Si votre chien est allergique, vous recherchez probablement les meilleurs aliments adaptés. Mais il est important d'en savoir plus sur ces régimes avant de développer des attentes élevées. L'alimentation la plus populaire est à base de régimes contenant de nouvelles protéines ou des protéines hydrolysées.

Ce sont des régimes spéciaux pour les chiens souffrant d'allergies qui sont destinés à aider à réduire les symptômes, mais ils ne sont pas toujours aussi prometteurs qu'on ne le pense. Comprendre comment ils fonctionnent et ce que les études ont à dire à leur sujet est important pour prendre une décision éclairée.

à lire aussi : Différents types de réactions allergiques chez le chien

Un mot sur les protéines

De nombreux chiens allergiques aux aliments pour chiens sont allergiques à certaines protéines. Les principales protéines présentes dans la plupart des aliments pour chiens sont l'agneau, le poulet ou le bœuf. Selon le centre médical vétérinaire Cummings de l'Université Tufts, les allergies alimentaires les plus signalées sont le poulet, le bœuf, les produits laitiers et les œufs.

Les allergies alimentaires chez les chiens surviennent lorsque le système immunitaire perçoit une protéine présente dans la nourriture comme un envahisseur étranger. Le système immunitaire crée donc une réponse et libère de l'histamine qui se traduit par des démangeaisons de la peau et des oreilles, voire des infections gênantes des oreilles et de la peau.

Les protéines sont composées de grosses molécules constituées de plusieurs unités plus petites appelées acides aminés. Les acides aminés jouent un rôle important dans le bon fonctionnement des cellules, tissus, muscles, organes, glandes, tendons et artères. Les acides aminés aident également à réparer les tissus et jouent un rôle dans l'élimination des déchets du corps du chien.

Parce que certaines études nous disent qu'il n'y a vraiment pas de tests précis pour diagnostiquer les allergies alimentaires chez les chiens, la méthode la plus populaire pour diagnostiquer à quelle protéine un chien est allergique reste l'essai d'élimination alimentaire par l'utilisation d'aliments pour chiens fabriqués avec de nouvelles protéines ou des aliments contenant des protéines. qui ont été hydrolysées.

À propos des nouveaux régimes protéinés

Dans un essai d'élimination diététique utilisant de nouvelles protéines, les chiens sont nourris avec un régime qui consiste généralement en une seule protéine et un glucide et tous les ingrédients restants sont des graisses, des vitamines et des minéraux. Comme son nom l'indique, un nouveau régime protéiné consiste en une source de protéines dont le chien n'a jamais été nourri auparavant et c'est pourquoi ces régimes contiennent souvent des sources de viande étranges ou inhabituelles telles que le chevreuil, le bison et même le kangourou !

Lorsque votre vétérinaire suggère à votre chien de faire un essai en utilisant un nouveau régime protéiné, il est important de s'en tenir au même aliment pendant 2 à 3 mois et d'évaluer si le régime fonctionne. Pendant ce temps, il est impératif de ne pas nourrir votre chien avec autre chose que le nouveau régime protéique. Cela signifie absolument pas de friandises ni de restes de table pendant cette période, explique le vétérinaire Dr. Andy.

Si votre chien semble s'améliorer considérablement pendant l'essai d'alimentation, cela suggère que votre chien était allergique à quelque chose dans son ancienne nourriture. Pour le confirmer cependant, il faut plus de preuves, et la meilleure façon d'en obtenir est de remettre le chien à l'ancien régime. Si les symptômes réapparaissent, alors oui, votre chien avait probablement une allergie à une protéine de l'ancien régime, mais la prochaine chose à faire est de découvrir exactement laquelle éviter.

Le saviez-vous ?

La plupart des propriétaires de chiens pensent que les céréales sont les coupables les plus courants des allergies chez les chiens, alors qu’en réalité, la plupart des animaux sont allergiques aux protéines.

À propos des régimes hydrolysés

Les régimes hydrolysés, contrairement aux nouveaux régimes protéinés, contiennent généralement des sources de protéines moins exotiques. Le terme hydrolysé dérive du mot grec « hydro » signifiant eau et du mot « lyse » signifiant « séparer ». Mettez ces deux mots ensemble et vous devez "séparer dans l'eau l'eau". Fondamentalement, dans un régime hydrolysé pour chiens, une molécule d'eau est ajoutée à la protéine afin que la protéine soit décomposée en molécules plus petites.

Rappelez-vous comment il a été mentionné précédemment que les protéines sont composées de grosses molécules composées de plusieurs unités plus petites appelées acides aminés ? Eh bien, lorsque la protéine est décomposée, elle est essentiellement divisée en ses composants plus petits, qui consistent en des chaînes d'acides aminés (chaînes polypeptidiques) et des acides aminés libres.

Lorsque le système immunitaire rencontre ces particules plus petites, il est un peu amené à croire qu'elles ne sont plus les protéines qu'elles étaient. Le système immunitaire ne reconnaissant plus ces protéines comme une menace, il ne réagit donc plus comme avant.

De nos jours, il existe une variété de marques d'aliments pour chiens qui contiennent des protéines hydrolysées. Ces marques comprennent Hill's Prescription Diet z / d Ultra Canine, Purina HA HypoAllergenic Canine Formula et Royal Canin Veterinary Diet Canine Hypoallergenic.

Le saviez-vous ?

Les préparations pour nourrissons sont hydrolysées depuis des années pour aider les nourrissons à mieux tolérer le lait de vache.

Potentiel de contamination

Lorsque vous introduisez un nouveau régime protéiné ou un régime limité en ingrédients (avec pas plus de 2-3 ingrédients) à votre chien, vous vous attendez à savoir exactement ce que vous donnez à votre chien lorsque vous lisez l'étiquette de l'aliment. Cependant, une étude récente sur les régimes commerciaux à ingrédients limités a révélé qu'un grand nombre de ces régimes contenaient des ingrédients de poisson et de viande qui ne figuraient pas sur l'étiquette !

Cela donne « matière à réflexion » pour les propriétaires de chiens qui se grattent la tête en se demandant pourquoi la condition de leurs chiens ne s'améliorent pas lorsqu'ils sont soumis à un essai d'élimination. Bien sûr qu'ils ne le sont pas, les chiens sont exposés à des allergènes grâce à la nourriture très exacte qui est censée les aider à se sentir mieux, quelle ironie !

Avant de supposer que votre chien ne réponde pas bien à l'essai alimentaire, il peut donc être intéressant d'essayer un régime préparé à la maison contenant une nouvelle protéine qui a été soigneusement formulée par un nutritionniste vétérinaire certifié. Après tout, une étude a montré que lorsqu'il s'agit d'un régime d'élimination pour le diagnostic des réactions indésirables alimentaires chez le chien, un régime cuisiné à la maison était tout aussi fiable qu'un régime largement hydrolysé.

Les chiens peuvent ne pas répondre aux régimes commerciaux d'antigènes limités parce que ces régimes sont contaminés par des allergènes potentiels… Avant d'exclure la réaction alimentaire indésirable, un nouveau régime protéiné maison devrait être envisagé si le chien ne répond pas à un régime commercial. ~ Ricci R. et al, Journal of Animal Physiology and Animal Nutrition

Références :

  • The Veterinary Journal, Volume 220, February 2017, Measurement of allergen-specific IgG in serum is of limited value for the management of dogs diagnosed with cutaneous adverse food reactions E.A. Hagen-Plantinga et al.
  • J Anim Physiol Anim Nutr (Berl). 2013 Identification of undeclared sources of animal origin in canine dry foods used in dietary elimination trials. Ricci R et al.
  • Dog Discoveries: Hydrolyzed Protein in Dog Food
  • Clinical Nutrition Service at Tuft’s University: What every pet owner should know about food allergies
  • Veterinary Dermatology 2016; 27 (Suppl. 1), 6–121 Diagnostic value of home-cooked and an extensively hydrolyzed diet (Anallergenic, Royal Canin, France) in the diagnosis of canine adverse food reaction: a randomized prospective multicenter study in 72 dogs MC Cadiergues, A Muller, E Bensignor et al.

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.