Les antioxydants sont l'une des classes les plus courantes de suppléments nutritionnels prescrits à nos chiens et chats par le vétérinaire pour aider à prévenir et à traiter les maladies. Regardons de plus près comment ils fonctionnent.

Les compléments alimentaires ont le vent en poupe, aujourd'hui on a l'habitude de les utiliser dans les aliments de toute la famille, nos enfants et nos amis à 4 pattes. Il permettent d'améliorer un tas de choses de notre santé (peau, articulations, estomac, intestin…). Cependant mal utilisés, le surdosage est facile à atteindre sans connaisances. La présence d'un avis vétérinaire est indispensable.

 

Certains suppléments, comme les vitamines et les minéraux réduisent l'oxydation dans l'organisme. L'oxydation est un processus chimique qui se produit dans les cellules comme résultat normal du métabolisme, de la désintoxication et de la production d'énergie. Après l'oxydation, certains sous-produits appelés "radicaux libres" ou espèces réactives de l'oxygène se forment. Des exemples de radicaux libres comprennent l'oxyde nitrique, le superoxyde, le peroxyde lipidique et le peroxyde d'hydrogène.

Les radicaux libres sont toxiques pour les cellules et les tissus environnants. Ils peuvent endommager les cellules en endommageant les protéines des récepteurs membranaires, en inactivant les protéines nécessaires à la production d'énergie par l'organisme et en inactivant les enzymes nécessaires au métabolisme cellulaire normal.

à lire aussi : Guide : Les bons et les mauvais glucides pour le chien

Chez notre animal de compagnie, de nombreuses conditions médicales peuvent survenir à la suite de dommages causés par les radicaux libres. Le cancer, l'athérosclérose, les maladies auto-immunes, les cataractes diabétiques, les maladies inflammatoires de l'intestin, les carences en nutriments, le vieillissement prématuré et les infections virales peuvent tous être liés aux dommages des radicaux libres.

Le corps produit naturellement des d'antioxydants

Le corps de votre animal de compagnie élimine les radicaux libres en produisant des substances supplémentaires appelées antioxydants qui combattent les produits chimiques oxydants. Les antioxydants neutralisent les oxydants, prévenant ou limitant les dommages cellulaires.

Certains antioxydants sont régulièrement produits par le corps, tandis que d'autres peuvent être apportés par le régime alimentaire ou par une supplémentation. Des exemples d'antioxydants naturels dans le corps comprennent la superoxyde dismutase, la catalase, diverses peroxydases, le glutathion, la coenzyme Q-10, l'acide alpha-lipoïque et la mélatonine.

  • La superoxyde dismutase décompose les radicaux libres superoxyde en peroxyde d'hydrogène, qui est ensuite décomposé en eau à l'aide de l'antioxydant catalase.
  • Les peroxydases décomposent divers peroxydes.
  • Le glutathion est un antioxydant extrêmement important. Il sert d'agent détoxifiant général et régule l'environnement interne des cellules. De faibles niveaux de glutathion ont été associés à des syndromes d'immunodéficience et à une augmentation des effets secondaires de la chimiothérapie.
  • La coenzyme Q-10 est un puissant antioxydant liposoluble qui transporte également des électrons dans la formation de l'énergie cellulaire. Une supplémentation en coenzyme Q-10 supplémentaire est très utile pour les animaux souffrant de maladies cardiaques, de cancer et de maladies des gencives.
  • L'acide alpha-lipoïque élimine plusieurs radicaux libres et aide à régénérer d'autres antioxydants, notamment l'acide ascorbique, le glutathion et la vitamine E.
  • La mélatonine régule non seulement les biorythmes et les habitudes de sommeil du corps, mais peut aider à réduire les dommages oxydatifs qui surviennent avec le vieillissement, en particulier dans le système nerveux central et dans des maladies telles que la maladie d'Alzheimer (trouble cognitif).

Quand utiliser des compléments

Chez les animaux malades ou plus âgés, une oxydation excessive peut se produire, ce qui signifie que le maintien des capacités antioxydantes normales du corps est dépassé. C'est là que des antioxydants supplémentaires peuvent aider. En donnant au corps de votre compagnon des antioxydants supplémentaires, il peut être possible de neutraliser les sous-produits nocifs de l'oxydation cellulaire.

à lire aussi : Dossier : Apaiser les callosités de peau des chiens et chats âgés

Plusieurs antioxydants peuvent être utilisés. Ils comprennent les vit. A, C et E; les minéraux sélénium, manganèse et zinc ; et des suppléments nutritionnels antioxydants tels que la superoxyde dismutase, le glutathion, la coenzyme Q-10, le ginkgo biloba, la myrtille, l'extrait de pépins de raisin, le chardon-Marie et divers nutriments et flavonoïdes appelés proanthocyanidines.

Les proanthocyanidines / bioflavonoïdes sont une classe de composés polyphénoliques naturels et hydrosolubles que l'on trouve dans les plantes. Ces composés ont des effets antioxydants contre la peroxydation des lipides (graisses). Les proanthocyanidines inhibent également l'enzyme cyclooxygénase (la même enzyme inhibée par l'aspirine et d'autres médicaments non stéroïdiens).

La cyclooxygénase convertit l'acide arachidonique en leucotriènes et prostaglandines, des produits chimiques qui contribuent à l'inflammation et aux réactions allergiques. Les proanthocyanidines diminuent également la libération d'histamine par les cellules en inhibant plusieurs autres enzymes.

Inflammation

L'inflammation dans le corps est une source majeure de production de radicaux libres. En plus de soutenir la santé et du maintien du système immunitaire, les antioxydants sont souvent recommandés pour diverses affections inflammatoires telles que les maladies cardiaques, rénales et hépatiques, le cancer, les maladies des dents et des gencives, les allergies, l'asthme et l'arthrite.

Points à considérer

Gardez les conseils suivants à l'esprit lorsque vous donnez à votre animal des antioxydants en compléments. Inspectez leur composition. La logique voudrait que vous optiez pour des suppléments dont la composition est faite d'ingrédients bios quand cela est possible, il est important d'éliminer toute présence de pesticides.

Les antioxydants, en particulier les vitamines et les minéraux, sont mieux utilisés de manière synergique plutôt que sous forme de suppléments à dose unique. De plus, la dose correcte doit être utilisée. Par exemple, la vit. C et E peuvent réellement agir comme pro-oxydants dans certaines conditions, et la vitamine A peut être toxique lorsqu'elle est administrée à des niveaux élevés. Ne choisissez pas des compléments à ajouter à l'alimentation de votre animal sans surveillance vétérinaire.

Vous devez également donner à un animal la bonne forme de supplément. Par exemple, la vit. E et l'alpha tocophérol, des termes souvent utilisés de manière interchangeable, ne sont pas la même chose. L'alpha-tocophérol est en fait une petite partie de la vit. E. Plusieurs autres tocophérols et tocotriénols composent l'ensemble du complexe de vitamine E. Une supplémentation en vit. E naturelle contenant des tocophérols et des tocotriénols est généralement préférable à un supplément d'alpha-tocophérol isolé.

Comme pour tous les suppléments, il est préférable d'utiliser des produits de haute qualité conçus pour les animaux, sauf indication contraire de votre vétérinaire. Bien qu'il existe des réglementations régissant la qualité, l'efficacité et l'innocuité des suppléments, celles-ci ne sont souvent pas appliquées et certains produits peuvent ne pas être sûrs ou efficaces pour votre animal.

"Naturel" ne signifie pas nécessairement "sûr". Il y a toujours la possibilité qu'un supplément interagisse négativement avec un autre supplément ou médicament. Conseils : Il est préférable de consulter votre vétérinaire avant d'utiliser des suppléments antioxydants dans le traitement de toute maladie, en particulier s'il prend déjà quelque chose pour cela.

Lorsqu'ils sont utilisés correctement, les antioxydants peuvent constituer un merveilleux ajout à la nourriture de votre compagnon. Comme avec tous les suppléments, cependant, il y a un risque de surdosage si vous ne faites pas attention. Des antioxydants correctement choisis, associés à une alimentation naturelle et à d'autres suppléments nutritionnels, herbes et remèdes homéopathiques, peuvent aider à traiter de nombreuses maladies et à maintenir une bonne santé chez votre chien ou chat. Et ainsi rendre la vie de votre animal plus agréable.

Auteur : Le Dr Shawn Messonnier, vétérinaire, a écrit The Natural Health Bible for Dogs and Cats, The Natural Vet's Guide to Preventing and Traeating Cancer in Dogs.

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.