Conseils pour préparer une trousse de 1er secours pour le chien

Le 24 juillet 2020 , mis à jour le 28 février 2021 — 9 minutes de lecture
faire une trousse de premiers secours pour le chien

La période de vacances est propices aux petits bobos inattendus de votre chien, un nouvel environnement, de nouveaux dangers et, ne pas avoir son armoire à pharmacie habituelle sous la main… Voici tout ce dont vous avez besoin pour préparer des trousses de secours pour chien, utiles en toutes circonstances.

 

L’été est une période populaire pour sortir et s’amuser avec votre chien. Malgré la crise actuelle du COVID-19, les gens sont plus nombreux que les années précédentes à sortir avec leurs animaux de compagnie. Afin de lutter contre la canicule, 15 % d’entre nous faisons plus de randonnées en France qu’à l’acoutumée, et 43 % des Français participent à plus d’activités de plein air sur le territoire que les années précédentes.

Les exercices et les jeux de plein air sont d’excellentes façons de passer du temps avec votre chien, mais ces activités doivent être pratiquées en toute sécurité. Il est toujours important d’avoir une trousse de secours à portée de main pour ces aventures et, avec quelques modifications, cette trousse peut être étendue pour répondre aux besoins de base de votre chien en matière de premiers secours.

Planification pour les situations d’urgence courantes

Une urgence en plein air est toujours possible. Il est essentiel pour vous et vos chiens et chats d’être conscients des dangers possibles et d’avoir un plan pour répondre à cette urgence dans les plus brefs délais :

Réactions allergiques. Les réactions allergiques peuvent être déclenchées par n’importe quoi, mais sont généralement associées à des piqures d’insectes, la pollution ou du pollen. Si les yeux de votre animal coulent, un paire de gants et un peu de sérum physiologique stériles peuvent être utiles pour nettoyer les yeux.

Piqûres d’insectes. Malheureusement, les chiens sont généralement piqués dans la région du nez ou des babines parce qu’ils reniflent des insectes ou les examinent. Les signes d’une réaction allergique mineure comprennent : un léger gonflement du visage et des démangeaisons ou une irritation généralisée. Les signes d’une réaction allergique plus grave sont la faiblesse, les vomissements, la diarrhée, l’effondrement, un gonflement grave du visage, des difficultés respiratoires et/ou des muqueuses pâles. Toutes les réactions allergiques doivent être évaluées par un vétérinaire.

Morsures de serpent. Les morsures de serpent sont généralement observées lors de randonnées, mais elles peuvent aussi se produire dans votre jardin. Il est important de connaître les types de serpents présents dans une zone géographique. Les morsures de serpent peuvent provoquer un gonflement important à l’endroit de la morsure.

Les morsures de serpent venimeux peuvent provoquer une maladie systémique qui nécessite des soins immédiats et vitaux. Si votre animal de compagnie rencontre un serpent, et que le serpent en question est facilement identifiable, une photo peut être utile à votre vétérinaire pour confirmer s’il s’agit d’une espèce venimeuse ou non. Ne vous mettez pas en danger, vous et votre animal de compagnie, pour acquérir cette photo. Un chien mordu par un serpent doit être évalué immédiatement par un vétérinaire pour commencer le traitement.

N’appliquez pas de garrot et n’essayez pas d’extraire du venin de la blessure ou de la plaie inhérente à la morsure. Les meilleurs premiers secours qu’une personne puisse apporter à un chien mordu par un serpent sont de le garder calme et de limiter ses activités jusqu’à ce qu’il puisse être transporté dans un hôpital vétérinaire le plus proche. Portez toujours des gants pour le manipuler.

Lacérations. Les lacérations peuvent provenir d’objets inanimés, tels que des arbres, des poteaux ou d’autres animaux. Les premiers soins à apporter en cas de lacération consistent à rincer à l’eau et à couvrir le chien avec des pansements non serrés. (Mettez des gants pour ne pas infecter la plaie), jusqu’à ce qu’il puisse être examiné par un vétérinaire. Les lacérations peuvent être douloureuses, donc si votre animal semble en détresse à la suite d’une manipulation, évitez de prendre d’autres mesures jusqu’à ce qu’un vétérinaire puisse contrôler la douleur.

Si votre animal saigne excessivement de sa blessure, l’application d’un pansement compressif stérile peut aider à minimiser le saignement. Il doit être suffisamment serré pour appliquer une pression, mais ne doit pas faire office de garrot, car cela peut provoquer des blessures supplémentaires (faites-le tenir en place en découpant à l’aide d’une paire de ciseaux, un morceau du rouleu de sparadrap). Un antiseptique comme le peroxyde d’hydrogène (eau oxygénée) est toujours une bonne idée à avoir sous la main dans votre trousse de premiers secours, pour aider à prévenir l’infection en cas de blessure.

Coup de chaleur Le coup de chaleur est secondaire à une surchauffe, qu’elle soit due à une activité intense ou à une exposition à des températures ambiantes élevées. Les premiers signes de blessure liée à la chaleur sur vos animaux de compagnie, sont les suivants : halètement excessif, faiblesse, vomissements, diarrhée et effondrement.

Si vous soupçonnez un coup de chaleur, éloignez immédiatement votre animal de la chaleur, idéalement en l’amenant à l’intérieur dans une zone climatiséeProposez à votre chien de l’eau à température ambiante (ou légèrement fraîche), appliquez des ventilateurs et placez des serviettes fraîches sur son corps pour aider à réduire la température générale.

N’immergez pas votre chien dans l’eau et n’appliquez pas de poches de glace. Il doit être examiné par un vétérinaire dès que possible et, pendant le trajet en voiture, assurez-vous que la climatisation soit allumée ou que les fenêtres soient ouvertes pour maximiser la brise et refroidir continuellement votre animal. Plus tôt le traitement est entamé pour les coups de chaleur, meilleures sont les chances d’obtenir un résultat positif.

Accidents de voiture. Malheureusement, les animaux de compagnie peuvent être heurtés par des voitures à tout moment de l’année, mais leur nombre augmente pendant les mois d’été. Il est important de tenir les animaux en laisse pour minimiser les accidents, en s’assurant que les barrières et les cours sont sécurisées et que votre animal porte une identification appropriée (micropuces, colliers et étiquettes).

Si un accident de voiture se produit, prenez soin de transporter votre animal chez le vétérinaire, car il pourrait souffrir et réagir de manière agressive comme un mécanisme de défense. Pendant le trajet, ils doit rester calme et son activité doit être réduite au minimum. Garder une couverture ou une serviette dans la voiture peut être utile pour transporter les animaux blessés.

Blessures aux yeux. Les blessures oculaires peuvent résulter d’une interaction avec des arbustes ou des branches, ou d’une altercation avec d’autres animaux. Elles peuvent être graves et douloureuses et, si l’on suspecte une blessure oculaire, il faut immédiatement rincer l’œil avec une solution de contact, un bain oculaire ou un sérum physiologique en se rendant dans un hôpital vétérinaire. En outre, le fait de réduire au minimum les frottements et les égratignures de l’œil peut aider à prévenir les blessures secondaires.

Empoisonnement. Un des premiers secours consiste à donner du lait de magnésie et le charbon de bois peuvent être utilisés pour absorber et neutraliser les poisons, mais assurez-vous de consulter d’abord un vétérinaire pour déterminer la taille de la dose qui peut être sans danger pour votre chien

Noyade. Tous les animaux doivent être surveillés lorsqu’ils se trouvent à proximité de plans d’eau ouverts. Si un animal tombe dans un plan d’eau, il doit être immédiatement retiré et évalué par un vétérinaire. Une couverture de survie peut être utile pendant le trajet chez le véto.

Problèmes digestifs. Se retrouvant dans un nouvel environnement avec de nouvelles plantes et fleurs inconnues à portée de truffe, votre chien pourrait être tenté de croquer dedans, certaines plantes pourraient être toxiques, d’autres lui provoquer des maux d’estomac, le charbon actif pourrait être utile dans ses conditions, ainsi que le sucralfate (Ulcar®, Kéal Gé®) : l’idéal est de le donner sur un estomac vide au moins une heure avant le repas : pour un chat : 250 mg PO toutes les 6 à 8 heures. Pour un chien de moins de 20 kg : 500 mg PO toutes les 6 à 8 heures. Pour un chien de plus de 20 kg : 1 g PO toutes les 6 à 8 heures.

Ce qu’il faut pour se constituer une trousse de premiers secours pour votre chien

Voici tous les articles dont vous aurez besoin pour la trousse de premiers secours de votre animal :

  • Vet Wrap (Bandage de compression auto-adhésif autocollant pour chiens, chats et chevaux)
  • Pansement compressif stérile
  • Pansements (matériel comme le coton ou les bandes de gaze)
  • Rouleau de sparadrap (5m x 2cm)
  • Une serviette ou une couverture
  • Pince à épiler
  • Paire de ciseaux
  • Paire de gants
  • Loupe
  • Couverture de survie
  • Une laisse supplémentaire
  • Thermomètre (la température normale pour un chien est comprise entre 37 et 39.2°)
  • De l’eau en bouteille et un bol
  • Du sérum physiologique stériles
  • Solution de lavage oculaire
  • Peroxide d’hydrogène (eau oxygénée à 3% vol)
  • Pommade aux trois antibiotiques
  • Comprimés de Benadryl (assurez-vous que la diphenhydramine est le seul ingrédient actif)
  • Ulcar®, Kéal Gé®
  • Charbon actif
  • Lait de magnésie
  • Copie du certificat de vaccination contre la rage

Il est à espérer que ce kit n’aura jamais besoin d’être utilisé, mais il est toujours bon d’être préparé en cas d’urgence.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.