Le magnétisme terrestre aide le chien à trouver son chemin

Le 4 septembre 2020 , mis à jour le 27 mai 2021 - 5 minutes de lecture
les chien retrouvent leur chemin avec le magnétisme de la terre

Les chiens ont-ils une boussole intégrée ? Comment les chiens retrouvent-ils leur chemin ? Avec leur flair surpuissant, répondrons-nous tous en cœur. Peut-être, mais selon de nouvelles recherches, ils ont également une sorte de Google Maps intégré…

La vie de nos chers toutous les auraient doté d’un talent sensoriel supplémentaire – bien que caché – une boussole magnétique dans la tête. Cette faculté semble leur permettre d’utiliser le champ magnétique terrestre pour calculer le chemin le plus rapide en terrain inconnu. Whaou ! Nos chiens, ces super héros canins !

 

Le constat de cette fonction est une première chez les chiens. Jusqu’à présent, très peu de recherches ont été effectuées sur les compétences de navigation canine, les oiseaux migrateurs faisant beaucoup plus souvent l’objet d’études. Il y avait déjà des preuves que les chiens – comme beaucoup d’animaux et peut-être même les humains – pouvaient sentir l’énergie du champ magnétique terrestre en conscience dans leur tête.

En 2013, Hynek Burda, écologiste à l’Université tchèque des sciences de la vie de Prague qui travaille sur la réception de l’énergie des champs électromagnétiques depuis trois décennies, est arrivé au résultat que les chiens ont tendance à s’orienter nord-sud dans leur environnement lorsqu’ils urinent ou déféquent.

Parce que ce comportement est impliqué dans le marquage et la reconnaissance du terrain, Burda a estimé que cette axe de la boussole aide les chiens à déterminer leur emplacement en fonction d’autres endroits. Mais le positionnement stationnaire n’est pas le même travail que la navigation dans un environnement.

Dans la nouvelle étude, Kateřina Benediktová, une étudiante de Burka, a initialement installé des caméras vidéo et des trackers GPS sur quatre chiens et les a emmenés faire des incursions dans les bois.

Puis, les chiens ont couru après l’odeur d’un animal à une distance moyenne de 400 mètres. Les trackers GPS affichent deux types de comportement à leur retour chez leur propriétaire. Dans une variante, également appelée « Tracking », un chien suit son parcours d’origine, vraisemblablement en suivant l’odeur. Dans l’autre comportement, appelé « Scouting », le chien est revenu par une route entièrement nouvelle, à travers la forêt.

Se servait-il de la direction de la lumière ou de la présence des champs magnétiques pour s’orienter ?

à lire aussi : L’odorat du chien : un super-pouvoir !

En examinant les traces GPS, quelque chose s’est démarqué: au milieu d’une course de reconnaissance, le chien s’est arrêté et a couru sur environ 20 mètres le long d’un axe nord-sud avant de commencer à retrouver la direction du retour. Ces courtes séries ressemblaient à un alignement le long des champs électromagnétiques, mais Benediktová n’avait pas suffisamment de données pour en être sûr. Une chose est sûre, l’animal n’avit pas suivi la lumière !

Par la suite, l’enquête a été élargie et 27 chiens ont été relâchés lors de centaines de ces « courses d’orientation » en trois ans. Des collègues de la division de la gestion de la faune et de la biologie de la faune, où presque tout le monde a un chien de chasse, ont aidé.

Puis, 223 cas de dépistage ont été examinés, les chiens parcourant en moyenne 1,1 km à leur retour. Sur 170 de ces voyages, les chiens se sont arrêtés avant de revenir et ont couru environ 20 mètres le long d’un axe nord-sud. Chez les animaux qui ont choisit la méthode de changement d’orientation, il s’est avéré qu’ils retournaient vers leur maître par un itinéraire généralement plus direct.

les chien retrouvent leur chemin grâce au magnétisme de la terre
Photo et video : Copyright Elife

Lors des promenades en forêt, l’équipe a tenté d’empêcher l’animal de recevoir d’autres signaux de navigation. Dans la mesure du possible, un chien a été emmené dans une zone d’une forêt où il ne s’était jamais rendu afin de ne pas pouvoir compter sur des points de repère connus pouvant fausser le résultat.

Il ne pouvait pas non plus revenir en arrière en cherchant son propriétaire, car ce dernier se cachait après que l’animal commence son travail. L’odeur ne semblait pas non plus jouer un rôle, car le sens du vent soufflait rarement vers l’animal lorsqu’il revenait.

 

Burda pense que les chiens courent le long d’un axe nord-sud pour savoir exactement en conscience où ils se trouvent. L’implication est que les chiens peuvent se souvenir de leur parcours précédent et utiliser la méthode de la boussole magnétique pour trouver l’itinéraire le plus direct pour rentrer chez eux. De nouvelles recherches pour voir si cela a vraiment à voir avec le géomagnétisme et la présence des champs magnétiques sont actuellement en préparation.

source : Magnetic alignement enhance homing efficiency of hunting dogs

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.