Anémie chez le chat : comment traiter ?

Le 3 mai 2016 , mis à jour le 20 février 2021 — 8 minutes de lecture
anémie du chat : remèdes naturels

Votre chat n’a pas suffisamment de globules rouges ou d’hémoglobine dans son sang. Cela signifie qu’il a une capacité réduite à transporter l’oxygène dans le sang, ce qui entraîne un manque d’énergie ou une anémie. Pour la traiter chez le chat il faut souvent trouver la cause sous jacente. Voici quelques remèdes naturels pour la combattre chez votre animal de compagnie…

Cela pourrait sembler étrange de penser qu’une espèce principalement carnivore comme le chat puisse devenir anémique. Elle n’est certes pas aussi courante que chez l’homme, mais elle n’est pas si rare. Les causes peuvent être diverses mais ne sont normalement pas liées au régime alimentaire puisque la plupart des aliments pour chats sont naturellement fournis de tous les nutriments dont le chat a besoin.

 

Nos compagnons à 4 pattes ne sont généralement pas anémiques par manque de fer dans leur alimentation, les principales causes chez le chat sont des maladies et des conditions qui provoquent une perte importante de sang, qui perturbe la production de globules rouges et qui détruisent les globules rouges, laissant un surplus de globules blancs interférant avec la coagulation sanguine.

Les causes de l’aglobulie du chat peuvent être graves, il est donc important que votre animal soit évalué par votre vétérinaire. Les remèdes suivants ne sont destinés qu’aux félins domestiques diagnostiqués qui sont en phase de récupération.

Remèdes maison pour chat anémique

Augmenter le taux de fer

Lorsque nos matous deviennent anémiques, il faut leur donner des aliments riches en fer et en vitamines B. En particulier, le foie cuit peut être très utile. 30 g. de foie administré pendant 1 à 2 semaines peut l’aider à récupérer plus rapidement.

Suppléments alimentaires

Il existe plusieurs types de suppléments qui fournissent du fer et des nutriments essentiels aux animaux en carence. Il est toujours préférable de consulter votre vétérinaire avant de changer de régime alimentaire ou de donner des suppléments à votre chat.

Limiter l’exercice

L’exercice est important pour que votre chat récupère, mais en début de convalescence un trop fort apport d’oxygène dans le sang occasionné par l’exercice fatiguera rapidement votre animal. Il est important de lui faire reprendre l’exercice en douceur, par paliers au fur et à mesure qu’il se renforce.

Vérifier sa bouche

Puisque les matous sont poilus, il est difficile de savoir quand leur peau est pâle. Cependant, lorsqu’ils sont anémiques, ils présenteront les symptômes significatifs des muqueuses pâles. Normalement, le chat a les gencives et la langue roses, cependant, lorsqu’il est touché par cette maladie, celles-ci tournent au rose très pâle ou même au blanc.

Vérifier les yeux

La conjonctive peut aider à déterminer si votre chat est anémique. Ceci peut être observé, en tirant vers le bas la paupière inférieure. Normalement, cette zone devrait être rose.

Vérifier les parasites

Les fortes infestations de parasites qui se nourrissent de sang tels que les puces, les tiques et les vers peuvent être responsables de cette condition, en particulier chez les chatons. Assurez-vous que votre chat soit exempt de puces en utilisant des produits topiques sûrs et en faisant exécuter un contrôle des selles par votre vétérinaire.

Évitez les oignons

Des études révèlent que les félins domestiques nourris avec des oignons (et même de l’ail) peuvent déclencher une anémie régénérative toxique comme le corps de Heinz. Le vétérinaire repère sa à l’aide d’un frottis sanguin (Corps de Heinz). Assurez-vous de ne pas donner des aliments contenant des oignons, comme du bouillon, des aliments pour bébés ou d’autres aliments préparés commercialement à votre animal.

Parfois la transfusion sanguine est nécessaire

La transfusion sanguine consiste à prélever du sang chez un chat en bonne santé pour l’injecter, par voie intraveineuse, au chat anémié. Ces procédés permettent de gagner du temps, le temps que le traitement de la cause sous-jacente soit efficace et que la moëlle osseuse soit capables de refabriquer des globules rouges.

Divers causes possibles…

Chez le chat, cette condition peut avoir diverses origines cependant, elle n’est presque jamais liée à son alimentation. Par conséquent, une blessure qui provoque une hémorragie externe ou interne abondante peut être la cause.

Parasites et anémie hémolytique

Des bactéries se fixent aux globules rouges et les détruisent provoquant une anémie hémolytique. Elle peut être transmise par des insectes piqueurs comme les puces ou les tiques ou bien par morsures.

Felis Hemobartonella, un parasite proche du groupe de bactéries appelées « mycoplasmes » est également susceptible de provoquer cette condition. L’ingestion de toxines comme du Tylenol et du Zinc (souvent dans les pièces de monnaie) ont été associés à cette condition.

Leucémie

Le virus de la leucémie féline et le virus de l’immunodéficience féline peut en être responsable. Les cancers peuvent causer la perte de sang qui peut passer inaperçue jusqu’à ce que des tests soient effectués. Le poison pour tuer le rat peut également causer des pertes de sang importantes. Il y a aussi plusieurs hémopathies, comme les affections connexes immunitaires qui peuvent affecter nos compagnons à quatres pattes.

Leucose féline

La leucose féline est une maladie infectieuse qui présente des similitudes avec le FIV. Causée par un virus, elle affecte le système immunitaire de l’animal mais il ne s’agit pas d’une maladie auto-immune comme le sida du chat et, contrairement à celui-ci, elle peut être prévenue par un vaccin.

Hémobartonellose féline

L’hémobartonellose féline est une maladie infectieuse touchant les globules rouges due aux bactéries gram – Mycoplasma haemofelis ou Mycoplasma haemominutum. Les parasites se fixent aux globules rouges, ce qui endommage la membrane cellulaire et raccourcit la durée de vie de ceux-ci. De plus, le système immunitaire du chien ou du chat peut détruire directement les globules rouges endommagés ou les globules rouges sur lesquels sont fixés les parasites, ce qui contribue aussi au développement de cette condition.

Les réponses aux questions que vous vous posez…

Comment savoir si mon chat est anémique ?

Chez l’humain, c’est facile à déceler, les symptômes sont une forte léthargie et un un manque d’énergie. Ce n’est pas aussi facile à détecter chez le chat, car il passe la plupart de son temps à dormir. En revanche une rapide inspection de ses gencives peut vous donner cette information facilement :  En faisant le test des muqueuses pâles. En effet, les gencives d’un chat anémique auront l’air plus pâles que d’habitude.

Quelles sont les maladies qui provoquent l’anémie chez le chat ?

Chez le chat, cette condition appartient à l’une des trois grandes catégories suivantes. Premièrement, il y a la perte de globules rouges et une augmentation des globules blancs, ce qui signifie une hémorragie, soit par un saignement d’un vaisseau important à l’extérieur du corps, soit par un saignement à l’intérieur du corps, ce qui chez le chat se produit généralement à la suite de l’ingestion de mort aux rats. La catégorie suivante implique une diminution de la production de globules rouges par la moelle osseuse. Certains types de cancers en sont la cause, mais chez le chat, le problème est généralement une insuffisance rénale ou une maladie rénale. Les reins produisent l’hormone qui influence la moelle osseuse pour fabriquer des globules rouges, et sans elle, la production ralentit considérablement. La dernière catégorie comprend les maladies qui entraînent la destruction des globules rouges. Il existe de nombreuses maladies différentes qui provoquent cette destruction, de l’ingestion de Tylenol aux maladies transmises par les puces.

Quelle est l’espérance de vie d’un chat anémié ?

Si la condition peut être traitée de manière définitive, c’est-à-dire si nous pouvons en déterminer exactement la cause et si celle-ci peut être guérie, l’espérance de vie de votre chat ne sera probablement pas du tout affectée par cette dernière. Si nous ne pouvons pas trouver la cause ou si nous la connaissons mais qu’il n’existe pas de traitement à long terme, alors l’espérance de vie de votre chat dépend de la rapidité avec laquelle les globules rouges sont perdus ou détruits. Une anémie aiguë peut entraîner la mort rapide, car les globules rouges se perdent si rapidement que l’organisme ne peut pas s’adapter assez vite à la perte d’oxygène. Si elle est chronique, en particulier chez les chats souffrant d’insuffisance rénale, l’organisme semble s’adapter au faible niveau d’oxygène, et dans ces cas, la condition ne réduit généralement pas l’espérance de vie du chat touché par la maladie rénale de manière significative.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.