Comportement : Les chiens ont ils des émotions et des sentiments ?

Le 4 septembre 2020 , mis à jour le 2 mars 2021 — 12 minutes de lecture
les chiens ont-ils des émotions ?

Chaque propriétaire de chien connaît la réponse à la question, les chiens sont-ils capables d’émotions. Votre chien est heureux lorsque vous rentrez chez vous, il a peur des feux d’artifice et réagit quand il voit un intrus. Mais quelles autres émotions éprouve-t-il ?

N’avons-nous pas tendance à aller trop loin quand nous leurs prêtons des émotions humaines ? Leurs empathie à notre sujet n’est-elle pas une vue de l’esprit de nous les humains ? Où commence et s’arrête l’anthropomorphisme ? Que dit la science à ce sujet ?

 

à lire aussi : Les chiens ont un GPS dans la tête

Parfois, je lis l’histoire de quelqu’un qui affirme avec une grande certitude que les animaux de compagnie n’ont ni intentions ni sentiments, puis je me demande : Cet homme n’a-t-il pas eu de chien ? Frans de Waal

Les émotions sont très anciennes

Jaak PankseppJaak Panksepp est un neuroscientifique et a consacré la majeure partie de sa vie à la recherche des émotions chez les mammifères et de tout ce qui motive les animaux. Selon Panksepp, les émotions ne sont pas apparues récemment dans le néocortex humain, la partie du cerveau des hommes impliquée dans des fonctions supérieures telles que le langage, le raisonnement et la pensée abstraite.

L’origine de la conscience et des sentiments, selon Pansepp, se trouve dans les parties inférieures et plus anciennes du cerveau ; le sous-cortex, le système limbique. Cette partie du cerveau est presque la même chez les mammifères et les humains. La recherche et les études utilisant des scintigraphies cérébrales et la stimulation cérébrale montre également que nous avons tous les mêmes émotions de base selon les chercheurs.

Panksepp (2005) et ses chercheurs ont identifié dans leurs études 7 systèmes émotionnels. Nous expliquerons chaque système plus loin dans cet article :

  • RECHERCHE (désir)
  • RAGE (colère)
  • PEUR (peur)
  • LUXURE (sentiments érotiques)
  • SOIN (attentionné)
  • PANIQUE (panique, anxiété de séparation)
  • JEU (jouer, s’amuser)

Que sont les neurotransmetteurs ?

Ces substances sont produites dans notre système nerveux et sont à la base des émotions chez les humains et les animaux.

La plupart des gens connaissent l’adrénaline, par exemple. C’est la substance qui est libérée lorsque vous avez peur ou lorsque vous êtes dans une situation dangereuse. L’adrénaline est un élément important du mécanisme de survie et est associée à une accélération de la respiration et du rythme cardiaque, à une augmentation des pupilles et à une vigilance accrue. Elle garantit que vous puissiez réagir rapidement dans une situation dangereuse. Un autre neurotransmetteur bien connu est la dopamine. Cette substance garantit, par exemple, qu’un chien ressent une sensation agréable après une récompense de son maître. Cela joue un rôle important dans le système « RECHERCHE », plus d’infos à ce sujet ci-dessous.

D’autres neurotransmetteurs connus comprennent la sérotonine, les endorphines et l’histamine. Chaque neurotransmetteur a sa propre fonction.

Quelles émotions les animaux éprouvent-ils?

Système émotionnel Chez les mammifères Chez l’homme Neurotransmetteurs *
RECHERCHE Motivation, intérêt, frustration Conduire pour gagner, sports extrêmes, dépendances, obsessions, désir Dopamine +
Glutamate +
Opioïdes +
Divers neuropeptides +
RAGE Colère, irritabilité Le mépris, la haine Substance P + (anxiété, stress)
Acétylcholine +
Glutamate +
PEUR Anxiété, phobie, traumatisme psychologique Anxiété Glutamate +
DBI –
CRF –
PANIQUE Anxiété de séparation, chagrin Culpabilité, honte, timidité, image de soi négative Opioïdes Oxytocine

Prolactine –
CRF +
Glutamate +
JEU Joie, bonheur Rire, sens de l’humour Opioïdes (endorphines) +/-
Glutamate +
Acétylcholine
LUXURE Sentiments érotiques Jalousie Stéroïdes +
vasopressine
oxytocine
SOIN Nourrir, attraction Amour, romance, chagrin Oxytocine +
Prolactine +

* La sérotonine et l’adrénaline ne sont pas incluses dans le tableau car elles jouent un rôle dans toutes les émotions.

SYSTÈME « RECHERCHE »

Ce système est axé sur la motivation, le désir et la curiosité. Cela rend les animaux enthousiastes à l’idée d’explorer le monde qui les entoure. Explorer et expérimenter de nouvelles choses favorise le processus d’apprentissage. La chasse est un exemple du système RECHERCHE en action (Panksepp, 1971).

Chez l’homme, cela se traduit par la pratique des sports extrêmes et la volonté de réussir, de gagner. Mais la toxicomanie, l’obsession et la frustration sont également incluses. La dopamine joue un rôle important dans le système RECHERCHE. C’est la substance qui fait du bien, on l’appelle aussi l’hormone du bonheur. Le « coup de pied » est parfois si bon que vous continuez à répéter le comportement, parce que vous voulez ressentir à nouveau ce sentiment euphorique. La dopamine peut donc avoir un effet addictif.

emotions du chien rôle de la dopamine

La dépression montre un manque de dopamine et le système RECHERCHE ne fonctionne pas correctement. Dans la manie c’est juste le contraire, là le niveau de dopamine est trop élevé.

Comportement problématique

Chez les chiens, commencent souvent des problèmes de comportement alternatifs et indésirables lorsqu’ils sont continuellement limités dans leur liberté et ne peuvent pas satisfaire leur curiosité et leurs désirs. Il arrive que l’agressivité, qui découle de la peur, se transforme en des addictions et agressivités motivées par la dopamine.

Le reniflement est une partie très importante du système RECHERCHE pour les chiens. C’est l’une des façons dont ils explorent le monde. C’est pourquoi il est si important d’autoriser cela à votre chien. Prenez votre temps lors des promenades. Laissez votre chien renifler et (si possible) littéralement promener son nez pour qu’il puisse « admirer » son environnement.

Système « RAGE »

sentiment de rage et agressivité chez le chienL’animosité est provoquée par la frustration ou lorsqu’un animal est limité dans sa liberté de mouvement. La frustration favorise l’agressivité. Un animal qui est réprimé et qui accumule de plus en plus de frustration commencera à un moment donné une agression et aura tendance à mordre. Avec les gens, vous pouvez toujours penser au mépris et à la haine dans ce système.

Système « PEUR »

Si un animal n’a pas peur dans une situation menaçante, il ne fuira pas et ne se battra pas. Il peut alors être blessé ou même mourir. Il est donc important qu’il ait peur de temps en temps. Ce système fait partie du mécanisme de survie.

Système ‘LUXURE »

L’ocytocine est un neurotransmetteur qui joue un rôle dans les pulsions érotiques. Cela s’appelle également l’hormone du câlin. Il n’est pas surprenant que ce système soit facilité par les hormones sexuelles mâles et femelles ; testostérone et œstrogène. Pendant la puberté, ces hormones s’épanouissent pleinement et affecteront l’attitude de votre chien. Le système LUXURE fêtera alors son apogée !

Système « SOIN »

Le besoin de nourrir, mais aussi l’attraction et l’amour font partie de ce système. Comme avec le système LUXURE, l’ocytocine joue également un rôle important ici. Il va sans dire que ce système est d’une grande importance pour la survie des individus, mais aussi des espèces. L’attitude d’une chienne lorsqu’elle réagit au hurlement d’un de ses enfants errant en est un bon exemple. Chez les mammifères, le système SOIN est plus présent chez les femelles que chez les mâles.

En 2015, des scientifiques japonais ont montré quelque chose de spécial. Auparavant, il a été montré (Nagasawa et al.) que le contact visuel entre les personnes fait augmenter le niveau d’ocytocine chez les deux personnes. L’étude japonaise de 2015 montre que cela se produit également lorsqu’un chien et un humain se regardent ! Les scientifiques sont toujours prudents lorsqu’ils font des déclarations, mais il semble que la relation amoureuse entre le chien et l’homme soit réciproque. D’ailleurs la jalousie des chiens est bien perceptible notamment quand on amène un nouveau conjoint qui doit souvent montrer de la patience et de l’affection pour créer une nouvelle relation indépendante du maître.

Système « PANIQUE »

Tous les jeunes animaux dépendent des soins de leurs parents pour leur survie. La peur fait pleurer un jeune animal lorsqu’il est perdu, par exemple, afin que le jeune animal puisse indiquer qu’il a besoin d’aide. Les parents,retrouveront leur enfant et prendront les mesures nécessaires pour en prendre soin et le mettre en sécurité. Dans de nombreux cas, s’accrocher et fournir de la chaleur suffit à rassurer le jeune animal. Chez les animaux, vous pouvez classer  l’anxiété de séparation et la tristesse dans ce système. Chez les gens, vous pouvez également penser à la culpabilité, à la honte, à la timidité, au manque de confiance en soi.

Système « JEU »

Les jeunes animaux ont un grand besoin de jeu physique. Ils tombent les uns sur les autres, se poursuivent, se disputent. Une fonction importante du jeu est de développer des compétences sociales et de reconnaître les signaux de communication subtils de l’autre. Ce système est synonyme de plaisir et de bonheur. Le rire et le sens de l’humour sont les caractéristiques de ce système chez les humains.

jeu et bonheur chez le chien

Pourquoi se soucier de l’émotion chez le chien ?

Pour les animaux eux-mêmes, cela fait une différence essentielle. Il importe pour eux de se sentir à l’aise ou mal à l’aise. Ce n’est pas différent chez les animaux que chez les humains.

Dans le dressage de chiens, nous en faisons un usage fréquent en récompensant et en corrigeant.

Le conditionnement opérant existe par le biais des émotions. Si un chien aime quelque chose (récompense), il reproduira plus souvent les mêmes comportements. Si un chien trouve quelque chose de désagréable (punition), il le reproduira moins souvent ou même pas du tout.

D’un point de vue évolutif, les émotions sont d’une grande utilité. La peur d’un prédateur est vitale si vous êtes une proie. En voyant un renard, le niveau d’adrénaline d’un lapin augmentera, le rendant plus alerte, capable de faire des choix rapides et de fuir. Ressentir l’amour et prendre soin de sa progéniture et de ses congénères est encore une fois important pour la survie de l’espèce. Si vous ne vous défendez pas en tant qu’espèce, vous ne survivrez pas en tant qu’espèce. Et qu’en est-il de la luxure ? La génération suivante les  espèces éprouvent des sentiments de convoitise et se reproduisent ensuite. En bref, les émotions sont d’une importance vitale. Pour les hommes comme pour le chien.

Celles-ci ne sont pas seulement importantes pour les animaux eux-mêmes, mais le fait qu’ils en éprouvent permet aux chercheurs de l’étudier et  donne une meilleure compréhension de notre propre cerveau. La recherche sur le cerveau chez les animaux (pas toujours respectueuse des animaux, d’ailleurs) nous a appris pourquoi nous nous comportons comme nous le faisons. Les émotions peuvent nous faire du bien, mais elles peuvent aussi nous faire souffrir. Pensez aux troubles psychiatriques, à la dépression et à la toxicomanie. Aujourd’hui, nous pouvons rendre cette souffrance supportable dans de nombreux cas au moyen de médicaments. Le développement de ces médicaments ne peut être possible que parce que le cerveau des animaux est organisé de la même manière que le nôtre.

Lorsque nous reconnaissons que les chiens ont des émotions, cela affecte également la façon dont nous interagissons avec eux. Ils font partie de notre famille et ont leurs propres caractère et besoins. Qu’est-ce que notre chien aime et que fait-il à contrecœur ? Pouvez-nous les soutenir avec notre compagnie et notre affection dans les moments effrayants, pouvons-nous interférer avec leur tristesse, provoquons-nous des dérives ?

Anthropomorphisme

L’anthropomorphisme est l’attribution de caractéristiques humaines aux animaux. Les comportements animaux sont souvent expliqués au moyen de caractéristiques humaines. Dans de nombreux cas, ce n’est pas correct. Considérez, par exemple, le regard « coupable » que les chiens montrent lorsqu’ils ont cassé quelque chose. Beaucoup de gens pensent que le chien se rend compte qu’il a fait quelque chose de mal et que le chien a honte ou se sent même coupable. Cependant, ce n’est pas vrai. C’est plutot les comportements des enfants… Le chien veut éviter les conflits et fait de son mieux pour éviter d’être réprimandé. Le regard indique plutôt la peur.

En ce qui concerne les émotions, on peut dire que les animaux, et donc les chiens, ont des émotions. Vous avez déjà lu ceci ci-dessus. Cependant, ceci est distinct de l’anthropomorphisme. Les animaux ont développé des émotions bien plus tôt que nous. Gardez à l’esprit que les premiers mammifères sont nés il y a environ 200 millions d’années et nous, les humains (Homo sapiens), il y a seulement 125 000 ans. En fait, nous venons juste d’apparaître pour ainsi dire. On devrait plutôt parler de zoomorphisme, dans lequel les comportements humains sont expliqués à partir des comportements animaux.

Attribuer des émotions aux animaux a longtemps été un tabou en science. Mais si nous ne le faisons pas, nous courons le risque de manquer quelque chose de fondamental, non seulement des animaux, mais aussi de nous-mêmes. Frans de Waal

Références

Dans les médias

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.