Conjonctivite chez l’oiseau : Comment traiter les symptômes et la maladie

Le 20 septembre 2020 , mis à jour le 27 février 2021 — 4 minutes de lecture
conjonctivite aviaire remèdes

Conjonctivite aviaire ou infection à mycoplasmes : Les oiseaux infectés présentent généralement divers degrés de croissance croûteuse épaissie autour des yeux. Dans les cas extrêmes, ces excroissances peuvent couvrir complètement l’œil. Les yeux sont souvent gonflés, rougeâtres et aqueux.

Les oiseaux atteints peuvent également souffrir de problèmes respiratoires associés, qui peuvent mettre leur vie en danger. La conjonctivite aviaire peut être causée par un certain nombre de facteurs, notamment des blessures, une bactérie, des champignons, des nématodes et des protozoaires. Un diagnostic est nécessaire pour déterminer exactement ce qui cause l’inflammation et l’infection.

 

Les yeux gonflés peuvent également être causés par une psittacose (n’affectant généralement qu’un seul œil) ou par un mycoplasme (plus une myriade d’autres problèmes de santé). Les espèces aviaires le plus souvent touchées sont les perroquets, le canari, surtout lorsqu’ils sont en cage à l’extérieur.

Protocole de traitement traditionnel

Après que le diagnostic a été établi, commencez par une mise en quarantaine de l’oiseau dans une cage séparée d’autres congénères ;

S’il s’agit d’une forme de mycoplasme, un vétérinaire prescrira généralement de la tylosine ou de la doxycicline (médicaments antibiotiques) – qui peuvent généralement être achetés dans un magasin de fournitures pour pigeons ou poulets.

Le Dr Cindi Bossart de Fort Lauderdale, en Floride, a mis au point un spray composé de plusieurs médicaments et antibiotiques qui a démontré son efficacité dans le traitement de la conjonctivite ou de la sinusite chronique.

  • 200 mg de Tylosin (Tylan® injectable)
  • 150 mg de gentamicine (Gentocin® injectable)
  • 3 cc de Flucort® (fluméthasone); ou vous pouvez utiliser 8 mg de dexaméthasone (Azium® injectable)
  • 3 cc d’Avitron® (une vitamine pour oiseaux disponible dans les animaleries régulières) ou 6 cc d’Anjacome® (une vitamine injectable)
  • 1 litre d’eau (filtrée)

Pulvériser le mélange 2 à 3 fois par jour, en rendant l’animal très humide (tête, contour des yeux, même le bec sans le noyer). Gardez le volatile au chaud après la pulvérisation.

Traitements holistiques

  • L’argent colldodial est un remède reconnu pour l’inflammation des yeux
  • Euphraise de Rostkov (Euphrasia officinalis) – également communément appelé Eyebright Meadow ou Eyebright Red. Mélange botanique vendu comme collyre. L’un des meilleurs remèdes pour les animaux de compagnie (y compris les oiseaux) ayant des problèmes oculaires, tels que la conjonctivite, la blépharite des yeux, les réactions infectieuses et allergiques affectant l’œil. La prudence est recommandée lors de l’utilisation de l’herbe dans le traitement des congestions sèches et étouffantes, même si l’euphraise est capable de soulager les muqueuses liquides, la qualité astringente de l’herbe peut souvent aggraver les troubles secs ou étouffants dans les tissus enflammés.
  • Rue Fennel Compound est un mélange apaisant, nettoyant et astringent d’extraits liquides qui aident les yeux irrités, enflammés ou infectés chez l’homme et peuvent également être utiles avec les oiseaux (à discuter avec un vétérinaire holistique).

À l’origine, cette maladie affectait principalement les dindes et les poules domestiques, mais cette maladie a été observée chez les pinsons domestiques depuis les années 1990 et affecte également plusieurs autres espèces comme les perroquets ou le canari.

Souvent observé chez les oiseaux dans leurs mangeoires ou baignoires pour oiseaux – qui sont tous deux impliqués dans la propagation de bactérie et donc de cette maladie. Une fois qu’une forme de cette maladie est observée dans votre jardin, toute mangeoire et pataugeoire d’oiseaux doivent être retirés pendant au moins quelques semaines et soigneusement désinfectés avant de les réutiliser.

Symptômes

Les oiseaux infectés peuvent avoir les yeux rouges, enflés, coulants ou crouteux. Dans les cas graves, les yeux deviennent enflés et l’oiseau devient aveugle et incapable de se débrouiller tout seul. Vous pourriez observer un volatile infecté assis tranquillement dans votre jardin, grattant maladroitement la tête ou un œil contre son pied ou un perchoir. Alors que certains oiseaux infectés se rétablissent, beaucoup perdent la vie en mourant de faim, d’exposition ou de prédation.

Des symptômes supplémentaires peuvent être une détresse respiratoire (bec ouvert) et des mouvements de queue. (Options de traitement ci-dessus)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.