Les choses à savoir avant d’accueillir une tortue terrestre

Facebook Twitter Pinterest
Les choses à savoir avant d’accueillir une tortue terrestre
5 (100%) 1 vote

Les conseils pour adopter une tortue et en prendre soin…

A présent que tout est prêt pour accueillir votre tortue de terre (cƒ article : Préparer un habitat pour ma tortue de terre), il va falloir penser à l’entretien et l’aménagement de son domaine et à son alimentation.

On joue à cache-cache ?

Vous l’aurez compris, ces animaux sont de véritables professionnels dans l’art de se cacher. Elles peuvent bien sûr s’enterrer nous l’avons vu, mais pas seulement. Vous pouvez mettre à leur disposition des coins pour se dissimuler. D’une part elles se sentiront protégées des prédateurs comme les oiseaux, mais elles trouveront surtout un endroit pour se mettre à l’abri de la chaleur, notamment si elles vivent en extérieur.

Pour se faire il vous suffit de leur aménager une cachette à l’aide d’une boite trouée, ou pourquoi pas d’une tuile qui garderait en plus la fraicheur, ou bien encore une petite maison en bois si vous êtes bricoleur. L’important c’est qu’elle puisse aller et venir à sa guise. La tortue terrestre à tendance à se reposer dans sa cachette. Vérifiez qu’elle ne pourra pas grimper dessus car, en cas de chute elle peut se retrouver sur le dos et en mourir si elle reste trop longtemps dans cette position (ses poumons se compriment). N’oubliez pas de bien fermer l’enclos sur les côtés et en dessous, sinon vous allez passer votre temps à chercher votre tortue dans votre jardin. Enfin, comme ces animaux ont besoin de calcium, aménagez quelques pierres de votre jardin à proximité de l’endroit ou elles dorment.

Ok, mais alors quelle alimentation pour ma tortue ?

Quoique l’on puisse croire, les tortues terrestres ne mangent ni viande, ni fruits et céréales. Elles se nourrissent exclusivement de légumes comme les endives, la salade et même les concombres, ainsi que de l’herbe, du trèfle, voire même certaines fleurs (attention à vos massifs si vous la laissez en liberté). Cela va de soit, les aliments que vous leur donnerez doivent être frais et bien lavés, et ce, quotidiennement. A cela il ne faut pas oublier de mettre à leur disposition de l’eau pour boire (attention jamais dans un récipient trop profond). En cas de pluie, les tortues aiment bien sortir pour s’hydrater dans les flaques.

Durant quelques semaines, observez la manger, s’il y a des restes c’est qu’elles n’aime pas çà, donc variez un peu, pour découvrir ses préférences. Essayez tant que possible de ne pas leur donner des aliments tout prêt emballés sous plastiques, ne les nourrissez jamais (en gras) avec des aliments pour chien ou pour chat, leur ingrédients (généralement de la viande et des céréales) peuvent être extrêmement difficiles à digérer pour votre tortue.

C’est l’heure du ménage.

Comme tous les animaux en captivité, la tortue de terre n’y fait pas exception, il faut tenir son habitat très propre : enlevez les aliments séchés, approvisionnez votre tortue en eau et changez de temps en temps la couche de terre et de sable que vous avez déposé lors de l’installation avant de recevoir votre tortue chez vous. Si toutefois vous êtes dans l’incapacité de tout évacuer, déposez une nouvelle couche par-dessus en attendant de pouvoir le faire à un autre moment.

Problème de cohabitation

Parlons-en ! Effectivement si vous pensez mettre plusieurs tortues dans le même enclos, vérifiez en premier lieu qu’il soit assez spacieux. Ensuite, des enjeux de territoire peuvent apparaitre si vous mettez deux mâles ensemble, ou bien si vous créez un déséquilibre, car les mâles ont tendance à « persécuter » une femelle en l’empêchant de rester seule par exemple. Cela peut à la longue la stresser. Dans tous les cas, n’hésitez pas à les séparer quitte à construire un nouvel enclos.

Comment reconnaître une tortue mâle d’une tortue femelle ?

Il y a plusieurs façons : Forme du plastron, longueur de la queue, longueur des griffes avant, taille corporelle relative et mélanine :

  • Si le plastron (moitié inférieure de la coquille) est concave, bosselé vers l’intérieur, c’est probablement un mâle. Cela aide le mâle pendant les rapports sexuels. Inversement, si le plastron est plat ou convexe, bombé vers l’extérieur, c’est probablement une femelle. Cela permet à la femelle d’avoir plus de place à l’intérieur pour porter ses œufs.
  • En règle générale, la queue du mâle a tendance à être plus longue et plus grosse que celle de la femelle. Chez les mâles, une ouverture doit être présente près de l’extrémité de la queue (pour le pénis), contrairement aux femelles où l’ouverture est présente à la base de la queue.
  • Les mâles ont tendance à avoir des griffes plus longues aux deux pattes avant. Ce n’est pas une règle complètement établie, cela dépend des espèces.
  • Les femelles ont tendance à être sensiblement plus grosses que les mâles, et ont tendance à croître continuellement tandis que les mâles stagnent.
  • Lorsque les mâles atteignent la maturité sexuelle et d’âge, ils augmentent leur production de mélanine, ce qui leur donne une peau et une coquille plus foncées que les femelles. Pour certains, ils peuvent finir par avoir une carapace entièrement noire.
  • C’est l’évidence même. Si la tortue pond des œufs est presque certainement une femelle. Cela signifie que si la tortue est captive (animal de compagnie), vous aurez certainement besoin d’un site de nidification approprié si elle a déjà atteint la maturité sexuelle et qu’elle est gravide ; si son besoin n’est pas satisfait, vous mettrez sérieusement sa vie en danger.

Vous pouvez utiliser l’image ci-dessous pour vous tester, si vous le souhaitez

tortue male ou femelle comment savoir

Alors laquelle de ces tortues est-elle la femelle ?

Il y a également des précautions à prendre avec votre tortue : évitez de la porter trop souvent et lorsque vous le faite soyez très délicat, utilisez vos deux mains, ne les laisser pas tomber de haut quand vous les remettez dans leur enclos, même de quelques petits centimètres. Après avoir amené votre tortue du magasin, vous la disposez dans l’enclos que vous avez soigneusement préparé, ne la touchez plus pendant quelques semaines afin qu’elle s’habitue à son nouvel environnement, les tortues terrestres ont besoin de tranquillité. Pour terminer, ne mettez pas de gazon dans son enclos, le taux d’humidité qu’il apporte pourrait nuire à votre tortue.

Les internautes ont aussi aimé…







D'autres conseils pour votre tortue ?

Commentaires Facebook