En raison de la menace possible de l'encéphalite du Nil occidental (fièvre du Nil), de nombreux propriétaires de chevaux pourraient choisir d'utiliser beaucoup de spray anti-moustiques cet été et les suivants. Cette infection par le virus demande quelques connaissances.

En Roumanie, 55 chevaux ont été tués par une épidémie en 1996. Six sur quatorze chevaux italiens sont morts de cette maladie à peine deux ans plus tard. Rien que l'année dernière, vingt-deux chevaux de Long Island ont contracté le virus du nil occidental suite à des piqûres de moustiques et treize d'entre eux sont morts.

 

Cycle de transmission et circulation du virus

Les moustiques vecteurs (virus isolé chez 75 espèces différentes dont : culex, aedes…) s’infectent en piquant des oiseaux eux-mêmes touchés par l'infection du virus west. Ils peuvent contaminer, par piqûre, l’homme et les herbivores domestiques comme le cheval. Le cheval et l’homme sont des hôtes accidentels dans le cycle de cette zoonose et représentent des culs de sac épidémiologiques. Ceci signifie que le virus du Nil occidental fait partie des maladies infectieuses n'ayant aucuns modes de transmission du virus directe du cheval à l’homme ni d’homme à homme.

cycle de transmission du virus west nile chez le cheval
Cycle de transmission

Surveillance du virus

La surveillance de la circulation du virus est une surveillance pluridisciplinaire comprenant un volet humain, un volet équin, un volet aviaire et un volet entomologique.

L'objectif est de repérer précocement les modes de transmission et la circulation du VWN afin de mettre en place rapidement des mesures de prévention et de protection des personnes, principalement la sécurisation des dons de sang et des greffons.

La période de surveillance est comprise entre le 1er mai et le 30 novembre. La surveillance animale comprend :

  • la surveillance clinique nationale des équidés (encéphalites équines) ;
  • la surveillance syndromique des équidés (RESPE) : signes neurologiques et syndrome piro-like ;
  • la surveillance des mortalités d'oiseaux sauvages (réseau SAGIR) ;
  • il n'y a pas de surveillance entomologique spécifique en dehors d’une circulation virale établie.

Une infection à virus faisant suite à des piqûres de certaines espèces de moustiques…

Chez l'homme, les chevaux, les oiseaux et parfois les chats et les chiens, la fièvre du Nil occidental est un type de maladie virale qui provoque une inflammation du cerveau. Certaines espèces de moustiques peuventt infecter les moutons et les porcs mais l'infection par le virus n'a pas encore provoqué de maladie chez ces espèces.

La présence du virus de la fièvre du nil occidental chez certaines espèces d'oiseaux est avérée. La transmission du virus se fait par les piqûres de moustiques. Le virus se reproduit lorsque des populations de moustiques femelles se nourrissent de certaiines espèces d'oiseaux et qu'il y ait encore la présence du virus dans la salive du moustique après dix à quatorze jours pour qu'une dose infectieuse soit transférée à tout cheval, chien, chat, oiseau ou humain que le moustique pique.

à lire aussi : Les maladies du cheval et comment les soigner naturellement

Quels traitements disponibles pour le Nil occidental ou infection à virus

Pour ce type d'encéphalite, il n'existe pas de traitement disponible. La meilleure mesure préventive consiste à éviter d'être piqué par des populations de moustiques. À l'aube et au crépuscule, lorsque les moustiques sont les plus actifs, vous devez porter des vêtements à manches longues et des pantalons longs. L'utilisation de DEET est particulièrement efficace comme insectifuge.

Le matin et le soir, les chevaux doivent être aspergés d'un insectifuge. Contre les moustiques, les chasse-moustiques électriques sont souvent inefficaces et n'offrent aucune protection contre l'infection du virus. Cette maladie présente des signes similaires à ceux de l'encéphalite équine de l'Est.

Les signes comprennent une perte rapide de la coordination et de l'équilibre de l'arrière-train qui conduit à l'immobilisation dans les cas les plus graves. Les chevaux peuvent se rétablir complètement s'ils présentent des signes plus légers de la maladie. Les chevaux meurent généralement s'ils s'allongent. Egalement, l'infection du virus west fait partie des maladies infectieuses qui progressent plus rapidement que la myéloencéphalite protozoaire équine.

Il n'existe actuellement aucun vaccin qui puisse aider à protéger un cheval contre la fièvre du Nil (west nile virus).

Pour en savoir plus :

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.