Mon furet semble faible, amorphe, est ce grave ?

Facebook Twitter Pinterest
Mon furet semble faible, amorphe, est ce grave ?
5 (100%) 1 vote

Furet anormalement fatigué, faut-il s’inquiéter ?

Ce symptôme est assez courant chez les furets âgés de 3 à 4 ans. L’animal parait en bonne forme, puis d’un coup il s’affaiblit pendant plusieurs minutes, voire quelques heures. Il s’agit peut être d’une maladie grave qui affecte particulièrement cette espèce : l’insulinome du furet.

[à lire sur le même sujet : Les idées reçues concernant le furet)

Les signes de la maladie

Insulinome du furet : Ce sont des tumeurs du pancréas qui augmentent la sécrétion d’insuline, entrainant de ce fait une hypoglycémie grave (chute du taux de glucose). Lorsque votre furet fait une « crise », vous le retrouvez allongé, amorphe et insensible. Une léthargie peut s’installer de semaines en semaines progressivement. De plus, votre furet va accentuer sa salivation jusqu’à la rendre excessive, accompagné d’une faiblesse évidente des membres postérieurs. Attention il se peut qu’entre deux crises votre furet semble normal, en pleine forme. Si vous ne faites rien, l’animal peut convulser et ainsi provoquer des lésions cérébrales ou même la mort. A partir de sa troisième année vous allez devoir vérifier sa glycémie une fois par an, tous les six mois donc. Les symptômes cités au dessus sont plus difficiles à percevoir chez un individu vieillissant, si votre furet est âgé, restez donc vigilant. Pour vérifier si le furet est atteint de cette maladie vous devrez pratiquer plusieurs tests de glycémie et pour cela il devra être à jeun depuis au moins  quatre heures. Pour donner un exemple, des taux de glucose inférieur à 60mg/dl, précisent la présence de la maladie. Vous pouvez aisément vous procurer un glucomètre dans une pharmacie, comme ceux utilisés pour les personnes diabétiques. Enfin s’il fait des convulsions ne lui mettez rien dans la bouche, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Insulinome du furet : il est important de réagir rapidement ?

Quels traitements pour votre furet ?

Il va de soi qu’à ce stade vous avez consulté un vétérinaire pour qu’il confirme votre diagnostic et puisse de ce fait vous proposer des solutions afin de soigner votre animal. Il va falloir, vous l’aurez compris, augmenter le taux de glucose présent dans son sang. Pour cela des médicaments lui seront prescrits par un professionnel. De votre côté vous pouvez accompagner ce traitement d’une alimentation adaptée : privilégiez plusieurs petits repas répartis dans la journée, riches en apport en glucides. De plus il vous faudra supprimer toutes les friandises sucrées que vous pouvez lui donner ordinairement, ainsi que les fruits. Une petite astuce en cas de crise grave ou d’évanouissement : passer sur ses gencives un peu de miel ou de sirop d’érable, cela le soulagera temporairement.

Une autre possibilité s’offre à vous, c’est la chirurgie. En effet, cette deuxième option consiste en l’ablation (généralement elle est associée au traitement médicamenteux, sauf contre indication évidemment). Cette intervention n’est pas curative, mais elle va ralentir la progression de la maladie chez votre furet. Les récidives sont fréquentes mais ces deux solutions combinées permettent de longues périodes de rémission. L’option de la chirurgie favorise également une meilleure tolérance au traitement médical. Les sujets opérés et soignés ne représentent généralement aucun symptôme dans une période de 1 à 3 ans.

Que faire à la maison ?

Nous l’avons vu précédemment, la nourriture est importante, elle doit être de qualité et vous connaissez dès à présent les aliments à éviter. La surveillance de votre animal de compagnie doit être fréquente, respectez les consignes de votre vétérinaire, surtout en ce qui concerne le contrôle du taux de glycémie ainsi que la fréquence du test, n’oubliez pas de noter les résultats pour les transmettre au spécialiste. Si vous suivez toutes ces recommandations, votre partenariat devrait suffire à permettre à votre furet, même s’il a déjà été opéré, de vivre assez longtemps, heureux et de partager avec lui de nombreux moments de bonheur.

Les internautes ont aussi aimé…







Plus de conseils sur votre NAC ?

Commentaires Facebook