Chat qui miaule excessivement la nuit… Que faire ?

Facebook Twitter Pinterest
Chat qui miaule excessivement la nuit… Que faire ?
5 (100%) 1 vote

Pourquoi mon chat âgé hurle-t-il tout le temps et surtout la nuit ?

Les chats âgés qui commencent à miauler souvent (habituellement la nuit) peuvent souffrir de quelque chose de grave mais qui peut être traité. Est-ce que vieux matou s’est transformé en vieux râleur ? L’idée d’un vieux chat qui miaule et qui réveille la maison peut sembler bizarre, mais les chats âgés qui commencent à miauler peuvent souffrir de quelque chose de grave – et traitable.

Médicalement, c’est ce qu’on appelle une vocalisation excessive. C’est plus fréquent la nuit, mais certains chats miaulent à tout moment.

Pour être clair, on ne parle pas ici de votre chat qui vous « parle », qui miaule excessivement ou qui ronronne. Au lieu de cela, ces chats gériatriques miaulent ou hurlent, et ils ont l’air affligés. Ils peuvent marcher sans but, n’essayant pas de communiquer avec vous – ils ne font que vocaliser. Et c’est très bruyant.

Nous avions l’habitude de penser que ces chats devenaient sénile ou dément, et nous ne croyions pas qu’il y avait beaucoup à faire. Nous savons maintenant qu’il existe une corrélation directe entre certaines conditions médicales et neurologiques, le dysfonctionnement cognitif et la vocalisation excessive.

Vous devez accepter que votre vétérinaire fasse un examen approfondi, ce qui est important pour un chat gériatrique de toute façon, et avoir la patience de faire des essais de traitement médicamenteux. C’est un domaine où la médecine « traditionnelle » peut très bien fonctionner avec plus de traitements naturopathiques.

Les 6 principales raisons pour lesquelles les chats vocalisent de manière excessive

Ce sont les principales raisons pour lesquelles nous pensons que les chats vocalisent sans raison évidente. Il y a toujours une raison ; elle n’est pas toujours facile à trouver.

Déclin sensoriel

Les chats qui perdent la vue, l’ouïe ou l’odorat peuvent commencer à vocaliser de façon excessive. Le bon sens voudrait qu’un déclin des sens mène à la confusion, à l’irritabilité, etc. Mon chat de 20 ans me rappelait mon père quand les piles de son appareil auditif . « Papa, tu n’as pas besoin de me crier dessus. Je peux t’entendre. »

Hypertension

L’hypertension artérielle, seule ou en association avec d’autres maladies, est un phénomène fréquent chez les vieux chats. Certains de ces chats hurlent. Et cela peut se soigner.

Hyperthyroïdie

Très fréquent chez un chat âgé, l’hyperthyroïdie peut causer une vocalisation excessive. Ces chats ont-ils faim ? Sont-ils hyperactif ? Anxieux ? Tout ce qui précède ? Cela peut aussi se soigner.

Douleur

Cela nécessite souvent une enquête diagnostique et une sorte de jeu de devinettes, mais les chats souffrant de douleurs chroniques peuvent avoir des périodes de vocalisations tout au long de la journée et de la nuit. De nombreux chats âgés souffrent de maladies dentaires graves, d’arthrite, de douleurs gastro-intestinales, d’infections urinaires et neurologiques, pour n’en nommer que quelques-unes.

Maladie du système nerveux central

Les tumeurs cérébrales surviennent chez les chats. La tumeur la plus commune est un méningiome, lequel peut être à croissance lente et provoquer des changements comportementaux et neurologiques ainsi que la vocalisation.

Dysfonctionnement cognitif

Bien que nous pensons qu’une forme d’Alzheimer est plus courante chez le chien, certains chats plus âgés montrent des signes de démence et de confusion.

La plus grande raison de se rendre chez le vétérinaire

Vous voudrez peut-être simplement « guérir » le miaulement pour que vous puissiez enfin dormir, mais trouver la source du miaulement peut aussi sauver la vie de votre chat.

Ces maladies peuvent être dangereuses si elles ne sont pas traitées, et trouver et traiter la cause sous-jacente peut faire beaucoup plus que de vous redonner une bonne nuit de sommeil. Cela peut ajouter des années heureuses à la vie de votre chat.

L’examen étape par étape

Commencez par un examen physique approfondi

Vérifier la vue, les sens, la cavité buccale, le poids corporel, cardiaque, etc. Ensuite, des analyses sanguines complètes, une analyse d’urine et une tension artérielle fiables. S’il est décelé de l’hyperthyroïdie ou de l’hypertension, un traitement médical peut être apporté en vue d’une amélioration. C’est la partie relativement facile du plan de diagnostic.

L’évaluation de la douleur est plus difficile

Souvent, on constate une maladie dentaire grave lors de l’examen physique. L’arthrite peut être évidente ou non. Ces conditions sont-elles à l’origine du miaulement ? Des analgésiques à l’essai peuvent être prescrits pour voir si la douleur arthritique ou neurologique s’améliore. Une procédure dentaire peut être recommandée si le chat est dans un état stable pour l’anesthésie.

D’autres sources de douleur ou d’inflammation chronique peuvent ne pas être aussi évidentes.

Les chats qui vivent avec des douleurs subaiguës pendant une longue période de temps peuvent être très stoïques. La perte de poids chez un chat plus âgé est un indice qu’il y a un problème. Le bilan peut révéler une douleur causée par une maladie gastro-intestinale, une pancréatite, une néoplasie, etc.

Il peut y avoir des indices dans un examen neurologique que la vocalisation soit causée par un problème du système nerveux central tel qu’une tumeur au cerveau. Ces chats peuvent avoir comme comportement de tourner en rond, être épileptiques, déprimés ou gagnés par l’ennui. Un diagnostic définitif nécessite une imagerie plus avancée, comme la tomodensitométrie ou l’IRM, et ces chats peuvent très bien se tirer d’affaire avec une chirurgie. Souvent, il est provisoirement diagnostiqué un méningiome en fonction des symptômes du chat.

Un traitement médical peut être d’une aide précieuse

Si la plupart des tests sur votre chat gériatrique sont normaux jusqu’à ce point, votre chat peut souffrir de dysfonctionnement cognitif. En raison du vieillissement du cerveau, votre animal peut souffrir d’un syndrome semblable à celui de la maladie d’Alzheimer chez les humains. Il n’y a pas de test définitif. Il est généralement prescrit un certain nombre de médicaments et de suppléments en vue d’arrêter ou diminuer les hurlements.

Cette vidéo présente le hurlement du chat, voilà ce que l’on appelle la vocalisation excessive :

Médicaments

Pour beaucoup de gens, la médication de ces chats est très difficile. Vous savez tous que certains chats sont réticents à prendre 1 pilule, alors comment faire avec 4 ou 5 pilules par jour ?

Un chat hyperthyroïdien hypertendu ou souffrant de dysfonctionnement cognitif, pourrait éventuellement suivre ce type de médication :

Hyperthyroïdie : méthimazole

Hypertension artérielle : amlodipine

Douleur : gabapentine et/ou beaucoup d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens

Stimulants de l’appétit

(Certains de ces médicaments peuvent être formulés sous forme de gel transdermique, ce qui minimise le boulochage.

Dysfonctionnement cognitif :

Selegeline (non approuvé mais d’usage courant)
SAMe et autres antioxydants
NuCat Senior
Huile de poisson
Mélatonine
Tranquillisants
ISRS

Suggestions de style de vie :

Changement de régime
Acupuncture
Exercice régulier et stimulation sensorielle
Une veilleuse !
Le bon côté de tout ça ? Il y a beaucoup d’aide dans ce domaine. L’inconvénient ? Il peut être difficile de se concentrer sur les problèmes les plus importants et de prescrire les médicaments appropriés.

Ne donnez pas de suppléments à votre chat sans consulter votre vétérinaire. Ne donnez pas à votre chat les médicaments de votre mère contre la maladie d’Alzheimer. Cela peut être très dangereux. Les médicaments mentionnés ne sont peut-être pas tous compatibles, et votre chat peut avoir des problèmes médicaux particuliers qui placent certains de ces médicaments sur la liste des « mises en garde ». Il ne s’agit en aucun cas d’une liste de traitement exhaustive. Si les personnes ont les moyens financiers, par exemple, il est possible de traiter l’hyperthyroïdie par radiothérapie à l’iode.

Tous les vétérinaires seront d’accord pour vous dire que vous ne pourrez probablement pas vous tromper avec un régime à faible teneur en glucides, un supplément gériatrique comme Nu-Cat Senior (lien d’affiliation), un foyer calme et ordonné, et beaucoup d’amour et d’affection pour votre chat vieillissant. Au-delà, vérifiez auprès de votre vétérinaire.

Les internautes ont aussi aimé…







Ces articles pourraient vous intéresser…

Commentaires Facebook