Comportement : 8 conseils pour réconforter votre chien apeuré

Le 26 août 2020 , mis à jour le 19 février 2021 - 8 minutes de lecture
comment réconforter son chien

Un conseil d’éducation que de nombreux propriétaires d’animaux reçoivent souvent est de ne pas réconforter leurs chiens lorsqu’ils ont peur, ce qui les stresserait davantage. Théorie à laquelle la dresseuse de chiens Sacha Gaus n’est absolument pas d’accord.

« Pendant des années, il a été dit, également par des professionnels, que vous ne devriez pas réconforter votre chiot ou votre chat s’il a peur », explique Sacha Gaus de la Martin Gaus Academy à Editie NL. « …Et cette idée reçue persiste malheureusement encore chez certains propriétaires. En conséquence, ignorants et bien intentionnés, ils laissent leur animal effrayé et en plein stress. »

 

L’hormone du bonheur augmente avec le soutien

L’idée que nous ferions peur aux animaux de compagnie si nous les réconfortions n’est tout simplement pas vraie, selon Gaus. Gaus dit qu’on sait maintenant qu’un animal craintif, peureux ou stressé n’est pas capable d’apprendre à cause de toutes les hormones du stress. « Donc il ne peut pas apprendre à ne plus avoir peur. » Cela est particulièrement vrai très tôt chez le chiot par exemple, mais aussi à l’âge adulte.

« Le soutien, la présence et l’attention dans la vie d’un animal stressé font chuter les hormones du stress et la fréquence cardiaque tandis que l’hormone du bonheur, l’ocytocine, augmente », explique Gaus. « Donc c’est bon pour le bien-être de l’animal. »

à lire aussi : Jouer avec votre chien pour lui donner confiance en lui

Le réconfort est essentiel !

La nature nous le montre également. « La mère réconforte ses petits naturellement et les soutiens mutuels sont fréquents lorsqu’il il y a de la peur, cela nous indique qu’il est bon de le faire aussi avec votre animal comme le ferait sa mère. Le réconfort n’est pas seulement permis, il doit être pratiqué ! »

à lire aussi : Comment reconnaître le stress chez un chien

1. Reconnaissez quand votre toutou a peur

La première étape, bien sûr, est de reconnaître que votre compagnon à quatres pattes a peur. Génial si vous le savez déjà et que vous avez reconnu les signaux ! Espérons que les conseils suivants vous aideront. Si vous n’êtes pas sûr de comment savoir, surveillez les signes suivants :

  • Position basse du corps,
  • Queue entre les pattes postérieures,
  • Oreilles en arrière,
  • Secousses / tremblements,
  • Halètement,
  • Prend contact pour obtenir de l’aide ou veut simplement se cacher,
  • L’animal se raidit,
  • Faites également attention aux signaux de stress tels que : léchage des lèvres ou du nez, détournement du regard, lever une jambe, bâiller.
  • Attitude basse

à lire aussi : Apprenez quelques notions du langage du chien

2. Faites en sorte qu’il se sente en sécurité

Votre première priorité est de l’aider à se sentir en sécurité. Selon le soucis, vous pouvez aborder cela de différentes manières. Il peut avoir besoin d’un endroit à lui (comme une caisse ou un lit adapté) où il peut aller s’il souhaite se retirer parce qu’il y a des enfants ou des étrangers dans la maison.

Vous pouvez peut-être l’aider en disant aux enfants de ne pas le caresser parce que votre chien n’est pas à l’aise avec eux.

Peut-être que vous pouvez aller vous promener à des moments particuliers où il ne sera pas confronté à la cause de sa peur comme d’autres chiens, des personnes étranges, des cyclistes, etc.

Vous pourrez peut-être aider votre animal en adoptant une routine prévisible et en le laissant faire ses propres choix lorsque cela est possible.

Vous pouvez lui permettre de défocaliser des bruits qui lui poseraient un soucis, en utilisant quelques astuces, comme le stimuler avec son jouet préféré, ce sera un bon exercice d’associer le jeu avec des sons qui habituellement l’aurait stréssé.

Il s’agit d’élaborer un plan pour lui apprendre lentement et progressivement à être de moins en moins craintif. Vous pouvez le faire à l’aide d’un contre-conditionnement et d’une désensibilisation. (article à venir)

3. Ne le punissez pas

De plus en plus de gens se rendent compte que la formation et l’éducation basées sur les récompenses est plus efficace. Il est très important que vous arrêtiez de le punir car vous courez le risque qu’il ne devienne encore plus effrayé et même effrayé par vous-même.

S’il est déjà stressé par ce qu’il craint. Vous ne devez pas aggraver la situation en utilisant des méthodes aversives, en le blessant ou en le forçant.

S’il y a des comportements que vous souhaitez changer, concentrez-vous entièrement sur une approche axée sur la récompense à l’aide d’une friandise, pour lui enseigner les comportements que vous préférez voir de sa part.

Utilisez une friandise de qualité et répétez souvent l’exercice pour renforcer le nouveau comportement adopté.

4. Vous pouvez le réconforter

Il est normal de rassurer un animal effrayé si vous pensez qu’il en a besoin. Tous les chiens ne le veulent pas ; certains préfèrent ramper dans certaines circonstances et c’est bien aussi. Cependant, certains chiens approcheront leur maître et chercheront ainsi un soutien.

Réconfortez votre chien

Malheureusement, il y a des dresseurs de chiens – y compris de célèbres – qui disent que vous ne devriez pas le soutenir s’il est craintif, car alors vous ne feriez qu’amplifier sa peur et aggraver les choses. Ceci est un mythe.

Vous êtes la seule base rassurante pour votre compagnon à quatres pattes, ce qui signifie que votre présence l’aide dans une situation stressante.

Donc, si vous pensez qu’il recherche un soutien, donnez-lui. Tapotez-le doucement et rassurez-le d’une voix douce et tranquille. Une réaction positive de son maître l’aidera.

à lire aussi : Chien qui à peur des feux d’artifice : que faire pour lui rendre la vie plus facile ?

5. Ne le forcez pas à surmonter sa peur

Certaines personnes recommandent de confronter l’animal à ses peurs. Malheureusement, ce n’est pas un bon conseil. On pense que de telles confrontations l’amènent à s’habituer à ce qu’il craint. Ce qui peut arriver, c’est qu’il y devienne plus sensible et donc encore plus effrayé.

Les chiens peuvent utiliser l’agression pour faire disparaître la « chose effrayante ». Dans certains cas, il peut paniquer ou se figer complètement de peur. Il se peut aussi qu’il ait une réaction excessive à tout ce qui se trouve dans l’environnement parce que c’est trop stressant pour lui. (S’il a peur du bruit de l’orage, vous allez peut-être découvrir qu’il réagira également à d’autres sons, comme les grincements ou les claquages de fermetures des portes ou les bruits de la rue.)

à lire aussi : Mon chien est stressé par le bruit de l’aspirateur, comment l’aider ?

chien effrayé que faire

Alors, au lieu de le forcer à faire face à ses angoisses, établissez un plan pour l’aider à cesser d’avoir peur. Cela nous amènera automatiquement au prochain conseil.

6. Rechercher de l’aide professionnelle

Dans une interview avec la dresseuse de chiens Jane Sigsworth, qui travaille beaucoup sur le comportement de stress et d’agressivité chez les chiens, elle dit :

« Je conseille toujours aux clients de chercher de l’aide professionnelle en cas de stres et d’agression. Un professionnel est conscient des étapes à suivre et peut alors progresser plus rapidement et plus efficacement que lorsqu’on tente de résoudre le problème soi-même. »

Vous n’avez pas à avoir honte de demander de l’aide. Plus tôt vous commencerez, plus vite vous progresserez et votre animal également.

Il est important de choisir un thérapeute comportemental avec soin. Dans cet article, vous trouverez des conseils auxquels vous devez prêter attention.

N’oubliez pas non plus de consulter votre vétérinaire pour savoir si des médicaments peuvent aider votre toutou. Dans certains cas, vous serez référé à un comportementaliste vétérinaire.

7. Prendre son temps

Il faut beaucoup de temps pour apaiser ses craintes et dans certains cas, les peurs ne disparaîtront jamais complètement (même si beaucoup de progrès ont déjà été réalisés).

Il est donc important de se rendre compte que cela peut lui demander beaucoup de temps pour se débarrasser de sa peur, mais aussi que les chiens effrayés peuvent vivre paisiblement malgré la peur.

N’oubliez pas de célébrer les succès. Lorsque vous constatez progressivement des changements, vous oubliez parfois comment c’était avant. Quand vous regarderez en arrière, vous réaliserez à nouveau le chemin parcouru avec votre animal.

8. Utiliser les informations disponibles

Il n’y a pas beaucoup de livres qui traitent spécifiquement de l’hyperactivité et l’anxiété chez les chiens. Si vous parlez la langue anglaise, vous pouvez consulter les livres ci-dessous :

Dans le livre A Guide to Living With and Training a Fearful Dog, Debbie Jacobs décrit l’histoire de Sunny et comment entraîner un animal craintif. Debbie Jacobs a également un blog et elle anime régulièrement des webinaires et des séminaires sur l’anxiété chez les chiens.

The Cautious Canine-How to Help Dogs Conquer their Fears est un livre de Patricia McConnell, également en anglais. Comment savoir exactement de quoi votre animal a peur et comment pouvez-vous l’aider à l’aide du contre-conditionnement et de la désensibilisation ?

Et vous ? Qu’avez-vous découvert pour aider votre compagnon à quatre pattes effrayé ?

Crédits
Cet article a été écrit par Zazie Todd, PhD, pour Companion Animal Psychology et traduit avec la permission de Debby van Dongen.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.