Ptyalisme (hypersalivation) du cheval : Une maladie fongique courante

Le 29 septembre 2020 , mis à jour le 6 mars 2021 — 4 minutes de lecture
cheval qui bave excessivement causes

Le syndrome de la salive excessive (le cheval bave abondamment) est en fait une maladie fongique. Vous avez sans doute déjà rencontré un cheval qui semble en parfaite santé, sans problème de marche, avec un pelage brillant et une bonne disposition, mais vous avez remarqué un écoulement excessif de salive de la bouche qui semble presque constant.

Il n’est pas rare de voir les chevaux atteints avoir des flaques de bave devant eux. Le champignon à l’origine de ce problème est le rhizoctonia leguminicola, qui infecte les fourrages de légumineuses, en particulier le trèfle.

 

à lire aussi : Les maladies équines à connaître

Hypersaliation équine : Les maladies infectieuses de l’appareil digestif peuvent être la cause

Lorsque du trèfle ou tout autres aliments contaminés venant du milieu extérieur sont introduits dans le tube digestif du cheval, le champignon libère un alcaloïde appelé slaframine qui provoque une surproduction de salive dans les glandes salivaires, laquelle est ensuite excrétée par la bouche.

Les autres effets indésirables de l’alcaloïde sont une surproduction de larmes, une difficulté soudaine de l’appareil respiratoire à fonctionner normalement, des troubles de l’appareil digestif comme : une augmentation marquée de la miction et parfois aussi, la diarrhée, et si le cheval est particulièrement mal à l’aise, il refusera aussi entièrement de se nourrir.

Dans les cas les plus extrêmes, il est possible pour une poulinière d’avorter son poulain. N’oubliez pas que les chevaux ne sont pas les seuls animaux atteints, mais que peuvent être infectés d’autres espèces animales de pâturage, comme les moutons, les chèvres et les bovins. La mort d’animaux adultes est extrêmement rare.

Si vous regardez vos pâturages, vous devrez garder un œil sur le trèfle rouge, qui est un hôte commun pour ce champignon. Le trèfle blanc et d’autres types de trèfles, ainsi que la luzerne sont souvent infectés et provoquent des effets secondaires dangeureux pour le cheval.

Recherchez les petites taches noires sur les feuilles – vous aurez peut-être besoin d’une loupe pour diagnostiquer cette affection avec certitude. C’est par temps très humide en milieu extérieur que ce champignon se développe le plus.

à lire aussi : Arbres toxiques pour le chevaux

Mais il n’y a pas que les pâturages qui doivent vous préoccuper. Si le foin est mis en balles dans les pâturages qui abritent ce champignon aux effets indésirables, l’alcaloïde se dirige vers les balles. Il est déconcertant de constater que les effets toxiques du champignon vont persister pendant plusieurs années sous leur forme aiguë selon les espèces animales.

Vous pourrez voir, chez les animaux atteints, les premiers symptômes de ces maladies infectieuses dans l’heure qui suit l’ingestion de la légumineuse infectée, et la durée des symptômes peut aller jusqu’à trois jours. Pour contrecarrer les effets du champignon, il est préférable de limiter l’alimentation en foin et de retirer immédiatement les animaux du pâturage affecté pour éviter l’ingestion en grande quantité et le déclenchement d’une forme aiguë. L’appareil respiratoire du cheval peut être perturbé si une grande quantité de champignons a été ingéré.

Après un examen clinique approprié, un diagnostic différentiel pourra être établit. Cela devrait aider à la décision du traitement antibiotique à prescrire et pour décider quels autres médicaments vétérinaires utiliser selon le tableau clinique. Les effets secondaires de certains médicaments vétérinaires peuvent mettre à mal le tube digestif de l’animal.

Bien qu’un traitement antibiotique ne soit généralement pas nécessaire, une manifestation prolongée des symptômes peut justifier un appel du vétérinaire pour demander un examen clinique d’urgence afin de révéler le diagnostic différentiel. Le traitement des pâturages est plus difficile. Les fongicides n’ont qu’un succès limité, et il est préférable de discuter de cette question avec un expert en la matière qui sera en mesure de faire des recommandations judicieuses pour votre cas particulier.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.