Les remèdes naturels pour le chat, ne sont pas tous sans danger, en effet les plantes ont des actions sur l'organisme et si elles permettent de soigner, elles peuvent tout aussi bien empoisonner ou provoquer une aggravation de la maladie pour laquelle elle était utilisée ou pire encore, en déclencher une nouvelle.

Chaque organisme a son propre métabolisme et n'assimile pas les substances de la même manière. C'est pourquoi un remède naturel fantastique pour le chien, ne le sera pas forcément pour un autre animal de compagnie et vice versa. Voici quelques astuces et conseils pour vous aider.

 

Cet article liste cinq "remèdes" les plus fréquemment utilisés sans le savoir, qu'il ne faut surtout pas appliquer pour traiter les chats, ou du moins à manier avec beaucoup de précautions. Ces conseils et astuces vous seront utiles pour continuer à traiter votre animal de compagnie en écartant ce qui comporte un danger.

Les soins maison à ne (surtout) pas utiliser sur les félins domestiques !

Voici une liste des traitements interdits, si vous trouvez des articles sur le net qui vous conseille de les utiliser sur votre chat, la prudence est de rigueur ! D'une manière générale, un simple coup de fil à votre vétérinaire pour confirmer ou infirmer l'utilisation du remède naturel à utiliser sur votre chat.

1. Huiles essentielles

Certaines huiles essentielles peuvent être toxiques pour le foie du chat. Voici les principales :

  • Citron
  • Clou de girofle
  • Eucalyptus
  • Origan
  • Menthe pouliot
  • Menthe poivrée
  • Pin
  • Bouleau doux
  • Arbre à thé (Melaleuca)
  • Thym,
  • Gaulthérie couchée,
  • Ylang ylang

Ces huiles essentielles (liste non-exhaustive) sont tous toxiques pour le chat. Comme les propriétaires utilisent souvent quelques gouttes de ces huiles pour eux-mêmes pour des affections mineures, beaucoup pensent qu'elles sont aussi sûres pour une utilisation sur leur chat.

Le chien peut aussi être affecté, mais le foie du chat semble particulièrement mal équipé pour traiter les composés que l'on trouve dans plusieurs de ces huiles. Irritation locale, vomissements et la faiblesse sont les premiers signes. Elles peuvent entrainer des symptômes de la douleur, de l'insuffisance hépatique voire la mort, même avec seulement quelques gouttes.

2. Imodium pour Diarrhée

Eh bien, ce médicament n'est pas exactement toxique, mais un dosage d'Imodium peut potentiellement créer des infections plus graves dans les intestins et fait habituellement plus de mal que de bien. Chez certains animaux sensibles, ce remède maison peut même conduire à une pancréatite aigüe. Une dose est généralement correcte (consultez votre vétérinaire pour vérifier), mais, si une dose ne suffit pas c'est bien un signe que vous avez besoin de voir un vétérinaire au plus vite. Vous voulez une option plus sûre ? Utilisez plutôt des probiotiques et des prébiotiques.

3. Vomir après l'ingestion de substances caustiques ou coupantes

Cela peut ne pas sembler évident pour tout le monde. Mais beaucoup de propriétaires essaient de coller leurs doigts dans la gorge de leur chat pour induire un réflexe nauséeux après qu'il ait mangé quelque chose de forme pointue. Imaginez ce qu'un objet pointu pourrait faire à un oesophage en remontant ? Les matériaux caustiques et de forme pointue ont une façon de nuire à l'estomac, à l'œsophage et à la bouche quand ils remontent vers le haut. Consultez plutôt votre vétérinaire au lieu d'essayer de faire vomir votre matou !

4. Advil, Tylenol et d'autres médicaments anti-douleurs et fièvres

Le problème le plus courant est avec Tylenol chez les chats (ils ne peuvent pas le métaboliser et leur sang prend une couleur chocolatée écœurante, indiquant qu'il n'est pas en mesure de bien s'oxygéner). À moins d'administrer un antidote relativement rapidement, la plupart des matous vont mourir après l'ingestion de ce type de médicaments, même avec de petites quantités (la quantité ne se compte pas en cuillères !).

La plus courante est l'ulcère d'estomac avec l'utilisation de médicaments comme l'ibuprofène (Advil) et le naproxène (Aleve) chez les chiens. Les chiens sont souvent traités avec ces médicaments par des propriétaires bien intentionnés qui ne veulent pas ou ne peuvent pas attendre de consulter un médecin pour enlever la douleur ou la fièvre.

5. Aloe Vera

L’Aloe Vera est souvent considéré comme une panacée en cosmétique et pour les soins de la peau. Son sérum hydrate, agit contre les brûlures, les problèmes de peau, les maux d’estomac, les ulcérations internes et externes, etc. A tel point qu’un nombre grandissant de gens en possède dans la salle de bain. Il suffit d’en couper une feuille de temps à autre pour en recueillir le cœur, empli de bienfaits. Les recettes de soins sur le net ne manquent pas.

Le problème, c’est que votre chien ou votre chat supporte mal les principes actifs de l’Aloe Vera. Les saponines de l’aloès provoquent diarrhées, vomissements, perte d’appétit, irritation de contact, voire tremblements et convulsions. Et qu’en plus, l'odeur de la sève de ces plantes, très sucrées, les attire !

Ainsi, évitez simplement d’avoir cette plante chez vous. Vous pouvez l'utiliser pour les problèmes de peau et de pelage (eczéma, coussinets craquelés…), mais recouvrez-les d'un linge ou d'un bandage pour éviter que votre chat, excité par l'odeur, ne se lèche et ne déclenche des symptômes indésirables.

A retenir… Dans tous les cas, avant d'utiliser des traitements naturels ou des traitements maison, demandez toujours conseil à votre vétérinaire, un simple coup de fil peut changer la donne. Si toutefois, vous avez déjà administré une substance nocive à votre animal de compagne, appelez le centre anti-poison spécialisé pour les animaux : CAPAE.

Améliorez cet article, en ajoutant votre témoignage dans les commentaires: Quel médicament maison ou remède naturel avez-vous donné à votre chat ou à votre chien a provoqué une maladie ou des complications graves ?

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.