu pour sa couleur jaune vif qui peut avoir de puissantes propriétés anti-inflammatoires utiles dans le traitement de l'uvéite chez le chien.

 

à lire aussi : Comment utiliser le curcuma pour le chien

"L'uvéite est une inflammation à l'intérieur de l'œil des chiens qui peut causer de l'inconfort et une sensibilité à la lumière", a déclaré Scott. "Cette atteinte oculaire survient fréquemment chez les chiens et a de nombreuses causes. Nous pouvons attribuer une uvéite secondaire à des maladies infectieuses, à la suite d'un oedème cornéen, un cancer et des maladies auto-immunes. L'uvéite peut également survenir avec des cataractes de longue date et après une intervention chirurgicale liée la cataracte ou le traitement chirurgical du nerf optique."

L'uvéite est une cause majeure de complications après une intervention chirurgicale de la cataracte chez le chien, dit Scott, et la gestion de l'inflammation postopératoire dans la chambre postérieure de l'œil est un défi majeur en ophtalmologie vétérinaire et humaine en terme de pronostic visuel.

De rares cas d'uvéites intermédiaires peuvent être déclarées. Aussi appelée pars planite, elle se caractérise par une inflammation du vitré qui s'opacifie, on parle de hyalite. Les uvéites intermédiaires représentent moins de 20 % des uvéites, elles sont souvent bilatérales et touchent surtout les jeunes chiens.

à lire aussi : Taches brunes sur les yeux du chien, Est-ce grave ?

Symptômes de l'uvéite

  • Douleur oculaire
  • Oedème cornéen
  • Perte de l'œil du chien
  • Strabisme excessif
  • Pression intraoculaire
  • Évitement des lumières vives
  • Rougeur oculaire
  • Apparence trouble dans l'œil du chien
  • Acuité visuelle réduite
  • Perte de mobilité de la membrane nictitante
  • Glaucome secondaire

NOTE

On appelle glaucome secondaire, les glaucomes pour lesquels on peut retrouver une cause suite à un examen ophtalmologique. Par exemple à l'occasion d'une maladie inflammatoire ou un traumatisme, l'œil va présenter des lésions puis des cicatrices en particulier dans l'angle irido-cornéen qui vont rendre progressivement le trabéculum imperméable. Ces signes seront failement visibles à l'examen clinique du chien.

Différence entre membrane et glande nictitante ?

La membrane nictitante est une paupière supplémentaire transparente ou translucide que possèdent certains animaux qui recouvre l'œil afin de le protéger et l'humidifier tout en permettant une certaine visibilité.

La glande nictitante est une glande lacrymale. Cette glande lacrymale est située derrière la membrane nictitante au niveau de la troisième paupière, à sa base. La glande nictitante intervient dans la fabrication des larmes. La luxation de la glande nictitante est une affection bénigne qui gène l'acuité visuelle.

Quand s'inquiéter ?

Un propriétaire peut soupçonner que son animal est atteint de cette atteinte oculaire si le chien garde l'œil affecté fermé en plissant les yeux et en évitant les lumières vives. L'œil d'un animal peut également apparaître trouble, une rougeur oculaire est visible et la suractivité de la glande lacrymale peut provoquer des larmes excessives.

à lire aussi : Soigner la conjonctivite du chien naturellement

Traitement

"Le traitement médical actuel de l'uvéite canine comprent une combinaison de médicaments anti-inflammatoires systémiques et topiques sous forme de stéroïdes ou d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)", a déclaré Scott.

Bien que ces médicaments soient efficaces dans le traitement médical de l'uvéite, ils peuvent provoquer des effets indésirables tels que des vomissements, de la diarrhée, des ulcères d'estomac, avoir un impact négatif sur la fonction rénale et hépatique et augmenter les taux de glucose chez les chiens diabétiques.

Récentes découvertes

Pour ces raisons, Scott et ses collègues du Texas A&M College of Pharmacy ont étudié les propriétés anti-inflammatoires de la curcumine, un composé présent dans le curcuma, et ont découvert que lorsqu'il est transformé en une formulation spéciale de nanoparticules qui stimule l'absorption, ce composé naturel est sans danger et efficace pour gérer l'uvéite sans effets secondaires connus.

Bien que la formulation de nanoparticules de curcumine utilisée par Scott dans ses recherches ne soit pas encore disponible au public, elle est optimiste et gage que ses découvertes conduiront à des progrès dans la gestion de l'uvéite chez les humains et les chiens.

Pour l'instant, les propriétaires d'animaux qui soupçonnent que leur chien souffre d'uvéite doivent contacter leur vétérinaire, qui aidera à déterminer le traitement le plus récent et le meilleur pour leur ami à quatre pattes après un examen ophtalmologique, cet examen clinique dressera le pronostic visuel.

"Cette formulation est quelque chose à rechercher à l'avenir, car des tests supplémentaires et un diagnostic différentiel sont nécessaires pour que nous puissions confirmer nos résultats. Pour le moment, les propriétaires d'animaux doivent suivre les recommandations de leur professionnel de santé vétérinaire", a déclaré Scott, "nous espérons commencer un essai clinique avec ce nouveau médicament dans un proche avenir. Ce qui éviterait un traitement chirurgical".

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.