Faut-il punir son chat en cas de bêtise ? La punition : Efficace pour l’éducation des chats ?

Le 29 août 2020 , mis à jour le 28 février 2021 - 5 minutes de lecture
&ducation : faut-il punir son chat

Punir un chat s’il fait une bêtise est un sujet controversé en terme d’éducation. Le taper ou pas, avec ou sans spray végétal, est-il préférable d’ignorer ? Voici quelques conseils et méthodes d’éducation féline que chaque maître devrait connaître.

Je ne suis pas partisan à punir chat. Déjà, il n’y a pas de « châtiment » universel que vous puissiez appliquer à toutes les formes d’attitudes indésirables et à tous les matous. Cela dépend de son comportement. Chaque cas est particulier, le mieux est de faire preuve de discernement et de favoriser la récompense que la violence. Voici quelques conseils qui vont vous éclairer…

 

Pourquoi il ne faudrait-il pas punir un chat ?

Un chat ne comprend pas la sanction encore moins avec violence. Elle est principalement une expression d’impuissance et / ou d’auto-frustration. La principale raison pour laquelle cela ne fonctionne pas est que le chat ne comprend tout simplement pas.

Si le bac à caca est sale, ne cherche-t-il pas simplement un endroit propre, plutôt que de vouloir à tout prix faire une bêtise sur le canapé ? Et si ensuite, son maître lui met le nez du chat dans le pipi, il trouvera cela traumatisant, mais il ne fera pas l’association avec la litière.

La punition peut effrayer un chat

En plus de cela, vous devez immédiatement faire face au prochain gros inconvénient de la punition : cela peut effrayer ou stresser votre chat. En conséquence, le risque de comportement lié au stress (pulvérisation, égratignure des meubles) ne feront qu’augmenter.

Un chat n’apprend pas ce qu’il peut faire

La raison la plus importante pour laquelle vous ne devriez pas punir un chat (ou un chien) est qu’il n’apprend pas quoi faire. Si vous arrosez votre chat impur avec le pulvérisateur de plantes, il ne pensera pas spontanément qu’il devrait aller dans sa litière.

Gratter les meubles est bien-sûr un comportement que vous ne pouvez pas désapprendre. Cependant, vous pouvez apprendre au chat à déplacer son comportement vers un objet plus approprié comme un grattoir prévu à cet effet à coups de friandise et de récompense.

Punir un chat avec le spray végétal ?

Parfois, il semble que l’élevage d’un chat n’est pas possible sans utiliser un spray végétal. Tout ce que je mentionne ci-dessus à propos de la punition « classique » s’applique également au pulvérisateur de plantes. Un chat est également assez intelligent pour faire le lien entre votre absence ou votre présence et l’utilisation du pulvérisateur de plantes.

Les propriétaires disent parfois que les méthodes d’aspersion à l’aide d’un spray aux plantes aide, car le chat s’enfuit immédiatement quand il voit la chose. Ce faisant, il en oublie l’essentiel :

Tant que vous devez prendre le spray végétal, le chat n’a pas désappris le mauvais comportement ! Essayez plutôt la friandise, cela vous simplifiera la vie !

Saisir la peau du cou et les autres mauvaises punitions

Les chats sont parfois punis de manière très désagréable. Gardez à l’esprit les points suivants :

  • Ne punissez jamais les chats effrayés ou qui se sont « oubliés » sur votre canapé
  • Ne jamais punir pour un comportement naturel comme gratter, grimper, jouer
  • Ne jamais punir physiquement (donc pas de tape, ne pas attraper la peau du cou, ne pas le tenir sous le robinet et surtout ne pas lui mettre nez dans son pipi
  • N’oubliez pas : effrayer est aussi une forme de punition !

Enseigner différentes attitudes positives

En fait, vous voulez apprendre à votre chat un comportement différent au lieu de griffer les meubles ou de mordre pendant le jeu. C’est toujours beaucoup mieux et plus facile avec une approche positive, en d’autres termes : il faut récompenser les bonnes attitudes.

La manière exacte de le faire dépend du type de comportement indésirable du chat (ou du chien). Si vous souhaitez enseigner à un chat un comportement différent, vous pouvez utiliser les étapes suivantes comme base :

  • Déterminez d’abord la cause (pourquoi un chat affiche-t-il ce comportement, le bol est-il sale, le chat s’ennuie, n’a pas de griffoir, sa vie est ennuyeuse…)
  • Quel rôle jouez-vous en tant que propriétaire à cet égard (peut-être êtes-vous en train de le récompenser en lui accordant de l’attention ?)
  • Offrir une bonne alternative (un griffoir, un bol ou une litière propre, un jouet, etc.)
  • Ces étapes s’appliquent à presque tous les comportements indésirables. J’ai élaboré des astuces pour éviter qu’il raye les meubles, miaule excessivementurine dans la maison, ou saute sur le comptoir.

Et bien sûr, un chat doit parfois apprendre que certains comportements ne sont pas souhaitables. Cela peut également être fait de manière amicale :

  • Dire non sur un ton clair peut suffire
  • Rompre le contact peut suffire (arrêter de jouer, partir, confisquer un jouet…). Ignorer de la bonne manière est aussi une forme de « punition ».
  • Assurez-vous toujours de proposer une alternative, donc quelque chose que le chat est autorisé à faire.

Vous êtes incapable de changer le comportement de votre chat ? Punir plus ou plus souvent n’est pas une solution, faites vous aider par un comportementaliste pour une consultation de réajustement, peut parfois aider à régler le problème rapidement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.