La toxoplasmose chez les chats : Saviez-vous que cette contamination parasitaire féline peut affecter les humains. De quelle façons nous contamine t-il ? Attention au danger pendant la grossesse et pour certaines personnes immunodéprimées.

La toxoplasmose est parasitose assez courante chez le chat, et elle peut infecter jusqu'à 30% des animaux de compagnie (dont le chien) en Europe. La bonne nouvelle, c'est que le traitement de la toxoplasmose est simple. Ainsi, si que vous remarquez les signes et les symptômes dès leur apparition et que vous le faites soigner à temps, votre petite boule de poils devrait redevenir en quelques jours au mieux de sa forme.

 

Toxoplasma gondii, un protozoaire de la famille des coccidies est assez peu courante chez le chien qui n’est pas un hôte définitif du parasite mais seulement un hôte intermédiaire au même titre que les rongeurs, les ruminants, les chevaux, les oiseaux ou l’être humain. Cela signifie que le parasite ne peut pas se reproduire chez le chien et ces hôtes intermédiaires et qu’il n’est pas excrété dans leurs excréments.

Qu'est-ce que la toxoplasmose ?

Illustration vectorielle du parasite Toxoplasma gondii chez le chat et de l'infection d'une femme enceinte

La toxoplasmose chez le chat est une contamination parasitaire causée par un parasite microscopique appelé Toxoplasma gondii, également connu sous le nom de T. gondii. Ce parasite protozoaire a tendance à infecter les animaux à sang chaud et est donc considéré comme un parasite zoonotique.

Toxoplasma gondii se compose de trois stades de vie, à savoir :

  1. Tachyzoïtes :Au cours de ce stade, le parasite se multiplie et se dissémine rapidement dans le sang. C'est donc à ce stade que le parasite commence à infecter le plus de tissus possible.
  2. Bradyzoïtes : Lorsque le système immunitaire de l'organisme détecte l'inflammation causée par le parasite, la réplication des tachyzoïtes sera atténuée. Cela entraîne le début du stade bradyzoïte, ce qui signifie simplement que le parasite va former des kystes tissulaires.
  3. Sporozoïtes : C'est le dernier et dernier stade du parasite, pendant ce stade, l'organisme se reproduit de manière asexuée en formant des oocystes sporulés. Les oocystes sont ensuite évacués par les selles du chat. Heureusement, ce stade n'est pas considéré comme un stade infectieux.

La toxoplasmose chez le chat peut être considérée de la même manière que le paludisme chez l'homme : Lorsqu'elle est identifiée et contrôlée à un stade précoce, elle entraîne dans le pire des cas des complications mineures. La prévention et la reconnaissance des symptômes sont donc essentielles.

6 choses à savoir sur la toxoplasmose chez le chat

  1. Système immunitaire : Les chats immunodéprimés ou dont le système immunitaire est affaibli sont les plus susceptibles de développer des réactions indésirables à Toxoplasma gondii. Il s'agit notamment des chatons, des chats âgés, des chattes en gestation ou des chats atteints de leucémie féline.
  2. Importance des bacs à litière : Nettoyez-vous son bac à besoins tous les jours ? Si vous ne le faites pas, vous exposez votre chaton à une foule de problèmes de santé, et l'infection par la toxoplasmose n'est que l'un d'entre eux.
  3. Problèmes de transmission : Toxoplasma gondii est une zoonose. Cela signifie que vous pouvez attraper ce parasite par votre chat. Cette affection est particulièrement préoccupante pour les chattes en gestation et les femmes pendant la grossesse, car elle peut en entraîner le développement congénital.
  4. Les effets sont dévastateurs comme légers : Votre chat peut parfois supporter cette parasitose sans aucune autre intervention. Cependant, comme chaque chat est différent, il est important de garder à l'esprit que certains peuvent développer des symptômes beaucoup plus graves.
  5. Facile à traiter : si votre chat est infecté, il est très simple de le soigner. La plupart peuvent se rétablir rapidement une fois traités.
  6. Prévalence : Une étude menée à Gizeh, en Égypte, a révélé l'existence d'une colonie de chats sauvages dont 97 % des félins souffrent d'une infection à toxoplasme. Les viandes crues ou insuffisamment cuites sont l'une des principales sources de transmission du parasite du toxoplasme. Les félins sauvages sont plus susceptibles de manger des viandes crues ou infectées, ou d'entrer en contact avec des sols ou des légumes sauvages contaminés que leurs congénères domestiqués.

Signes et symptômes cliniques

Les chats atteints ne présentent aucun signe particulier. Cependant, ce n'est pas toujours le cas. La présence de T. gondii peut affecter les chats de différentes manières. Les symptômes les plus courants, selon l'Université Cornell, sont les suivants :

  • Perte d'appétit
  • Fièvre
  • Léthargie

Si la présence deT. gondii - est vérifiée, cela peut affecter diverses parties du corps. Cela inclut le système respiratoire et le système nerveux. En cas de fièvre, surveiller la déshydratation.

Les chats qui développent une infection pulmonaire chronique présenteront des symptômes tels que :

Dyspnée (qui signifie une respiration laborieuse)

  • Toux
  • Anorexie
  • Jaunisse

Les autres symptômes peuvent être les suivants

  • Cécité
  • Inflammation de la rétine
  • Changements de personnalité
  • Crise cardiaque
  • Troubles du système nerveux

Mon chat est-il attent de toxoplasmose ?

La seule façon de savoir si votre chaton est infesté est de le faire tester. Cependant, si vous remarquez l'un des symptômes ci-dessus, il est préférable d'emmener rapidement votre chat chez le vétérinaire pour qu'il soit soigné.

En général, si les symptômes persistent pendant plus de quelques jours après le traitement, il y a fort à parier que ce n'est pas la cause du trouble de votre chat.

Malheureusement, on ne peut pas confirmer le diagnostic sans effectuer des tests sanguins. Ces tests sanguins peuvent impliquer la cytologie, la chimie clinique et l'hématologie.

Le test ELISA (en anglais Enzyme-Linked Immuno Assay) est un autre outil de diagnostic utilisé pour vérifier s'il y a toxoplasmose. Cet outil permet de rechercher les anticorps spécifiques du parasite.

Si vous avez affaire à un chat sauvage ou errant, on peut supposer sans risque qu'il est très probablement porteur de T.gondii. En effet, les chats tuent régulièrement d'autres animaux (même les chats d'intérieur sont connus pour tuer les souris et autres petites vermines) qui sont probablement porteurs du parasite en eux.

Mais alors ! Mon chat peut-il être porteur de la toxoplasmose ?

La réponse courte - oui ! T.gondii est présent dans les excréments de chat, en nettoyant sa caisse à besoins, vous pourriez très bien contracter la toxoplasmose. En effet, les chats et les chatons sont porteurs de millions de parasites dans leurs excréments, même longtemps après la guérison de l'infection. C'est la mauvaise nouvelle.

La bonne nouvelle, c'est que vous risquez davantage de contracter la toxoplasmose en mangeant des viandes insuffisamment cuites qu'en touchant les selles de votre chat.

Les personnes les plus sensibles à la toxoplasmose sont les femmes enceintes et les personnes immunodéficientes. Si vous suivez des traitements immunosuppresseurs, comme ceux qui sont administrés dans le cadre d'une transplantation d'organe, ou si vous souffrez d'un trouble affectant votre système immunitaire, comme le VIH ou le sida, vous risquez davantage de contracter la toxoplasmose.

Toxoplasmose chez les femmes enceintes

Un chat atteint de toxoplasmose et une femme enceinte qui le caresse

Pour de nombreuses femmes enceintes, la toxoplasmose ne présentera aucun symptôme ; au contraire, elle existera simplement en silence parce que le système immunitaire de l'organisme aura géré la menace. Cependant, le risque est grand pour le fœtus, plus exactement pour l'enfant à naître. En effet, la toxoplasmose peut notamment se transmettre à l'enfant par le placenta, ce qui augmente le risque de toxoplasmose congénitale.

De nombreux nourrissons ne présenteront pas de signes d'infection, mais les effets de l'infection peuvent apparaître plus tard. Ces symptômes comprennent la perte de la vision, le retard mental, la perte de l'ouïeet la mort dans les cas graves. Le système immunitaire d'un fœtus n'étant pas aussi développé que celui d'un adulte, il est important d'être conscient de ces risques.

Mon chaton a la toxoplasmose ! Que faire ?

Si vous êtes en mesure de poser cette question, cela signifie que votre vétérinaire a déjà un plan d'action. Souvent, votre vétérinaire vous prescrira un antibiotique pour votre chat. De nombreux antibiotiques sont incroyablement efficaces et ne nécessitent pas beaucoup de temps pour traiter l'infection, ce qui permet à votre chaton de redevenir malicieux.

Comme pour toute infection, plus tôt le traitement commence, meilleur est le pronostic pour votre chat.Dans les cas plus graves, il est impératif de commencer le traitement immédiatement. S'il n'y a pas d'amélioration après quelques jours, la toxoplasmose n'est peut-être pas ce qui affecte votre chat. À ce stade, d'autres tests seront nécessaires pour déceler d'autres maladies ou infections éventuelles.

Que faire si je suis atteint de toxoplasmose ?

À moins que vous ne soyez une femme enceinte ou une personne dont le système immunitaire est affaibli, la toxoplasmose se résout généralement d'elle-même. De nombreux humains qui attrapent le parasite Toxoplasma gondii présentent un gonflement des ganglions lymphatiques et des symptômes ressemblant à ceux de la grippe.

Cependant, dans la plupart des cas, la réponse immunitaire de l'homme s'enclenche et les symptômes ont tendance à disparaître d'eux-mêmes.

Le cycle de vie de l'infection ne dure généralement que quelques semaines. Beaucoup d'humains ignorent dès le départ qu'ils ont été atteints de toxoplasmose.

D'un autre côté, si vous pensez être atteint de toxoplasmose et que vous faites partie de ces catégories de risque, assurez-vous de consulter votre médecin immédiatement. Votre médecin aura le traitement nécessaire pour atténuer les problèmes dus à la toxoplasmose. Une méthode de traitement courante consiste à utiliser un médicament à base d'acide folinique. L'acide folinique aide à promouvoir la croissance et la réparation des cellules.

N'attendez pas - chez les personnes souffrant de troubles du système immunitaire, on sait que la toxoplasmose peut provoquer un gonflement du cerveau, une affection très dangereuse et potentiellement mortelle.

Elle est ainsi associée à la schizophrénie ou la dépression. Selon des chercheurs allemands, Toxoplasma gondii agit en fait sur la composition moléculaire des synapses responsables du traitement du signal dans notre cerveau.

Protégez-vous ! Empêchez l'infestation de ce parasite

La bonne nouvelle concernant T. gondii est que la maladie est évitable ! Le moyen le plus simple d'empêcher que T. gondii n'affecte votre chat et peut-être vous-même est de nettoyer quotidiennement la litière du chat. Heureusement, T. gondii met plusieurs jours à se développer et à devenir infectieux. Par conséquent, vous n'aurez pas à vous inquiéter de l'exposition de votre chat au nettoyage quotidien de sa caisse.

Chez l'homme, il est rare que les excréments de chat provoquent une infection due à T. gondii. Il est beaucoup plus probable que de la viande insuffisamment cuite ou de la viande crue transmette le parasite. Assurez-vous de cuire toute les viandes selon les spécifications appropriées.

Et si vous êtes enceinte ou si vous avez une immunodéficience ? Pour éviter de contracter une maladie, assurez-vous de nettoyer la caisse à excréments avec des gants durant votre grossesse. Cette étape peut sembler un peu exagérée, mais comme le dit le dicton, "un gramme de prévention vaut un kilo de remède". Pensez à bien vous laver les mains, à nettoyer les fruits et légumes souillés de terre, à éviter certains aliments et le contact avec les chats.

Il est vrai que pour l'homme, T. gondii n'est pas aussi menaçant que d'autres germes ou parasites. Mais si vous avez la possibilité d'éviter la maladie, pourquoi ne pas mettre des gants ?

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.