Les interactions humaine positives réduisent les niveaux d'hormones de stress sanguin chez les chiens. Les chiens, comme les humains, peuvent souffrir de problèmes de comportement liés à l'anxiété et à l'environnement. Les situations stressantes sont de différents types, mais l'un des facteurs les plus importants est la durée du stress.

Voici quelques conseils pour les propriétaires de chiens : comment repérer et gérer les émotions anxiogènes, notamment par le jeu, afin que ce stress ne dégénère pas en maladie chronique et représente un danger pour la santé de votre animal.

 

Certaines situations stressantes peuvent être graves mais sont de courte durée, comme lorsque vous survivez en toute sécurité à un accident de la route, tandis que d'autres qui existent sur le long terme représentent un plus grand danger, comme des difficultés financières persistantes.

Les facteurs d'anxiété qui durent longtemps sont les plus dangereux, car la recherche a montré qu'ils peuvent causer divers problèmes physiques et mentaux.

Les individus soumises à un environnement stressant en continu sont plus susceptibles d'avoir des problèmes cardiovasculaires et immunitaires et sont également susceptibles de souffrir de dépression et d'autres maladies psychologiques. Il en va de même pour les chiens, et pour contrer les effets du stress continu et de la dépression, les vétérinaires prescrivent souvent un équivalent canin du Prozac (aromatisé au bœuf, bien sûr) pour ce type de maladie.

Les signes visibles du stress

Lorsque les chercheurs comportementaux se sont intéressés à l'étude du stress chez les chiens, ils ont rencontré des problèmes. Les chiens ne verbalisent pas leurs émotions, ils ne peuvent pas nous dire avec des mots s'ils se sentent tendus et anxieux.

Les chercheurs devaient se fier aux signaux visibles chez le canidé. Ceux-ci comprenaient une variété de signes basés sur le langage corporel, tels que la position des oreilles ou de la tête, l'activité de la queue, si l'animal s'accroupit ou se recroqueville, bouge de manière léthargique, n'est pas tranquille avec les enfants, etc.

Alors que de tels signaux peuvent répondre à la question, "ce chien est-il stressé ?" ils ne peuvent pas vous donner une mesure quantitative du niveau de stress du chien.

Les chiens sécrètent les mêmes hormones que l'homme en cas de stress : la cortisol

La percée dans l'étude du stress canin est survenue lorsque les chercheurs ont reconnu que les chiens stressés sécrètent les mêmes hormones que les humains.

Le marqueur critique du stress est la quantité de cortisol qui est libérée dans le système sanguin, car elle joue un rôle crucial dans la réponse du corps à différents types de facteurs de stress.

Chez les chiens, une augmentation du taux de cortisol peut indiquer une forte augmentation du stress dû à un stimulus effrayant soudain ou à d'autres événements inquiétants.

Pour les chercheurs la concentration de cortisol est un indicateur merveilleux car il détermine, en temps réel, la quantité de stress ressenti. Soit en prélevant des échantillons de sang ouplus récemment, en prélevant des échantillons de salive, ce qui n'ajoute pas de stress supplémentaire contrairement à la prise de sang.

Cependant, si le chercheur s'intéssait à la mesure du niveau de stress continu ressenti par le chien sur une période de plusieurs jours, semaines ou mois cela nécessiterait de prendre de nombreux prélèvements de salive sur une longue période, peut-être selon un horaire quotidien.

Ce processus demande beaucoup de travail, et déterminer la concentration de cortisol dans chaque échantillon est complexe et coûteux.

Heureusement, une nouvelle technique a été développée. Le cortisol présent dans le sang est visible dans la croissance des poils (ou du pelage), ont peut en détecter la présence et la quantifier.

Des études sur l'homme ont montré une augmentation des niveaux de cortisol dans les cheveux des personnes souffrant de douleur chronique, des personnes sans travail et de celles qui souffrent de dépression continue.

Sur la base de ces résultats, on peut supposer que les chiens vivant avec des niveaux de stress à long terme montreront de plus grandes quantités de cortisol dans leur pelage.

Au fur et à mesure que les poils poussent, on commence à avoir une image étendue de la quantité de cortisol dans le corps et vraisemblablement de la quantité de stress subie par l'individu sur de plus longues périodes de temps.

Telle était l'hypothèse sous-jacente adoptée par une équipe de chercheurs dirigée par Lina Roth au département de biologie de l'Université de Linköping en Suède.

Les sujets du test de leur étude étaient 59 bergers allemands. (Les chercheurs ont choisi de limiter leurs tests à une seule race afin de réduire la probabilité d'éventuelles différences génétiques.) Les chiens ont été testés trois fois, en janvier, mai et septembre de la même année.

Durant ces périodes, des échantillons de poils ont été prélevés et analysés pour leur valider leur niveau de cortisol. En outre, les propriétaires des chiens ont remplis plusieurs questionnaires pour fournir des informations sur la personnalité des chiens, leurs problèmes de comportement typiques et le mode de vie le plus souvent vécu.

Comme on pouvait s'y attendre, un grand nombre de résultats ont été rapportés, certains montrant des tendances complexes et difficiles à interpréter. Cependant, un ensemble de résultats a montré que les chiens qui subissent des interactions humaines positives sont beaucoup moins susceptibles de subir des réactions de stress chronique au fil du temps, comme le confirme le niveau de cortisol dans leur pelage.

Le fait que des niveaux de cortisol plus faibles ont été trouvés chez les chiens appartenant aux propriétaires de chiens d'accord avec l'affirmation selon laquelle le but du jeu est d'avoir un bon compagnon.

Des niveaux de cortisol significativement plus bas, indiquant des niveaux de stress à long terme plus faibles, ont été trouvés chez les chiens dont les propriétaires jouaient souvent avec eux.

Puisque la plupart des activités ludiques impliquent beaucoup de mouvement de la part de l'animal, cette activité seule aurait pu augmenter les réponses du cortisol. Cependant, ces données montrent que les interactions ludiques entre le chien et le propriétaire servent de tampon prolongé contre le stress chez les chiens.

Enfin, confirmant de nombreux rapports antérieurs qui montraient que l'utilisation de récompenses pendant l'entraînement avait un effet plus bénéfique sur les chiens que l'application de la force ou de la discipline, cette étude a révélé des niveaux de cortisol plus faibles pour les chiens dont les propriétaires rapportent qu'ils récompensent généralement leur animal de compagnie avec une friandise. ou un jouet s'il se comporte correctement.

Les chercheurs résument leurs résultats comme suit :

"Peut-être pas surprenant mais [un] résultat toujours bienvenu est qu'une corrélation négative a été trouvée entre le niveau de cortisol et la fréquence à laquelle le propriétaire a joué avec son compagnon et aussi si les propriétaires ont utilisé [un] jouet / une friandise comme récompense. Ces deux résultats pourrait refléter que les relations amicales et encourageantes sont liées à moins de stress chez le chien."

La bonne nouvelle de cette étude est que la réduction du stress résultant de ces interactions positives semble durer un laps de temps substantiel.

Vous l'aurez compris un environement ou la présence attentive du maître et son aptitude à jouer et récompenser son animal de compagnie, est aussi important qu'une bonne almentation et des repas équilibrés. Vous êtes prévenus, gardez ces conseils en tête pour rendre heureux votre ami à 4 pattes.

Références

Roth LSV, Faresjö Å, Theodorsson E et Jensen P (2016) Le cortisol capillaire varie selon la saison et le mode de vie et est lié aux interactions humaines chez les chiens de berger allemands. Rapports scientifiques 6: 19631.

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.