À quel âge peut-on séparer un chaton de sa mère

Le 24 juillet 2021 , mis à jour le 24 juillet 2021 - 11 minutes de lecture
quand sevrer un chaton de sa mère

De nombreuses personnes qui souhaitent avoir un chaton sont confrontées à une question cruciale : quel est le meilleur moment pour accueillir un chaton chez soi, sans le sevrer trop tôt de sa mère, mais suffisamment tôt pour lui inculquer les compétences et les habitudes nécessaires ? Essayons d’aller au fond de cette question.

Les périodes de croissance du chaton avec les étapes caractéristiques de ses comportements

Quel que soit l’environnement dans lequel il grandit – à la maison, dans la rue ou dans la nature – le chat passe par les mêmes étapes de développement, chacune ayant ses propres caractéristiques comportementales.

Pour ceux qui envisagent l’adoption d’un chaton, il existe certaines recommandations quant au moment de la séparation de sa mère. Effectué trop tôt, les conséquences négatives sur le caractère et le comportement d’un chat déjà adulte seront irréparables.

chatons de 10 jours étapes de croissance
Photo de freestocks.org provenant de Pexels

Jusqu’à 10 jours après la naissance – chatons nouveau-nés

Pendant les dix premiers jours, les chatons sont complètement dépendants de leur maman et à cette étape les odeurs sont très importantes – ils ne peuvent ni voir ni entendre. La seule chose qu’ils ont bien développé à cette période est leur odorat. Les odeurs les aident à s’orienter au moins un peu dans l’espace et à retrouver leur maman dans leur environnement.

Lorsque la mère est absente, toute la portée est regroupée pour maintenir la bonne température. Mais s’ils s’éloignent du chemin et se dispersent, ils ne peuvent pas se retrouver, alors ils commencent à couiner. Pendant cette période, ils ont désespérément besoin de leur mère, dont le travail est de :

  • nourrir les chatons avec du lait à temps ;
  • leur donner une hygiène régulière.

L’hygiène ne consiste pas seulement à toiletter le pelage des chatons. Les mamans chattes leur lèche le ventre pour stimuler leur système digestif. Sans cette mesure, les chatons nouveau-nés sont incapables de déféquer.

Le colostrum produit le premier jour après la mise bas et le lait maternel par la suite, sont nécessaires aux frères et sœurs félins de la portée, non seulement comme aliment, mais aussi comme source de nutriments, de vitamines et d’oligo-éléments nécessaires à un développement normal.

En outre, le lait contient également des anticorps, qui sont essentiels pour l’immunité des bébés chats. Venant de naître ils ne possèdent pas ces anticorps et peuvent donc être victimes de toute sortes d’infections.

IMPORTANT

Il est irresponsable de sevrer un chaton de 10 jours de sa mère, sauf si la mère ne peut pas rester avec ses chatons pour une raison quelconque. Dans cette situation, ils ne survivront pas sans aide.

chaton de lait
Lorsque la maman ne peut pas allaiter, il est parfois nécessaire de nourrir les chatons au biberon…

Chatons de lait

Les chatons de lait sont des chatons âgés de 10 jours à 3 semaines. À cette période, ils ont déjà bien grandi, ils peuvent voir et entendre, et leurs premières incisives ont commencé à sortir. L’ouverture des yeux se produit au bout de 14 jours, bien que l’acuité visuelle ne soit pas encore très bonne. La seule source de nutrition est le lait maternel.

Bien que les chatons soient maintenant plus actifs, ils sont encore trop faibles pour vivre de manière indépendante et dépendent de leur mère. Le moment de la séparation n’est pas encore arrivé. Les bébés ne peuvent pas encore manger d’aliments solides et sont déjà capables de sortir sur une courte distance, mais uniquement lorsqu’ils sont accompagnés d’un chat adulte.

À partir de 14 jours d’âge, la phase de socialisation commence. Les chatons frères et sœurs apprennent à coexister les uns avec les autres, à jouer et à doser leur morsure… et il y a des gagnants et des perdants dans les jeux. Une chatte peut réprimander les chatons qui sont trop sauvages et joueurs. C’est très important, et pas seulement sur le plan éducatif. Les chatons apprennent ainsi à établir des priorités et comprendront à l’avenir les rôles du maître et du chaton.

C’est également à cette période qu’il n’est pas souhaitable de sevrer un chaton de sa mère, car en l’absence d’une phase de socialisation naturelle, les bébés chats n’apprendront pas à se comporter socialement. Ils grandiront craintifs et sauvages, difficiles à dresser et agressifs dans leur comportements.

Étapes d’intégration de l’alimentation complémentaire

Cette étape dure s’étale 3 semaines à 1,5 mois. Le lait maternel de la chatte n’est pas suffisant pour satisfaire l’appétit du chaton en pleine croissance. Par conséquent, l’organisme du bébé manquera de vitamines et de nutriments. Pour cela, le régime alimentaire est progressivement complété avec des aliments solides. Les dents des chatons sont déjà bien formées et leur système digestif est également préparé à digérer d’autres aliments que le lait maternel.

Pendant cette période, où les chatons consomment encore du lait maternel, on ne doit les éloigner de leur mère que si la chatte risque de s’épuiser. L’adoption n’est donc pas recommandée à ce moment, car la période d’assimilation n’est pas encore terminée, et il y a de fortes chances que la mignonne boule de poils se transforme en un chat vicieux et agressif.

En observant leur mère et en copiant ses comportements, les chatons apprennent à effectuer les procédures d’hygiène par eux-mêmes. Mais ces pas vers l’âge adulte ne sont pas encore audacieux. En outre, les bébés n’ont pas de notion de la façon communiquer et d’interagir avec les humains.

Si, pour une raison quelconque, une chatte ne peut plus allaiter à ce moment-là, l’introduction d’aliments complémentaires doit être correcte et progressive. Une mauvaise manipulation par le propriétaire entraînera de nombreux problèmes au niveau du système digestif. Le rejet brutal du lait et le passage à des aliments solides peuvent également avoir un impact négatif sur l’état psycho-émotionnel de l’animal.

Au début, les aliments solides doivent être dilués dans de l’eau ou du lait jusqu’à l’obtention d’un état pâteux. Il faut réduire progressivement la quantité de liquide pour diluer la nourriture jusqu’à ce que l’animal soit capable de manger de la nourriture solide facilement et par lui-même.

chaton de 3 mois indépendant
Celui-ci sait déjà faire sa toilette tout seul !

Indépendance du chaton

Dès l’âge de 3 mois, le chaton est un membre pleinement développé du monde félin, il possède toutes les compétences et capacités nécessaires, il est indépendant et capable d’apprendre. L’immunité, qui s’est construite depuis la naissance et qui protège le nouveau-né des infections, s’affaiblit progressivement, vous pouvez donc vacciner le chat.

La période de formation du caractère est également passée. Dès l’âge de 3 mois environ, vous pouvez savoir si le chaton sera agressif, solitaire ou très actif et joueur.

BONNE NOUVELLE !

À partir de l’âge de 3 mois environ, vous pouvez sevrer un chaton en toute sécurité et le prendre comme animal de compagnie sans craindre de conséquences négatives.

Il y a de nombreux avantages à obtenir un chaton de 3 mois :

  • Le chaton est physiquement et psychologiquement mature, possède un système immunitaire fort, un système nerveux stable et un caractère définitif.
  • Le propriétaire peut choisir un chaton ayant le tempérament souhaité. Pour comprendre quel genre de caractère un chat aura en grandissant, il suffit de l’observer pendant un certain temps.
  • Le chaton est passé par toutes les étapes de l’intégration, il a reçu l’éducation nécessaire et possède les bonnes compétences.

Selon les vétérinaires, il est préférable d’apprendre le bac à litière, d’enseigner des ordres simples et de construire la bonne relation « maître-animal » avec un chaton âgé de 3 mois.

comment choisir un chaton
Irresistible non ?

Règles pour choisir un chaton

Lorsque vous choisissez un petit chaton dans un refuge, vous devez respecter un certain nombre de règles. Le chaton doit :

  • Manger des aliments solides et consistants par lui-même.
  • Être propre.
  • Maintenir sa propre hygiène.
  • Avoir un système immunitaire fort. Cela réduira le risque qu’il attrape une infection.
  • Être idéalement adapté à la vie en société, ouvert aux contacts humains et traiter les autres animaux de manière appropriée s’il y a d’autres animaux domestiques dans le foyer.

Ce n’est que si le chaton choisi répond à toutes les exigences susmentionnées que vous pouvez le prendre en toute sécurité comme animal de compagnie.

Que faire pour votre maman chat

Chaque « matoune » a un instinct maternel et le sevrage des chatons sera une expérience douloureuse. Le propriétaire doit donc faire le bon choix et suivre les conseils de professionnels expérimentés :

  • Pour que la maman-chat puisse sevrer plus facilement et plus rapidement ses petits, il est conseillé de retirer de la maison tout ce qui lui rappelle les bébés et qui a leur odeur.
  • Il n’est pas nécessaire de retirer tous les bébés de la maman en même temps. Si elle arrête brusquement l’allaitement, cela provoquera des douleurs aux mamelons et la stagnation du lait peut entraîner des mastites et autres inflammations. Le lait doit diminuer progressivement.

Pendant la période où les chatons sont retirés de la maman chat, le propriétaire doit l’entourer de soins et d’affection accrus, lui accorder plus de temps, jouer pour la distraire.

Effets négatifs du sevrage précoce

Il est difficile de trouver une personne qui résiste aux petits chatons. Surtout à quel point ils sont mignons et maladroits de leurs pattes lorsqu’ils essaient de marcher, s’endorment gentiment en sirotant du lait. C’est pourquoi beaucoup veulent prendre un chaton très (trop) jeune, pour observer tous les plaisirs de la croissance.

Même si vous succombez à cette « peluche vivante », se décider dans l’urgence par affection n’est pas une bonne solution. Sinon, un sevrage trop précoce de la mère, alors que le bébé n’y est pas prêt mentalement ou physiquement, peut entraîner de nombreuses complications à l’avenir en plus de morsure ou de coup de pattes incontrôlées…

NOTE

De nombreuses personnes pensent à tort que plus le sevrage commence tôt, meilleurs sont les résultats. Cependant, ce n’est pas le cas dans la nature. Il faut laisser le temps à la chatte pour former et éduquer ses petits.

Les chatons copient ses comportements et apprennent ainsi à se débrouiller seuls. Un humain ne peut pas les aider dans ce domaine.

Bien qu’il soit recommandé d’acquérir un chaton à l’âge de 3 mois, il existe aussi des cas particuliers, selon les individus. Il y a beaucoup d’histoires de chatons achetés à cet âge et qui ont ensuite trop de problèmes.

Il ne faut pas se fier au fait qu’à l’âge de 3 mois, le chaton sera complètement indépendant et ne nécessitera aucun effort de la part du propriétaire pour l’élever. Lorsqu’un chaton arrive dans une nouvelle maison, même s’il est habitué à la litière à l’avance, le propriétaire doit être préparé à ce que de petits incidents puissent survenir. Cela est dû au fait que l’animal a besoin d’un certain temps pour s’adapter à ses nouvelles conditions de vie.

Pour que le petit chat, fragile et tendre, devienne un beau chat, propre et bien élevé, il doit passer par toutes les étapes de la maturation et rester près de sa mère pendant cette période. Compte tenu de toutes les conséquences négatives possibles d’un sevrage précoce d’un chaton, vous ne devriez pas être pressé d’en acheter un. Il est important de se rappeler que même s’il a maîtrisé toutes les compétences nécessaires, ce dernier aura besoin de l’éducation, des soins et de l’attention de ses propriétaires.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.