Comment faire pour que mon chien arrête d'aboyer quand je parle avec un inconnu ? Il aboie chaque fois que mes voisins et moi nous parlons. Il n'arrête d'aboyer que lorsque je lui dis de s'arrêter ou quand je le regarde, mais dès que je recommence à parler, il hurle à nouveau. À l'aide ! Voici quelques conseils d'éducation…

Si vous êtes dans la même situation, on dirait que le chien a bien dressé le maître. Il a appris que s'il aboie, vous finirez par détourner votre attention de la personne à qui vous parlez pour lui prêter attention. Cela peut sembler étrange, mais le gronder ou lui dire de se taire est une récompense pour votre chien. De son point de vue, c'est logique : votre conversation détourne l'attention de lui, et même une attention négative est préférable à une absence totale d'attention.

 

Mais cette logique ne vous convient pas, vous avez l'impression d'avoir donné une bonne éducation à ce chiot. Vous ne vous voyez pas pas passer votre vie avec un chien hurlant dès que vous parlez aux voisins ou à vos enfants. En plus du bruit et des problèmes que cela peut causer, vous cherchez des conseils pour remédier à ce type de problèmes. Vous êtes au bon endroit, mais il faudra se mettre au travail et reprendre votre place de maître.

à lire aussi : Mon chien ne fait qu'aboyer, comment lui apprendre à ne pas faire de bruit

Chaque moment que nous passons avec nos chiens, nous les entraînons en fait, souvent sans même en être conscients nous jouons à un jeu. Votre chien a été entraîné par inadvertance à aboyer, car lorsqu'il aboie, vous le récompensez en le regardant et en lui parlant. La meilleure façon de changer ce comportement qui est fait pour attirer votre attention, en particulier un comportement perturbateur comme aboyer, est de l'ignorer plutôt que de le récompenser. C'est comme si vous le priviez de friandise.

Ignorer chien qui aboie quand on parle

Ignorer les aboiements

Comme votre chien a tendance à aboyer lorsque vous parlez à une autre personne, transformez vos interactions avec d'autres personnes en séances d'entraînement pour votre chien. Apprenez à votre toutou que les aboiements ne seront plus récompensés, mais qu'ils seront ignorés et qu'un comportement calme et tranquille sera lui récompensé. Au final, il sera moins enclin à aboyer et plus enclin à se taire lorsque vous parlez. Logique non ?

Pour apprendre à votre chien qu'aboyer ne fonctionnera pas, demandez à votre mari ou à un ami de simuler une conversation avec vous.

Vous vous concentrerez cependant sur le dressage de votre chien. Détournez le regard de votre chien pendant que vous parlez ; tournez la tête pour ne pas le regarder directement, mais assurez-vous que vous pouvez toujours le voir, afin d'être prêt à récompenser le comportement souhaité, comme rester assis tranquillement pendant que vous parlez. Poursuivez votre conversation et ignorez votre chien ou votre chiot tant qu'il aboie.

Gardez à l'esprit qu'une fois que vous aurez commencé à ignorer les aboiements, il est fort probable que la situation aura tendance à s'empirerer avant de s'améliorer ; c'est ce qu'on appelle une poussée d'extinction.

Lorsqu'un comportement qui a été récompensé perd soudainement sa récompense, un animal tentera ce comportement avec encore plus d'enthousiasme afin de regagner la récompense. En d'autres termes, si vous commencez à ignorer votre chien lorsqu'il aboie, il peut très bien aboyer encore plus d'émotions - ou même plus fort - pour attirer votre attention.

IMPORTANT : Quoi que fasse votre chien, ne répondez pas à ses aboiements, ou même ne le regardez pas lorsqu'il aboie ; ne laissez paraître aucunes émotions, même si cela est difficile, sinon vous récompenserez le comportement que vous essayez d'éradiquer, ce qui ne résoudra pas le problème.

Récompenser Chien quand il se tait

Récompenser un bon comportement

En même temps que vous ignorez les aboiements de votre chien, il est également important de rechercher et de récompenser un comportement poli et calme. Un moyen facile de le faire est de récompenser tout comportement qui ne l'est pas, comme s'asseoir, se coucher ou se lever avec la bouche fermée. Lors de votre entraînement, vous regarderez votre interlocuteur plutôt que votre chien, mais vous pourrez toujours déterminer quand il peut être récompensé.

Par exemple, lorsque vous entamez votre conversation, faites le jeu de le récompenser s'il reste tranquillement à vos côtés ou s'il se couche - sans aboyer.

Jetez une friandise ou un jouet qu'il aime par terre de temps en temps, tant qu'il continue à se comporter calmement. Comme les éloges et l'attention, comme le regarder ou lui parler, sont également des récompenses qu'il apprécie, vous pouvez de temps en temps, au cours de votre conversation, encourager son silence en le regardant et en le caressant ou en le félicitant.

En ignorant les aboiements et en récompensant son comportement calme, votre chien sera plus enclin à avoir une vie plus calme à vos côtés et à se détendre lorsque vous parlez à quelqu'un d'autre. Au fil du temps, supprimez progressivement les friandises et récompensez le fait qu'il se taise en le félicitant ou en le caressant. Après tout, ce qu'il veut vraiment, c'est votre attention.

Un entrainement au long cours…

Le travail avec votre toutou, se fait du matin au soir jusqu'à qu'il ait bien compris. Au fur et à mesure il prendra des automatismes, c'est normal il veut avant tout vous plaire. En promenade, pensez à emmener un jouet ou des friandises pour reproduire l'exercice avec des inconnus. Idem lorsque vous discuterez dans votre jardin avec les enfants du voisin qui ont envoyé leur ballon par mégarde…

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.