Le cochon d'Inde (Cavia porcellus ou cobaye) fait partie des rongeurs souvent choisis comme animal de compagnie. Ils ont un corps allongé, un peu dodu avec des pattes courtes, de petites oreilles et pas de queue. Ils se reproduisent rapidement. L'adulte peut mesurer jusqu'à 30 cm et peser environ 1 kilo. Les femelles sont souvent plus légères.

Les cochons d'Inde sont de vrais herbivores et ont des dents de rongeur constamment en croissance. Une attention particulière doit être accordée à l'apport en vitamine C, à l'aide de compléments alimentaires ou dans les légumes. Son espérance de vie moyenne se situe entre quatre et huit ans.

 

Différentes espèces

Il existe différentes spécimens de cobayes, on les reconnaît en fonction du type de pelage et de la couleur.

Poils lisses

Les différentes couleurs référencées pour les types à poils lisses sont : Noir, Havane, Rouge (acajou), Doré, Fauve, Buff (plus foncé qu'un crème et plus clair qu'un fauve, Crème, Blanc, Lilas (beige aux reflets rosâtre).

Fourrure Agouti

La fourrure agouti est constituée de deux types de poils. Des poils unicolores peu nombreux qui forment le "ticking" et des poils tricolores divisés en trois zones de différentes couleurs : une zone basale de couleur foncée, une zone intermédiaire qui est claire et la pointe très foncée. Comme le tan, les agoutis possèdent une bande ventrale. couleurs : Argenté, doré, citron, canelle, saumon.

Fourrure Fox

Ils possèdent une bande ventrale de couleur blanche. Voici les couleurs des cobayes à fourrure fox : Noir, Lila. Cobayes à dessins : Himalayen, Hollandais chocolat, Hollandais noir, Ecaille de tortue et blanc, Ecaille de tortue et noir, Arlequin, Dalmatien.

Fourrures couronnés ou Américains

Race d'origine Anglaise (crested). Il possède une seule rosette dont le centre doit être placé au milieu du front sur la tête. La rosette est généralement blanche chez les couronnés américains. Elle doit être unicolore et bien contraster avec la couleur de la robe. Elle est de la même couleur que la robe chez les couronnés anglais. Les yeux et les ongles sont de couleurs correspondant à la robe.

Fourrures multicolores à poils lisses

Tricolore (noir, rouge et blanc), tricolore (Agouti, doré fauve et blanc).

Fourrures à poils durs (Abyssinien ou Rosette)

Rosette (Ils possèdent une bande ventrale de couleur feu, noire ou blanc.), Abyssinien ou rosette : Abyssinien / rouge, jaune abyssinien / rouan slatblue / gold, Abyssinien / Rouan tricolore, Rouan / Rouge, Slatblue / gold, Ardoise / doré / blanc, Noir / fauve.

Fourrure Rex (Teddy en anglais)

Les Cobayes Rex ont le poil dressé. La longueur du poil doit être comprise entre 12 et 18 mm. Couleurs : Agouti / argenté, Agouti / gris, Noir / Fauve.

Le Teddy US : L'US Teddy est originaire d'Amérique. Il se différencie du Rex par la texture de son poil, mais sont visuellement très proches.

Le Teddy Suisse : Teddy Suisse ardoise doré argenté.

Fourrure à poils longs

Péruvien : Il porte une raie sur le milieu et 2 petites rosettes sur sa croupe rejettent les poils vers l'avant. Cela se voit particulièrement bien sur le jeune cobaye. Il faut donc les coiffer ou les caresser de l'arrière vers l'avant. Dans les standards, toutes les couleurs sont admises.

Shelty : Les poils du shelty vont de l'avant vers l'arrière. Plusieurs couleurs rencontrées : Havane, fauve et blanc, agouti saumon, lila, doré…

Texel - Alpaga - Lunkarya

Fourrure poils satin

UPL, shelty, himalayen ou russe

Les nus

Il y en a même sans fourrure : le Skinny, avec seulement quelques poils sur la tête, et le Baldwin, complètement chauve. Les skinnies naissent nus avec quelques poils rex bouclés sur le nez, les pieds et les pattes. Une mutation spontanée dans une colonie de Hartley (cobayes de laboratoire blanc aux yeux rouges) a fait apparaitre cette espèce nue dans un laboratoire de dermatologie de Montréal en 1978. Les skinnies seraient issus du croisement de cette espèce avec son homologue poilue.

Plus d'infos sur les différentes races surCobayes Club

 

 

Dans la nature

À l'état sauvage, il vit dans les plaines ouvertes d'Amérique du Sud. Les animaux y vivent en groupes avec un classement strict. Ils passent la majeure partie de la journée à chercher de la nourriture et sont principalement actifs le matin et le soir au crépuscule. Ils dorment dans des terriers qu'ils trouvent ou creusent eux-mêmes. Les cobayes sauvages étaient élevés par les Incas pour leur viande dès le IXe siècle. Plus tard, il a été domestiqué et s'est développé pour devenir l'animal de compagnie que nous connaissons aujourd'hui.

Logement

Ce sont des animaux de groupe. Différentes combinaisons sont possibles. Une paire est possible, mais le mâle doit bien sûr être stérilisé et après cela, il faut attendre encore six à huit semaines avant que les animaux puissent être rassemblés. Deux truies ou plus ensemble sont également possibles, de préférence à partir d'un jeune âge. Une combinaison de deux truies ou plus et éventuellement d'un mâle castré fonctionne généralement bien. Deux mâles peuvent souvent vivre ensemble s'ils le sont dès leur plus jeune âge et qu'il n'y a pas de truie aux alentours.

En raison du classement au sein de groupe, tous les cobayes ne peuvent pas vivre ensemble dans une cage sans qu'il y ait problèmes, et deux individus qui ne se connaissent pas devront d'abord déterminer une hiérarchie. Tous les animaux ne se combinent pas bien les uns avec les autres, alors laissez-les s'habituer lentement et voyez si cela continue de bien se passer.

Une cage adaptée pour deux individus a une superficie d'environ 120 sur 50 centimètres. Ils ne sont pas doués pour grimper ou sauter haut, il n'est donc pas nécessaire que la cage mesure plus de 50 centimètres. Les animaux doivent également pouvoir courir, pour cela, il est préférable de connecter une piste à l'enclos ou de les laisser régulièrement explorer leur nouveau parcours.

Par exemple, vous pouvez utiliser la fibre de chanvre comme couvre-sol. Assurez-vous que l'animal n'en mange pas tout le temps, cela peut provoquer de la constipation. La sciure de bois (fibre de bois) est également largement utilisée, mais veillez à ce qu'elle ne soit pas poussiéreuse, choisissez de préférence de la sciure de bois saupoudrée. Il y a des indications que la sciure de bois de conifères pourrait être malsaine à long terme.

Il devrait y avoir une bouteille et un bol de nourriture dans la cage et de préférence une cachette où vos animaux peuvent s'y cacher. Il y a aussi des jouets que l'on trouve en animalerie, comme une boule de fourrage.

La température ambiante optimale se situe entre 18 et 21° C. Assurez-vous que la température ne dépasse pas 26 degrés, ces petits animaux surchauffent rapidement. Certaines personnes choisissent de loger leurs animaux à l'extérieur. Si vous souhaitez les garder à l'extérieur, il est important qu'ils aient un clapier étanche au vent et à l'eau, avec une épaisse couche de fourrage.

Laissez les sortir au printemps pour qu'ils s'habituent lentement aux températures extérieures plus froides. Ils peuvent se réchauffer lorsqu'ils sont en groupe. S'il gèle pendant quelques jours, il est sage de mettre la cage dans un hangar, par exemple. Par temps chaud d'été, assurez-vous qu'ils aient de l'ombre et qu'il ne fait pas trop chaud dans le clapier.

Entretien et manipulation

La literie doit être changée au moins une fois par semaine. Changez l'eau tous les jours et retirez les vieux restes de nourriture verte. Nettoyez les biberons et les bols de nourriture au moins une fois par semaine. N'oubliez pas la tétine du biberon.

Ils peuvent mordre, mais cela n'arrive presque jamais. Si un specimen vous mord, c'est peut-être parce qu'il est malade ou qu'il a mal, mais même dans ce cas, il ne mordra pas rapidement. La réponse de l'animal au danger est de se figer ou, s'il en a la possibilité, de s'enfuir soudainement. Cependant, il peut prendre vos doigts pour une friandise s'il est habitué à ce que vous lui donniez de la nourriture à travers les barreaux. Si vous mettez ensuite vos doigts dans la cage sans nourriture, l'animal peut faire une erreur.

Si un cochon d'Inde tombe, cela peut provoquer des blessures très graves. Soyez donc prudent lorsque vous manipulez votre petit animal. Soulevez-le toujours à deux mains, en soutenant également l'abdomen. Il peut le ressentir comme une menace si vous le prenez de manière inattendue par le haut et que vous essayez de fuir. Par conséquent, apprenez à vos têtes blondes d'approcher l'animal avec soin et à toujours être vigilant s'ils veulent le porter.

Les ongles de l'animal doivent être coupés régulièrement. Vous pouvez faire faire cela par le vétérinaire, mais après une explication, il est également bon de le faire vous-même. Si votre protégé n'a pas accès à des aliments riches en fibres (par exemple du foin), des problèmes dentaires peuvent survenir. Il est possible de vérifier sa dentition vous-même, qui peuvent devenir trop longues. Vérifiez ceci régulièrement.

Les individus à poil long doivent être peignés doucement partout sur une base quotidienne. C'est assez laborieux. Il est plus pratique et aussi plus agréable pour l'animal de couper partiellement les poils longs si vous ne voulez pas les montrer, mais même dans ce cas, il doit être peigné régulièrement pour éviter les enchevêtrements et le feutrage. Les animaux à poil court peuvent être brossés une fois par semaine pour éliminer la saleté et les poils lâches du pelage.

Nutrition

Vous pouvez nourrir votre animal avec du fourrage, de la nourriture sèche et des légumes et des fruits limités (disponibles dans les animaleries). Les aliments secs peuvent être constitués de granulés ou d'aliments mélangés. Avec les aliments mélangés, vous courez le risque qu'ils mangent de manière sélective et par conséquent manquent de nutriments. Par conséquent, choisissez des céréales contenant tous les nutriments.

Ces petits animaux ne peuvent pas produire seuls de la vitamine C, il est donc très important qu'ils en consomment suffisamment dans leur régime alimentaire. La nourriture sèche spécialement conçue pour les cobayes contient suffisamment de vitamine C, contrairement à la nourriture standart pour rongeurs. Veuillez noter que la teneur en vitamine C n'est plus suffisante après la date de péremption. Pour plus de sécurité, vous pouvez donner à votre animal un quart de comprimé de vitamine C (50 mg) chaque jour. Ils en viennent souvent à y voir une friandise après quelques hésitations initiales.

Vingt grammes de nourriture sèche par jour suffisent. Il est important que votre animal ait accès à la nourriture toute la journée, en particulier le fourrage doit toujours être disponible ! Un cochon d'Inde sauvage est également occupé à manger une grande partie de la journée. Entre les deux, vous pouvez ajouter des fanes de carottes, des endives, des feuilles de radis, des poivrons et de la chicorée, et comme gâterie, vous pouvez occasionnellement donner un petit morceau de carotte ou de fruit comme la fraise, la poire ou la banane.

Vous pouvez également lui donner de l'herbe. Soyez prudent avec l'herbe en bordure de route; elle peut être contaminée par les gaz d'échappement. De plus, soyez prudent lorsque vous nourrissez de nouveaux types d'aliments : les intestins du cobaye doivent s'y habituer lentement, alors commencez par de très petits morceaux.

Ils développent une préférence pour certains aliments tôt dans leur vie et refusent parfois plus tard les aliments qu'ils ne connaissent pas.Il est donc utile de les habituer à plusieurs aliments à un jeune âge.

Reproduction

La distinction entre un mâle et une femelle n'est pas toujours facile à voir. Lorsqu'un cochon d'Inde est couché sur le dos, la plupart des mâles peuvent voir un pénis juste au-dessus de l'anus et les boules (et l'os du pénis) peuvent être ressenties. Cela peut être plus difficile à voir chez les jeunes animaux. Une femelle gardée avec un mâle adulte peut être fertile après seulement quatre semaines.

La période de gestation est comprise entre 65 et 72 jours. Lorsque les petits naissent, ils pèsent entre 60 et 110 grammes et sont pleinement développés. Un individu a en moyenne deux à quatre petits par portée. Puisqu'une femelle est de nouveau fertile immédiatement après la mise bas, et étant donné que les jeunes animaux peuvent se reproduire après quelques semaines, il est sage de retirer les petits de la mère lorsqu'ils pèsent environ 300 grammes ainsi que les mâles. Dans les petites portées, vous devez retirer le jeune mâle de la mère après quatre semaines.

Un mâle peut, s'il est destiné à rester avec une ou plusieurs truies, être stérilisé dès l'âge de deux mois. Si le mâle n'est pas encore avec les truies, la castration peut être reportée jusqu'à trois mois pour que l'animal grandisse mieux ; les mâles castrés avant leur maturité sexuelle restent souvent un peu plus petits. La stérilisation d'une femelle est une opération plus sérieuse. Un vétérinaire expérimenté peut retirer les ovaires, évitant ainsi la possibilité de développer des anomalies ovariennes.

Si vous voulez une portée, il est préférable de faire accoupler une femelle pour la première fois lorsqu'elle n'a pas plus de 6 mois environ, et d'avoir la première portée à l'âge de 8 à 9 mois au plus tard. Si vous attendez plus longtemps, les deux moitiés pelviennes se développeront et la femelle ne pourra peut-être pas mettre bas naturellement. De huit à dix mois, les moitiés pelviennes de la femelle sont moins capables de se séparer pour permettre aux jeunes de passer et le canal génital est également rétréci car plus de graisse est présente. Surtout si la portée est petite et que les jeunes sont donc relativement gros, cela peut poser des problèmes à la naissance.

L'accouplement trop tôt n'est bien sûr pas non plus bon, la truie d'inde doit avoir largement grandi. Un âge de quatre et demi à six mois semble donc être optimal pour l'accouplement initial. Cependant, ne vous contentez jamais de faire reproduire vos animaux vous-même, car toutes les combinaisons d'animaux parents ne conviennent pas. Ne commencez pas tant que vous n'avez pas trouvé le bon mâle !

Castration

Il y a plusieurs raisons à la castration des mâles : la prévention de la reproduction, pour éviter les combats entre mâle, et éventuellement des raisons médicales. La procédure est possible à partir de 2 mois, mais de préférence à partir de 3 mois. Parce que l'anesthésie générale chez ces petits animaux comporte un risque plus élevé que chez les chiens et les chats, nous apportons ici une attention particulière, par exemple en les gardant au chaud pendant l'anesthésie et la récupération.

Stérilisation

Les kystes ovariens sont très fréquents chez les truies. Ils peuvent provoquer des douleurs en fonction de leur taille ou d'une production anormale d'hormones. Plaintes possibles : calvitie (souvent symétrique sur les deux flancs), tiraillements, carences et perte de poids, dos tordu en raison de douleurs abdominales, fertilité réduite.

Ces plaintes sont les plus fréquentes chez les individus de 2 à 4 ans. Compte tenu du jeune âge auquel ces plaintes peuvent survenir et du fait que les cobayes sont plus faciles et plus sûrs à stériliser que les animaux adultes à l'âge de 4 à 6 mois, il est conseillé de stériliser toutes les truies qui ne sont pas adultes. Chez les jeunes cobayes, c'est plus sûr car la stérilisation peut être effectuée à partir de 2 petites plaies de flanc, où seuls les ovaires sont retirés, tandis que chez les animaux adultes, l'utérus entier doit être retiré par une opération abdominale plus importante.

Maladies et comportement

Un animal en bonne santé mange bien et est vif. Léthargie, perte d'appétit, diarrhée, constipation, grattage excessif et difficulté à bouger sont tous des symptômes qui peuvent indiquer qu'un cobaye est malade.

Les problèmes de peau les plus courants sont l'inflammation, qui est généralement causée par la gale du cobaye. La gale provoque beaucoup de démangeaisons et d'agitation chez les cobayes, mais elle est facile à traiter. D'autres problèmes de peau que nous voyons parfois sont les champignons, les acariens et les poux. Ces conditions peuvent également être bien traitées.

Une carence en vitamine C peut survenir avec des aliments inappropriés ou des aliments conservés trop longtemps. Les symptômes d'une carence en vitamine C comprennent un pelage rugueux, une nourriture pauvre ou inexistante, la diarrhée, le bruxisme et d'autres signes de douleur, une guérison lente des plaies, une boiterie et une susceptibilité aux infections.

Nous voyons souvent des problèmes dentaires. Les cochons d'Inde ont des incisives et des molaires qui continuent de croître et doivent se toucher pour s'user normalement. Les malformations congénitales ou acquises conduisent soit à des crochets sur les molaires qui peuvent piquer la joue et la langue, soit à un "pontage", les molaires de la mâchoire inférieure formant une sorte de pont sur la langue. Par conséquent, demandez à votre vétérinaire de vérifier les molaires de votre animal si vous remarquez qu'il mange moins bien, s'il bave ou s'il a de la fourrure mouillée sur la bouche.

Mâchoire inférieure de cochon d'Inde avec des molaires extrêmement longues avec pontage sur la langue.
Mâchoire inférieure de cochon d'Inde avec des molaires extrêmement longues avec pontage sur la langue.

 

Si les incisives ne s'usent pas correctement, elles peuvent devenir très longues. Tous ces problèmes dentaires conduisent à moins manger ou à arrêter de manger et à perdre du poids.

Les anomalies dentaires peuvent être traitées dans une clinique vétérinaire, mais la déformation sous-jacente ne le peut pas. Cela signifie que les problèmes reviendront avec le temps. Pour éviter cela, un traitement dentaire périodique permanent est généralement nécessaire. Parce que la carence en vitamines C est liée à des écarts, il est sage de donner à tous les cobayes un supplément de vitamine C préventivement.

Ses intestins sont sensibles. Il est important qu'ils fonctionnent toujours correctement, et pour cela, suffisamment de fibres sont nécessaires. Si un individu a mangé quelque chose de mauvais, a mal, a des problèmes dentaires ou souffre de stress, il se peut qu'il commence à manger moins, ce qui fait que ses intestins fonctionnent moins bien et même s'arrêtent. C'est dangereux !

Si votre cochon d'Inde veut manger moins ou pas du tout, contactez votre vétérinaire et n'attendez pas trop longtemps. Si le cochon d'Inde ne mange pas, le gavage est souvent nécessaire.

Des problèmes de pieds peuvent survenir chez les cobayes qui marchent beaucoup sur des surfaces dures ou dont la litière est trop dure ou trop tranchante pour eux. Cela crée des bosses sur la plante des pieds et une inflammation. C'est ce qu'on appelle la pododermatite. Les cochons d'Inde trop gras et les cochons d'Inde qui bougent trop peu sont particulièrement sujets à cela.

L'inflammation peut se propager jusqu'aux os. La pododermatite est douloureuse pour l'animal et difficile à traiter. Évitez-le en choisissant la bonne surface et la bonne literie, en le gardant propre et non humide et en empêchant votre cochon d'Inde de devenir trop gras.

Les truies ont régulièrement une calvitie des deux côtés avec la vieillesse. Cette calvitie n'est pas accompagnée de démangeaisons. Cela est dû à une production excessive d'œstrogènes (hormones féminines) en raison de la présence de kystes (cavités remplies de liquide) sur les ovaires. L'ablation des ovaires est alors la seule solution sûre.

La castration préventive des truies à un jeune âge l'empêche de développer des kystes ovariens à un âge plus avancé. Cependant, la castration elle-même n'est pas non plus sans risque, car il s'agit d'une véritable opération. Si vous décidez de stériliser, assurez-vous de choisir un vétérinaire qui a l'expérience de la stérilisation des cobayes femelles.

Les cobayes satinés, qui ont un pelage spécial et brillant, ont la maladie du satin. Il s'agit d'une maladie métabolique qui affecte les os. On pensait autrefois qu'il s'agissait d'une forme d'ostéodystrophie, mais cela s'avère être faux. La maladie peut se présenter à tout âge et commence souvent par des difficultés à bouger car les articulations sont obstruées par une prolifération osseuse. Les animaux essaient souvent d'épargner leurs jambes, par exemple en se couchant ou en les tirant vers le haut.

Les os deviennent également cassants, ce qui peut les faire casser plus rapidement que la normale. La maladie du satin est probablement un défaut héréditaire et il n'existe aucun traitement pour cela. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour découvrir les causes exactes de la brûlure satinée et éventuellement pour prévenir la maladie pendant la reproduction. En cas de doute sur la santé de vos cobayes, consultez votre vétérinaire et n'attendez pas trop longtemps.

Prévention des maladies

Au vu de ce qui précède, une bonne alimentation, du fourrage illimité et un supplément de vitamine C sont particulièrement importants, pour permettre aux dents de s'user normalement, pour éviter les anomalies de position et pour stimuler une fonction intestinale saine due à une grande quantité de fibres brutes dans l'alimentation.

De plus, les mesures générales d'hygiène sont importantes : nettoyer le clapier régulièrement, rafraîchir l'eau potable tous les jours.

Pour vérifier l'état de votre cochon d'Inde, il est judicieux de le peser chaque semaine. En cas de perte de poids, il est sage de faire contrôler le cochon d'Inde.

Les autres raisons de consulter le vétérinaire sont : refus de manger / l'animal se nourrit moins, comportement anormal, douleur, démangeaisons, associées ou non à des problèmes cutanés visibles, oppression thoracique, diarrhée. Les cobayes expriment la douleur par une respiration sifflante, une posture anormale ou en restant trop calme.

Expérience requise

En avoir un chez soi de manière responsable ne nécessite aucune expérience spécifique. Les cobayes à poil long conviennent moins aux propriétaires de cobayes novices en raison du soin intensif du pelage. Familiarisez-vous à l'avance avec les besoins des cobayes.

Le prix d'un cochon d'Inde peut varier selon la race et va de une à quelques dizaines. Une cage pour cochons d'Inde, entièrement équipée avec une maison, une gourde et un bol de nourriture, est disponible à partir d'environ 65 euros. Tenez compte des coûts supplémentaires, tels que les éventuels frais de castration d'un cobaye. Les coûts récurrents sont ceux du foin, de la litière et de la nourriture sèche, cela vous en coûtera environ cent euros par an. De plus, vous pourriez devoir payer des frais si votre animal tombe malade de façon inattendue.

Considérations

  • Bien que parfois un lapin et un cochon d'Inde soient réunis, dans la plupart des cas, ce n'est pas conseillé. Ils ne se comprennent pas, l'un peut blesser l'autre, ils ont tous deux besoin d'une nourriture différente et parfois le cochon d'Inde mange la fourrure du lapin. Les lapins peuvent également être porteurs d'une bactérie (Bordetella) qui peut être mortelle pour votre protégé. Offrez donc à votre cochon d'Inde un compagnon de la même espèce !
  • Les espèces à poils longs, parfois bouclés ou duveteux et de nouvelles variantes de poils sont régulièrement produites. Si l'on envisage d'acheter un cobaye avec un pelage aussi spécial, il faut se demander si ce pelage particulier est dans l'intérêt de l'animal. Un pelage long ou bouclé nécessite beaucoup de toilettage, se salit et s'emmêle rapidement, rend plus difficile pour l'animal de maintenir une température corporelle correcte et restreint la liberté de mouvement et son champs de vison.

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.