Attention : Le Crapaud est Toxique Pour le Chien

Le 7 août 2020 , mis à jour le 21 février 2021 - 8 minutes de lecture
chien qui lèche un crapaud toxique et mortel

Les crapauds sont des petites créatures qui se déplacent lentement, ce qui en fait une cible parfaite pour de nombreux prédateurs, comme les chiens et les chats. Pour compenser leur lente fuite, un grand nombre d’entre aux sont toxiques. Alors si votre chiot mange, lèche ou en mordille un, il court le risque d’être empoisonné.

Alors que certains ont simplement mauvais goût, d’autres sont potentiellement mortels pour votre chiot. Les chiens et chats qui vivent à l’extérieur ou qui ont accès à un jardin, sont les plus exposés au risque d’empoisonnement, en particulier à l’aube ou au crépuscule des mois les plus chauds, lorsque ces amphibiens sont les plus actifs. Existe-il un antidote à donner en urgence en cas d’ingestion ?

 

à lire aussi : C’est quoi la différence entre une grenouille et un crapaud ?

Que faire pour éviter toute intoxication en cas de contact ?

Si vous avez vu votre animal jouer ou être à proximité de cet amphibien et qu’il se met soudainement à saliver abondamment, se frotter le museau avec ses pattes… La situation est dramatique lorsqu’il vomit ou est pris de diarrhée de façon incontrôlée, respire très fort gueule ouverte, a des tremblements et convulsionne. Que faire pour écarter le danger ?

  1. La première chose à faire est de rincer abondamment la bouche avec de l’eau, éventuellement additionnée de bicarbonate de soude (pour lutter contre l’acidité locale).
  2. Les yeux peuvent être rincés abondamment au sérum physiologique. Par précaution, même si le poison ne traverse pas l’épiderme, portez des gants pour effectuer ces premiers soins.
  3. Il faut amener l’animal le plus rapidement possible chez un vétérinaire pour une prise en charge médicale. Le traitement est symptomatique et éliminatoire : perfusion, médicaments pour lutter contre les convulsions, les vomissements, les tremblements, les troubles cardiaques, nursing…

Il n’y a pas d’antidote au venin de crapaud ; il faut attendre qu’il cesse de faire effet. Pour les grands chiens, l’évolution est le plus souvent favorable. Le pronostic est en revanche très sombre pour les petits formats, la mort est souvent rapide.

Quels sont les signes visibles ?

Les symptômes d’un empoisonnement apparaissent généralement assez rapidement après l’exposition. ils peuvent varier en fonction de l’espèce d’amphibien avec laquelle votre animal s’est amusé. Les petits chiens sont également susceptibles d’être plus touchés que les grands chiens, et le fait qu’il l’ait mangé ou non aura une influence sur les effets.

crapaud calamite ou crapaud des joncs
Crapaud calamite ou crapaud des joncs : Il est venimeux et toxique pour les chiens et chats

 

Vous pouvez voir certains ou tous les signes suivants :

  • Beaucoup de bave ou excès de salivation
  • Gémissements ou hurlements
  • Frottement de pattes à la bouche ou aux yeux
  • Changement de couleur des muqueuses – elles peuvent être pâles ou enflammées et rouges
  • Difficulté à respirer
  • Vomissements ou anorexie (désintérêt pour la nourriture)
  • Ataxie (se déplace comme s’il était ivre ou instable)
  • Convulsions
  • Effondrement
  • Température corporelle élevée

Malheureusement, nombre de ces symptômes sont très similaires à ceux de la plupart des autres empoisonnements. Sur le papier, l’empoisonnement des crapauds peut ressembler à l’empoisonnement à l’antigel ou au chocolat.

Il n’est pas surprenant que l’empoisonnement soit causé par un contact étroit de votre chien avec un crapaud. Cela signifie généralement que votre chien l’a pris dans sa gueule pour jouer avec lui ou essayer de le manger.

En France, le Crapaud commun et le Crapaud des joncs (ou calamite) principalement, sont responsables d’intoxications déclarées dans les centres antipoison (plusieurs dizaines de cas par an), parfois mortelles ; mais tous produisent du posion. L’envenimation concerne essentiellement les chiens, rarement les chats qui sont beaucoup plus méfiants. Les bovins sont également parfois intoxiqués.

Les envenimations ont lieu généralement, hors de la période d’hibernation des amphibiens, d’avril à septembre, avec un pic en juillet-août.

Comme dans la plupart des cas d’empoisonnement, il s’agit d’une véritable urgence. Les deux espèces énumérées ci-dessus peuvent être mortelles très rapidement, même pour un gros chien. Comme de petites quantités de poison sont généralement absorbées par les muqueuses, vous ne pouvez pas traiter l’empoisonnement en provoquant des vomissements. Il n’y a rien dans l’estomac que votre chien puisse expulser, contrairement à ce qui se passe dans le cas d’un empoisonnement au chocolat.

Sur le chemin de l’hôpital, si possible, rincez la gueule et les muqueuses de votre animal avec de grandes quantités d’eau. Le temps est un facteur essentiel dans ce cas.

Une fois que vous êtes chez le vétérinaire, celui-ci peut effectuer une analyse d’urine (qui peut montrer des niveaux élevés de potassium), faire un examen physique de base et lui faire passer un électrocardiogramme (ECG). La plupart des autres traitements de de l’empoisonnement par les crapauds chez les chiens sont basés sur le confort et sa sécurité. Il sera suivi de près et on pourra lui donner des médicaments contre la douleur, le mettre dans un bain frais et/ou lui administrer des médicaments pour aider à stabiliser ses signes vitaux.

Crapaud commun
Crapaud commun (Bufo-bufo)

Avertissement

On ne saurait trop insister sur l’importance d’emmener immédiatement votre animal chez le vétérinaire si vous soupçonnez un empoisonnement par les crapauds. Les chiens qui sont amenés chez le vétérinaire dans les 30 minutes suivant leur exposition au poison ont généralement un bon pronostic. Sinon, les chiens n’ont pas de grandes chances de survivre à ce type d’intoxication si vous attendez trop longtemps.

Les chiens sont plus exposés s’ils passent beaucoup de temps à l’extérieur ou au jardin sans surveillance. Ils sont plus susceptibles d’entrer en contact avec des crapauds pendant les mois les plus chauds et les plus humides, en particulier à l’aube et au crépuscule.

Vous pouvez protéger votre chien en le surveillant lorsqu’il est à l’extérieur. Apprenez-lui à faire preuve d’une grande prudence avec les chiots ou les chiens qui sont à l’affût de proies. Si vous savez que votre chien ne vous écoute pas lorsque vous lui dites « Non », alors il ne doit pas être autorisé à errer librement à l’extérieur.

Vous pouvez également réduire la probabilité que des crapauds viennent autour de votre maison en taillant l’herbe et les plantes courtes et en éloignant les sources d’eau du coin préféré de votre chien dans la cour.

Comment reconnaître ces crapauds

Le crapaud commun

C’est le plus gros d’Europe. La femelle, plus grande que le mâle, peut atteindre plus de 12 cm. Sa peau verruqueuse marron grise est ornée de saillies qui sont en fait des glandes sécrétant un poison antiseptique et visant à repousser les prédateurs. Ces pustules sont sans danger pour quiconque le manipule mais par précaution il vaut mieux porter des gants pour éviter toute irritation. Autre élément remarquable : ses yeux sont profondément cuivrés et délicatement veinés d’or.

Le crapaud calamite

Le calamite est trapu pouvant atteindre 10 cm de longueur, mais généralement il ne dépasse pas les 7-8 cm. Il possède des pattes courtes et se déplace rapidement sans sauter. Les glandes parotoïdes sont parallèles et proéminentes (contrairement à son homologue commun qui a des glandes parotoïdes obliques). Les pupilles sont horizontales et entourées d’un iris jaune doré. Les tubercules sous l’orteil le plus long sont généralement disposés par paires.

La peau est moins pustuleuse que chez le commun et la robe est très différente : tachetée de blanc et verdâtre (avec parfois des verrues rougeâtres). Il porte presque toujours une ligne vertébrale de couleur jaune. La gorge du mâle est bleue ou violette, il possède un sac vocal très efficace et comparable à celui des rainettes en terme de volume sonore.

Lorsqu’il se sent menacé, le Calamite gonfle son corps, lève l’arrière-train et produit une odeur caractéristique.

Pourquoi sont-ils toxiques pour nos animaux de compagnie ?

Leur venin contient des molécules toxiques pour le cœur et des molécules hallucinogènes (amines, peptides et alcaloïdes) : bufotoxine, bufogénine, bufoténine, adrénaline, sérotonine. Il est en outre particulièrement acide et irritant.

Il n’est pas rare que le chien l’attrape dans sa gueule pour jouer ou pour le croquer ; celui-ci, par un mécanisme de défense éjecte alors la bave qui vient irriter les muqueuses de la bouche et parfois des yeux puis passe dans la circulation sanguine. Il n’y a pas besoin qu’il soit ingéré pour être toxique. L’ingestion reste d’ailleurs rare.

Le risque toxique dépend de l’âge et de la taille de l’animal intoxiqué ; un jeune chien ou de petite taille sera plus sévèrement atteint. Cependant, il peut être mortel pour les petits gabarits.

sources :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.