Monter sans selle : Conseils et Technique

Le 16 septembre 2020 , mis à jour le 4 mars 2021 — 6 minutes de lecture
monter a cheval sans selle à cru bareback

C’est l’image que vous voyez dans de nombreux films, les cavaliers chevauchant héroïquement sans selle. La monte à cru a des partisans et des adversaires. Certains disent que c’est une expérience formidable et pas un problème pour le cheval, d’autres targuent que ce n’est pas du tout bon pour le corps d’un cheval.

Mais alors, qui faut-il croire ? Passionné d’équitation, dans cet article, vous glânerez des conseils sur la monte à cheval sans selle et sans étriers. Monter à cru se dit aussi bareback, on verra cela plus bas. Après quelques exercices étapes par étapes.

 

La différence entre la monte AVEC et SANS selle

Quand on regarde des siècles en arrière dans l’histoire de l’homme et du cheval, on voit qu’au début, la selle n’était jamais utilisée. Les selles n’existaient tout simplement pas à l’époque. Les selles qui étaient là n’étaient utilisées que pour transporter des provisions. Ces selles spéciales pour chevaux étaient également utilisées avec des bêtes de somme comme les ânes.

Finalement, la selle a été développée au fil du temps sous la forme que nous les connaissons de nos jours. Le confort du cavalier et de sa monture est primordial. La charge du poids du cavalier est répartie uniformément sur le dos de sa monture avec la selle.

C’est mieux pour le dos et donne plus de confort à l’animal. La selle améliore la position des jambes et les pieds dans les étriers donne aux cavaliers une meilleure assise et un meilleur équilibre, de sorte qu’ils ne tombent pas du cheval pendant la conduite normale. Un peu comme un cycliste sur son vélo.

à lire aussi : Nouveau cavalier, nouveau cheval ? Quel équipement choisir

Lorsqu’il monte à cru, le cavalier glisse d’un côté à l’autre (comme quand un cycliste prend un virage serré à toute vitesse avec son vélo) et cela demande encore plus d’équilibre du cavalier, cela s’acquiert avec un peu d’exercices. Ce glissement du cavalier (mouvement sur le côté) est encore plus gênant pour les chevaux, quand il y a moins de muscles dans le dos.

Le poids du cavalier est alors moins absorbé par les muscles du dos de l’animal et le mouvement de glissement du cavalier irrite fortement la colonne vertébrale. Une selle répartit beaucoup mieux la pression avec moins de muscles du dos, de sorte que le poids du cavalier cause moins de problèmes à l’animal.

Position assise pour une monte à cru

Monter sans selle est clairement différent de monter avec une selle. Vous remarquerez immédiatement que la position assise que vous devez adopter est différente. Un cheval, surtout s’il a peu de muscles dans le dos, vous fera mal (au jambes et aux fessiers) avec ses os si vous ne faites pas attention à votre posture.

Pour éviter cette pression sur vos ischion-jambiers, vous devrez un peu enrouler vos hanches vers l’avant. Vous serez plus assis sur le haut de vos fesses. Ne le faites pas trop, car vous mettez le poids en avant, ce qui signifie pour un cheval qu’il doit s’arrêter ou réduire sa vitesse.

Inclinez votre bassin vers l’avant et penchez-vous légèrement vers l’arrière, avec une légère tension sur les muscles abdominaux, vous savez que vous avez la bonne posture. Vous êtes bien assis lorsque votre corps bouge en harmonie avec les mouvements du cheval. Pensez aussi à bien serrer les pieds.

Utilisation d’un pad de monte à cru

Vous souhaitez monter sans selle, mais aussi de manière plus confortable sur le dos du cheval ? Un « bareback pad » vous donnera la sensation de monter sans selle, mais crée également une barrière minimale entre le cavalier et la colonne dorsale du cheval. L’expérience est complètement la même que celle de monter sans pad. Le bareback-pad est par ailleurs attaché au cheval avec une sangle, tout comme une selle.

La monte sans selle est-elle mauvaise pour un cheval ? En utilisant un bareback pad, en particulier avec un cheval avec un dos moins musclé, une posture correcte et une conduite avec un arrière-train porteur, c’est un bon compromis pour pratiquer l’équitation sans selle aussi bien pour le cheval que le cavalier.

Conseils pour monter sans selle

Monter sans selle est génial une fois que vous avez compris la méthode. Cela crée un lien très agréable entre vous et votre cheval. Cependant, ce n’est pas quelque chose que vous pouvez maîtriser pleinement en une heure, même si vous êtes déjà un cavalier expérimenté. En fait, monter sans selle est assez difficile au début. Ayez de la patience et commencez à tourner en rond. Si cela vous fait du bien et que vous vous sentez en confiance, développez-le lentement. Assurez-vous que vous et votre cheval ne faites qu’un : connaissez les mouvements de votre cheval afin que vous puissiez le suivre avec votre propre corps.

Une assise détendue est essentiel pour monter sans selle. Votre cheval ressent également votre tension et c’est pourquoi il est extrêmement important que vous soyez détendu dans les rênes. Si vous trouvez que c’est encore trop difficile, laissez quelqu’un d’autre tenir votre cheval en premier lorsque vous vous asseyez dessus. Ne prenez les rênes que lorsque vous remarquez que vous êtes détendu.

Avez-vous un bareback pad avec une poignée ? N’hésitez pas à saisir cette poignée si vous remarquez que vos muscles sont tendus. Faites ensuite attention à votre posture et ressentez les mouvements du cheval, ce qui réduit la tension musculaire.

Choisissez un cheval que vous connaissez pour la première fois. Cette sensation familière vous donne le courage de monter détendu, ce qui garantit plus de détente. De plus, ne vous asseyez pas tout le temps et en resserrant très légèrement vos muscles, vous pouvez également monter légèrement sans harnais. Cela met beaucoup moins de poids sur le dos du cheval.

Les avantages de monter un cheval sans selle

Ce n’est pas sans raison que la monte sans selle est de plus en plus pratiquée. Cela semble plus pur, vous êtes plus en harmonie avec votre cheval. Vous en apprenez également beaucoup plus, ce qui vous profite en tant que cavalier. Par exemple, vous n’avez rien pour vous aider à trouver et à maintenir l’équilibre, vous devez obtenir cet équilibre par vous-même. Vous apprenez à mener depuis votre soi-disant base. Cette base assure une excellente posture sur le cheval. Cette posture est beaucoup plus naturelle – plus équilibrée. En montant sans selle depuis la base, vous donnez de bien meilleures aides et vous apprenez à retrouver la base importante.

Grâce à cette alternance entre avec et sans selle, vous apprenez beaucoup et vous ne devenez qu’un meilleur cavalier. Monter sans selle peut prendre un certain temps pour s’y habituer, alors donnez-vous du temps, ainsi qu’à votre cheval. Avec la bonne méthode, cela en vaut la peine !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.