Problèmes de prostate chez le chien : Remèdes naturels

Le 18 septembre 2020 , mis à jour le 6 mars 2021 — 6 minutes de lecture
remedes naturels problèmes de prostate du chien

Si vous avez un chien mâle intact qui vieillit, il n’est pas rare qu’il développe des maladies de la prostate. C’est comme ça, avec le vieillissement, cette glande rencontre des difficultés et cela arrive aux humains et aux chiens. Il existe des solutions alternatives en prévention pour soulager la douleur et l’inflammation.

Le problème avec cette glande est que lorsqu’elle grossit, elle commence à exercer une pression sur le côlon provoquant une défécation gênante et lorsqu’elle exerce une pression sur la vessie, elle se traduit par une miction gênante. Le nom médical de cette affection est l’hyperplasie bénigne de la prostate, et on estime que cette maladie affecte principalement les chiens mâles intacts de plus de cinq ans, 95% d’entre eux étant affectés à l’âge de neuf ans.

 

Quels traitements pour les maladies de la prostate du chien à la maison ?

Les symptômes suggérant une hypertrophie de la prostate chez les chiens comprennent une défécation difficile, la constipation et parfois vous pouvez remarquer des selles minces comme un crayon en raison de la pression de la glande contre le côlon. Cela rend la vie de l’animal misérable au quotidien.

Lorsqu’elle exerce une pression sur la vessie, cela provoque des difficultés à uriner, ce qui peut entraîner une tension, une perturbation ou un faible débit urinaire, une inflammation de l’urètre et la présence de sang dans les urines. Les chiens affectés peuvent également avoir du mal à marcher à cause de la douleur provoquée par la glande enflammée et sensible.

à lire aussi : Chien : Glande anale enflée et enflammée, quels remèdes naturels ?

Consultez votre vétérinaire

Avant d’essayer des remèdes maison pour l’hyperplasie bénigne de la prostate chez votre toutou, il est important de le faire examiner par un vétérinaire pour valider votre diagnostic. Les calculs vésicaux, les infections de la prostate, les abcès, les kystes, les tumeurs et les infections des voies urinaires peuvent provoquer des symptômes similaires. Si votre animal est léthargique, a de la fièvre, qu’il ne touche plus à son alimentation, qu’il est raide et a des douleurs au niveau du ventre, consultez votre vétérinaire; c’est souvent le signe d’une infection bactérienne qui nécessite des médicaments antibiotiques.

Reconnaître quand cela relève d’une urgence

Si votre animal est incapable d’uriner, en prévention, considérez qu’il s’agit d’une urgence médicale. Sans la capacité d’uriner, votre chien peut dépérir rapidement car des dommages aux reins peuvent survenir à cause des toxines qui commencent à s’accumuler dans le corps. Les chiens affectés deviennent léthargiques et faibles, ce qui peut rapidement devenir une situation potentiellement mortelle. Si votre chien est bloqué et ne peut pas uriner, il est important de voir immédiatement le vétérinaire.

Sortez souvent

Lorsqu’un chien développe une hypertrophie de la prostate, il urine probablement un peu à la fois. Il est important d’encourager les déplacements fréquents à l’extérieur afin qu’il ait la possibilité de vider souvent sa vessie. Ne pas le faire peut le rendre plus sujet aux infections des voies urinaires car plus l’urine se concentre, plus elle encourage la prolifération bactérienne. Si votre animal a du mal à marcher et que vous devez le promener à l’extérieur, assurez-vous de ne pas en faire trop ; même un exercice léger peut être douloureux.

à lire aussi : Six conseils pour faire faire de l’exercice à votre chien âgé

Rendre les selles plus fluides

Lorsque la glande hypertrophiée exerce une pression sur le rectum, les selles dures peuvent être difficiles à évacuer. Vous pouvez aider à rendre ces selles molles en laissant votre chien boire suffisamment d’eau et en lui donnant un adoucisseur de selles. N’utilisez pas de lavements car ceux conçus pour les humains sont toxiques pour les chiens. Demandez plutôt à votre vétérinaire une prescription de lactulose qui aidera votre chien à évacuer facilement les selles ou à rechercher des remèdes maison contre la constipation du chien pour obtenir des conseils naturels.

Saw Palmetto

Le vétérinaire Joeseph Demers dans le livre The Veterinarian’s Guide to Natural Remedies for Dogs: Safe and Effective, recommande d’utiliser le palmier nain pour les problèmes de prostate chez les chiens. Il prétend cependant avoir vu de bons résultats pour traiter cette maladie lorsqu’il est combiné avec l’acupuncture et l’homéopathie.

Stérilisation

Si vous êtes fatigué de faire face aux problèmes de prostate chez votre chien, la solution ultime pour stopper la maladie est de faire stériliser votre chien. En effet, la taille de la glande est principalement due à la présence d’hormones mâles. On estime qu’après la stérilisation, la prostate rétrécit de 70%, ce qui résout tous les problèmes liés à l’élargissement. En effet, la plupart des chiens castrés auront une vie plus plaisible et plus jamais de problème de prostate pour cette même raison. Si vous décidez de le stériliser, considérez que la réduction de taille se produit en quelques semaines.

Diminuer la glande avec le finastéride

Et si vous possédez un mâle reproducteur que vous ne souhaitez pas stériliser, consultez votre vétérinaire pour qu’il prescrive des médicaments comme le finastéride qui est destiné à réduire la taille de la prostate. Selon Cathy E. Langston, vétérinaire spécialisée en médecine interne, le finastéride (Proscar, Propecia) provoque chez les chiens présentant une hypertrophie de la prostate une diminution de 70% de la taille en 10 semaines; cependant, à l’arrêt, l’élargissement a tendance à reprendre dans les 8 semaines.

Surveillance fréquente

Une hypertrophie de la prostate nécessite une surveillance constante des signes d’aggravation et du développement d’infections ou d’abcès. Si vous remarquez que votre chien est incapable d’uriner ou de déféquer, consultez immédiatement votre vétérinaire. De plus, si votre chien développe de la fièvre, une perte d’appétit, des douleurs et de la léthargie, consultez votre vétérinaire car cela peut indiquer des signes d’infection. Garder un œil sur votre ami peut vous aider à reconnaître tôt les signes de problèmes afin que les traitements soient plus faciles.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.