Obstructions urinaires chez le chat mâle : Dangers, conseils, traitements

Le 16 septembre 2020 , mis à jour le 5 mars 2021 - 5 minutes de lecture
obstructions urinaires du chat que faire

Tous les propriétaires de chats mâles doivent être informés de ces problèmes urinaires potentiellement mortels connus sous le nom de obstruction urinaire. Il est important de reconnaître les symptômes rapidement et d’en informer un vétérinaire le plus tôt possible.

L’obstruction urinaire pousse de nombreux chats à uriner à cause de la présence de cristaux dans le tractus urinaire. Leur propriétaires pensent que leur chat a vraiment du mal à déféquer et confondent cette condition avec un épisode de constipation, pensant que cela va passer.

 

D’autres peuvent simplement penser que leur chat a des problèmes de comportement lorsqu’il commence à associer la litière à la douleur et à uriner dans d’autres endroits tels que la baignoire ou le tapis douillet.

Plus tard, bien qu’ils réalisent que l’animal est vraiment malade une fois qu’il commence à refuser de la nourriture, commence à vomir et semble léthargique. À ce stade, cependant, le traitement est plus invasif et coûteux que la simple infection urinaire et, parfois, le propriétaire a emmené le chat chez le vétérinaire trop tard, sous-estimant ce trouble grave.

Comment se produisent les blocages urinaires

Les chats ont des voies urétrales étroites, de telles voies peuvent donc être facilement bloquées ne permettant pas une densité urinaire importante et un écoulement urinaire normal. C’est pourquoi, nos félins domestiques sont particulièrement sensibles aux infections urinaires, sujets aux calculs urinaires et à l’insuffisance rénale ou l’insuffisance rénale aiguë.

La cause du blocage est souvent associée à la présence de cristaux et de calculs dans le système urinaire (oxalates de calcium). En règle générale, un bouchon composé de cristaux et de débris inflammatoires se forme. On les appelle des calculs d’oxalate (ou oxalates de calcium). Les causes de la formation de calculs d’oxalate peuvent être diverses, mais la nourriture sèche commerciale avec sa haute teneur en minéraux semble jouer un rôle. Cependant, la disposition génétique ainsi que le stress peuvent également être des coupables de problèmes urinaires tels que des infections urinaires, de cystite idiopathique, de calculs urinaires.

La vessie d’un chat obstrué peut avoir la taille d’une balle de tennis, la densité urinaire y est alors très forte.

Les blocages peuvent être partiels ou totaux. Habituellement, si le chat est fatigué mais est toujours capable d’uriner quelques gouttes, l’obstruction est partielle et lorsqu’il n’y a pas de sortie du tout, le blocage du tractus urinaire est complet. Un autre symptôme suggérant une obstruction totale est l’élargissement de la vessie. La vessie d’un chat obstrué peut avoir la taille d’une balle de tennis.

Une fois que le passage urinaire est bloqué, un chat subira généralement un empoisonnement urémique dans les 48 heures sans traitement médical. Parce que l’urine ne peut pas être libérée, elle s’accumule dans le corps, provoquant littéralement l’empoisonnement du chat à mort. Le principal coupable est l’accumulation de potassium dans le corps (hyperkaliémie).

Symptômes

Les chats affectés présentent généralement les symptômes suivants :

  • S’allonge pour uriner
  • Miction douloureuse
  • Se lèche les organes génitaux
  • Urine dans des endroits autres que la litière
  • Urine sanglante
  • Quelques gouttes d’urine ou aucune
  • Vessie élargie
  • pH urinaire déséquilibré

S’il n’est pas traité rapidement, des symptômes d’empoisonnement urémique peuvent apparaître dans les 48 heures :

  • Vomissement
  • Perte d’appétit
  • Léthargie
  • Réticence à bouger

Traitement médical

S’ils sont pris assez tôt, certains chats peuvent récupérer en se faisant simplement prescrire des relaxants musculaires et des anti-inflammatoires après un examen clinique. Dans certains cas, le vétérinaire peut exprimer l’urine manuellement (via un sondage urinaire) et déloger l’obstruction, d’autres cas cependant, auront besoin de liquides pour éliminer les toxines et prévenir l’empoisonnement urémique. Un cathéther sera inséré pour effectuer un sondage urinaire et déloger le blocage et éliminer les débris. Le cathéther peut rester en place pendant quelques jours et l’utilisation d’une poche à urine peut être utile pour surveiller la production d’urine.

La plupart des chats produiront une grande quantité d’urine une fois débloqués. Les chats peuvent être hospitalisés pendant quelques jours jusqu’à ce qu’un fort débit urinaire soit produit.

Dans certains cas, le blocage et l’empoisonnement urémique ont atteint un point où ils ne sont plus réversibles. Le chat peut succomber à la mort, malgré les meilleures tentatives de traitement, même avec une intervention chirurgicale.

Comme on le voit, le système urinaire chez les chats mâles est un sujet de préoccupation si un examen clinique n’est pas effectué dès les premiers symptômes d’une infection urinaire, d’une cystite idiopathique.

Cependant, il y a certaines choses qui peuvent être faites pour apprendre les chances de récidive de cette condition, comme offrir des aliments en conserve, beaucoup d’eau fraîche et une litière propre. Les propriétaires doivent également fournir un environnement sans stress, aider leur chat à rester mince et en le nourrissant 1 à 2 fois par jour plutôt que de lui donner libre accès à la nourriture toute la journée. Les propriétaires de chats qui ont des antécédents de blocage devraient apprendre par leur vétérinaire comment palper la vessie pour reconnaître les signes avant-coureurs.

Un chat averti en vaut deux. Si vous possédez un chat mâle, à ce stade, vous savez quoi surveiller et surtout, vous êtes conscient du fait qu’en cas de doute, prenez la route (c’est-à-dire précipitez-vous chez le vétérinaire le plus proche !).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.