L'hyperthyroïdie est une maladie courante chez le chat et elle touche surtout les chats âgés et d'âge moyen. Aussi appelée thyrotoxicose, l'hyperthyroïdie est causée par une augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes (connues sous le nom de T3 et T4 totale) à partir d'une glande thyroïde élargie dans le cou du chat.

Dans la plupart des cas, l'hypertrophie des glandes thyroïdiennes est causée par une tumeur non cancéreuse appelée adénome. Quelques rares cas d'hyperthyroïdie sont causés par des tumeurs malignes appelées adénocarcinomes de la thyroïde.

 

Bien que la cause de l'hyperthyroïdie du chat ne soit pas connue, les facteurs contributifs possibles comprennent les carences ou les excès de certains composés dans l'alimentation et l'exposition chronique à des substances chimiques perturbant la thyroïde dans l'alimentation ou l'environnement.

à lire aussi : Mon chat perd ses poils anormalement, que faire en cas de pelade du chat

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie chez le chat ?

Les chats ont deux glandes thyroïdiennes dans le cou. Elles jouent un rôle important dans la régulation du taux métabolique, qui est le nombre de calories dont le corps a besoin pour exécuter les fonctions de base, selon les hôpitaux VCA .

Parfois, une ou les deux glandes thyroïdiennes peuvent grossir, explique le Washington State University College of Veterinary Medicine. Lorsque cela se produit, les glandes peuvent produire trop de thyroxine, une hormone thyroïdienne qui augmente le métabolisme dans le corps. De nombreux organes peuvent être affectés, y compris le cœur. La pression artérielle augmente et se voit perturbée et la fréquence cardiaque peut provoquer une insuffisance cardiaque ou une autre maladie cardiaque problématique pour les chats âgés.

thyroïde du chat

Qu'est-ce qui cause l'hyperthyroïdie chez les chats ?

Les chercheurs ne sont pas sûrs des causes de l'hyperthyroïdie, selon le Cornell University College of Veterinary Medicine, mais des facteurs alimentaires et des produits chimiques présents dans les aliments ou dans l'environnement peuvent être des facteurs contributifs.

Dans une nouvelle étude publiée dans Environmental Science & Technology, les chercheurs ont établi un lien entre les ignifuges domestiques largement utilisés et la maladie. Les chercheurs ont recruté 78 chats domestiques âgés de 7 ans et plus - certains ayant reçu un diagnostic d'hyperthyroïdie et d'autres non - pour porter des étiquettes en silicone qui absorbent les composés organiques.

Les chats ont porté les étiquettes pendant sept jours avant que les chercheurs ne les retirent pour enregistrer ce qu'ils ont trouvé dans leur environnement domestique. Les chercheurs ont découvert des niveaux plus élevés de TDCIPP ignifuge chez ces chats souffrant d'hyperthyroïdie. Selon l'étude, "des expositions plus élevées au TDCIPP étaient associées à l'utilisation d'un assainisseur d'air, aux maisons construites depuis 2005 et aux chats qui préfèrent faire la sieste sur des meubles rembourrés".

Symptômes de l'hyperthyroïdie

Les chats hyperthyroïdiens ont généralement un grand appétit.
La grande majorité des chats atteints d'hyperthyroïdie ont généralement un grand appétit.

 

Les signes les plus courants d'hyperthyroïdie chez les chats sont la perte de poids et une augmentation de l'appétit, rapporte WebMD. La grande majorité (presque tous, 95% à 98%) des chats hyperthyroïdiens perdent du poids et la plupart (67% à 81%) ont un fort appétit. D'autres symptômes de l'hyperthyroïdie féline peuvent inclure :

  • Soif excessive
  • Augmentation de la miction
  • Agitation ou hyperactivité
  • Fourrure négligée
  • Augmentation de l'excrétion
  • La diarrhée
  • Vomissement
  • Problèmes respiratoires
  • Fréquence cardiaque élevée
  • Agressivité
  • Vocalisation, surtout la nuit
  • Halètement
  • Pression artérielle élevée
  • Insuffisance cardiaque
  • Diabète sucré
  • Troubles de la fonction rénale
  • Troubles du système nerveux

Comment diagnostique-t-on l'hyperthyroïdie ?

Si votre vétérinaire soupçonne que votre chat souffre d'hyperthyroïdie, il fera après un examen clinique standart (pour écarter toute maladie cardiaque en évaluant si hypertension artérielle il y a), il palpera spécifiquement le cou de votre chat pour voir si les glandes thyroïdes sont hypertrophiées (t4 totale). Votre vétérinaire demandera probablement un test sanguin pour trouver les signes d'un diabète sucré et un test pour examiner les niveaux d'hormones thyroïdiennes avant de préscrire un traitement médical.

Étant donné que l'hyperthyroïdie peut affecter les autres organes de votre chat et sa santé générale, votre vétérinaire peut également demander d'autres tests tels qu'une analyse d'urine pour évaluer la fonction rénale avant de prescrire son traitement définitif.

à lire aussi : Reconnaître un chat en surpoids

Traitement médical de l'hyperthyroïdie

Bien que les médicaments soient efficaces, ils doivent être administrés deux fois par jour et ce n'est pas amusant à administrer.
Bien que les médicaments soient efficaces, ils doivent être administrés deux fois par jour et ce n'est pas amusant à administrer.

 

Il existe plusieurs façons de traiter l'hyperthyroïdie féline, avec des avantages et des inconvénients pour chaque méthode.

Médicaments

Les médicaments anti-thyroïdiens aident à ralentir la production et la libération d'hormones thyroïdiennes par les glandes thyroïdiennes. Ils sont généralement très efficaces mais doivent être administrés pendant toute la durée de vie du chat.

Ils peuvent également avoir des effets secondaires, notamment des vomissements, de la fièvre, de l'anémie et de la léthargie, selon Cornell.

Les pilules doivent généralement être administrées deux fois par jour, bien que certains médicaments soient disponibles sous forme de gel pour la peau.

Des analyses de sang doivent être effectuées régulièrement pour s'assurer que le traitement est efficace.

Chirurgie

Si une seule des glandes thyroïdiennes est touchée, l'ablation chirurgicale est une option. Le traitement chirurgical est probablement un remède permanent à long terme, bien qu'il comporte des risques car c'est une procédure sérieuse qui nécessite une anesthésie, ce qui peut souvent être dangereux pour les chats plus âgés, explique WebMD.

Traitement à l'iode radioactif

Considéré comme le traitement le plus sûr et le plus efficace, il consiste à injecter à votre chat de l'iode radioactif. L'iode est absorbé par la glande thyroïde et le rayonnement détruit les tissus anormaux.

Ce traitement définitif n'a pas d'effets secondaires, ne nécessite pas d'anesthésie et guérit le plus souvent l'hypothyroïdie, mais n'est effectué que par certains établissements, rapporte Cornell.

Régime alimentaire

Ce n'est pas un traitement courant, mais selon Cornell, certaines recherches suggèrent que limiter l'iode dans le régime alimentaire des chats hyperthyroïdiens peut être une option pour traiter la maladie, en particulier lorsque d'autres options de traitement ne sont pas possibles.

La limitation de l'iode alimentaire est controversée en raison des problèmes de santé possibles liés aux restrictions à long terme et de la crainte que le régime alimentaire puisse être contre-productif et aggraver la situation. La recherche est en cours.

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.