Mélatonine pour le chien ou le chat : Peut-on en donner ?

Le 5 octobre 2020 , mis à jour le 4 mars 2021 — 8 minutes de lecture
comment utiliser la mélanine chez le chien et le chat

En plus de favoriser le sommeil, la mélatonine peut également aider à lutter contre la maladie de Cushing, l’anxiété de séparation et d’autres problèmes de santé de nos animaux de compagnie.

Les suppléments de mélatonine sont souvent utilisés par les humains pour les problèmes de sommeil ou pour apaiser les symptômes de la maladie d’alzheimer, mais elle a également plusieurs applications pour la santé des chiens et des chats. La mélatonine possède un certain nombre d’actions rapportées :

 

  • Régulation du système immunitaire – les globules blancs des lymphocytes synthétisent et libèrent de grandes quantités de mélatonine
  • Induit un sommeil réparateur
  • Agit comme un antioxydant – c’est un puissant piégeur de radicaux libres
  • Réduit les dommages causés à la peau par les rayons UV, lorsqu’il est appliqué de manière topique
  • S’oppose aux effets secondaires dégénératifs causés par des niveaux élevés de corticostéroïdes
  • Est utilisée dans le cadre de la thérapie des cancers hormono-induits
  • Est utilisée dans le cadre de thérapies comportementales
  • Est utilisée pour apaiser les symptômes de la maladie d’Alzheimer
  • Réduit (à fortes doses) les effets secondaires et améliore les capacités cancérigènes de la chimiothérapie et de la radiothérapie, en favorisant la mort des cellules cancéreuses et la libération de substances chimiques immunomodulatrices appelées cytokines

Chez l’homme, elle est également utilisée sous forme de comprimés pour l’insomnie due à de nombreuses causes (manque de sommeil, TDAH, médicaments bêta-bloquants pour la tension artérielle, etc.), les troubles du sommeil chez les personnes autistes, la démence et la maladie d’Alzheimer, la dépression, le syndrome de fatigue chronique, l’épilepsie, de nombreux cancers, comme complément anti-âge et pour la perte de poids et dans de nombreuses thérapies comportementales. Au fur et à mesure que les recherches se poursuivent, il est probable que l’on découvre d’autres utilisations de la mélatonine.

Qu’est-ce que la mélatonine ?

La mélatonine (N-acétyl-5-méthoxytryptamine) est une hormone produite dans le cerveau par la glande pinéale. L’acide aminé tryptophane est converti en sérotonine, qui est ensuite transformée en mélatonine.

Les cellules photosensibles de la rétine de l’œil modulent la production de mélatonine par leur action sur la glande pinéale : les taux de mélatonine augmentent dans l’obscurité (la nuit, préparant le corps au sommeil) et diminuent dans la lumière (le jour, préparant le corps à être éveillé).

La mélatonine est souvent appelée le « régulateur biologique » de la sécrétion hormonale car elle régule un certain nombre d’hormones qui, à leur tour, régulent d’autres hormones.

Comment est-il utilisée chez les animaux de compagnie ?

La mélatonine pour chiens, chiots et chats a été prescrite sous forme de comprimés pour plusieurs affections.

1. Problèmes de sommeil : La mélatonine peut induire un sommeil réparateur. Cela peut être utile pour les animaux plus âgés qui ont des difficultés avec les cycles sommeil-éveil normaux, généralement observés chez ceux qui souffrent de troubles cognitifs (c’est-à-dire l’Alzheimer du chien, des chiots ou des chats).

2. La maladie de Cushing : Cette maladie implique une surproduction d’hormones, le plus souvent du cortisol, dans les glandes surrénales du chien. Elle est généralement due à une tumeur bénigne de l’hypophyse dans le cerveau (certains cas sont causés par des tumeurs malignes des glandes surrénales).

La mélatonine est actuellement utilisée dans le cadre du régime de thérapie naturelle pour certains chiens atteints de la forme hypophysaire de la maladie de Cushing, bien que son mécanisme d’action exact soit inconnu et que son efficacité varie selon les individus. Les actions suggérées de la mélatonine comprennent l’inhibition de certaines enzymes nécessaires à la conversion d’une hormone en une autre ; par exemple, l’inhibition des enzymes aromatase, qui diminue la conversion de l’androstènedione et de la testostérone en estradiol et peut-être l’enzyme 21-hydroxylase (qui diminuerait les niveaux de cortisol).

En plus de divers remèdes à base de plantes et homéopathiques pour aider les animaux atteints de la maladie de Cushing (ainsi que ceux présentant une élévation des enzymes ALP avant Cushing), la mélatonine peut être ajoutée au plan de traitement avec les graines de lin. Les lignanes contenues dans les graines de lin fraîchement moulues peuvent réduire les niveaux d’estradiol qui peuvent augmenter chez les animaux atteints de maladies surrénales.

3. Anxiété de séparation : Les suppléments de mélatonine ont été utilisés dans le traitement de l’angoisse de séparation chez le chien, peut-être en raison de leur effet sédatif. Elle peut également être essayée comme traitement d’autres états de stress, tels que l’anxiété due au bruit des feux d’artifice. Cependant, tout effet sur les problèmes de comportement est susceptible d’être limité aux chiens anxieux.

4. Diabète sucré de type II : Votre animal de compagnie peut bénéficier d’un plan de traitement qui intègre de la mélatonine, demandez conseil à votre vétérinaire pour le dosage et la posologie adapatés.

5. Le cancer : Elle est utilisée chez de nombreux patients humains atteints de divers cancers, notamment ceux liés aux hormones (sein, prostate, etc.). Elle peut également être bénéfique en tant que complément général pour les chiens et les chats atteints de cancer.

6. Alopécie X : La première utilisation suggérée de la mélatonine pour chiens était pour le traitement de la maladie de la peau canine alopécie X, une condition de cause inconnue entraînant une perte de poils chez le chien, typiquement observée chez les Chows et les Pomeraniens. Elle peut agir en corrigeant une carence de l’hormone mélatonine ou en favorisant directement la repousse des poils ou l’épaississement du pelage.

La plupart des propriétaires d’animaux pensent que la mélatonine est uniquement destinée aux problèmes de sommeil, mais lorsqu’elle est utilisée correctement, elle présente de nombreux autres avantages potentiels pour la santé, tant pour les humains que pour nos chiens anxieux et réactifs aux bruits des feux d’artifice.

Effets secondaires et contre-indications

La mélatonine est généralement considérée comme sûre pour votre animal de compagnie, lorsqu’elle est utilisée à un dosage et une posologie recommandés, mais elle ne doit être utilisée que sous la supervision de votre vétérinaire.

Après tout, c’est une hormone et elle peut interagir avec de nombreux processus dans le corps de votre chien ou de votre chat, ainsi qu’avec d’autres médicaments. Comme elle régule les hormones, une utilisation prolongée peut interférer avec l’action d’autres hormones. Il est donc conseillé de procéder à un contrôle régulier si vous l’utilisez pendant de longues périodes.

  • Une somnolence excessive peut survenir chez le chien traité à la mélatonine, en particulier à des doses élevées.
  • Elle n’est pas recommandée pendant la grossesse ou l’allaitement, en raison de ses effets sur les autres hormones et de sa capacité à traverser le placenta.
  • Il y a eu de rares rapports d’augmentation des crises chez les enfants souffrant de troubles neurologiques après l’administration de mélatonine. Cela n’a pas été signalé chez les jeunes animaux.
  • Elle peut diminuer la fertilité chez l’homme, il n’existe à ce jour, pas d’études qui démontrent que ce soit la même chose avec l’animal.
  • Les médicaments sédatifs/antidépresseurs interagissent avec la mélatonine, ce qui pourrait augmenter la somnolence et l’endormissement ou accroître les effets secondaires des antidépresseurs.
  • Les anticoagulants interagissent avec la mélatonine.

Chez un petit pourcentage de personnes prenant de la mélatonine la nuit pour favoriser un sommeil réparateur, l’effet inverse est observé et l’insomnie se produit. Il peut être utile d’utiliser une dose plus faible ou de l’administrer le matin. Cela peut également se produire chez les animaux. Si la mélatonine est utilisée comme aide au sommeil, il faut utiliser la dose efficace la plus faible possible.

L’administration de corticostéroïdes peut supprimer la synthèse de la mélatonine ; l’administration de mélatonine peut contrer les effets secondaires des corticostéroïdes, y compris les altérations des cycles veille-sommeil. Les patients qui prennent des corticostéroïdes pour des effets immunosuppresseurs doivent être surveillés de près pour détecter les effets indésirables (diminution de l’efficacité de la corticothérapie) lorsqu’ils reçoivent de la mélatonine.

La prudence ou l’évitement est indiqué chez les patients qui prennent des médicaments contre l’hypertension, car leur association peut entraîner une pression artérielle non contrôlée.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.