En raison de leur nature territoriale, les chats luttent souvent pour l'espace, le repas, les ressources et l'attention. Parfois même ils utilisent leurs griffes lorsqu'ils se sentent menacés ou mal à l'aise. Heureusement, vous pouvez agir pour réduire les animosités ou même éliminer les problèmes de cohabitation entre les différents congénères grâce à ces conseils avisés.

Comme les humains et les chiens, les chats ont leur propre personnalité. Certains sont très amicaux et sociables envers les gens et les leurs, d'autres naissent seuls. C'est un sujet important, en particulier dans les foyers à plusieurs individus. Certains félins de maison sont inséparables, d'autres préfèrent fuir à l'approche du colocataire à quatre pattes. Il est hors de question de se câliner ou de dormir à proximité d'un autre.

 

à lire aussi : Mon chaton griffe et mord : Comment réagir ?

S'ils viennent de se rencontrer, il n'est pas rare qu'ils préfèrent s'éviter. La plupart des chats mettent entre 8 mois à un an pour développer une amitié féline.

Même s'ils vivent ensemble paisiblement dans un même foyer depuis des mois ou des années, des combats territoriaux inattendus peuvent survenir. Ils ne sont pas si indulgents. La tension et le stress qu'ils ressentent de la présence de l'autre ne font que s'accumuler. Il est donc important de s'attaquer à ce problème pour le bien-être de vos animaux à quatre pattes.

Heureusement, il existe des moyens de les encourager à être des amis plutôt que des ennemis. Et avec des amis, vous ne devriez pas penser immédiatement qu'ils se câlent immédiatement l'un à côté de l'autre. Plus important encore, ils tolèrent la présence de l'autre et arrêtent le conflit.

Gardez à l'esprit que certains individus sont de vrais solitaires et peuvent ne jamais vouloir être sociables !

7 FAÇONS DE LES EMPÊCHER DE SE BATTRE

1. Identifier la cause de la relation conflictuelle

La meilleure façon d'empêcher vos félins de se battre est d'en découvrir la cause ! Si vous ne savez pas pourquoi vos animaux ne sont pas en accord, observez-les d'abord et recherchez les déclencheurs de comportement indésirable tout au long de la journée :

  • Ils se disputent-ils le plus souvent en mangeant ou autour des bols de nourriture et d'eau ? Est-ce que l'un engloutit sa gamelle pour pouvoir manger ensuite celle d'un autre ? Se scrutent-ils en mangeant ? Mange-t-ils détendus (le corps bas sur le sol) ou sont-ils plus haut sur leurs pattes (prêt à fuir l'autre si nécessaire) ?
  • Sont-ils en conflit autour du temps de jeu ? Se battent-ils pour votre attention ?
  • Sont-ils en conflit en raison d'un manque d'espace individuel ou de cachettes ?
  • Est-ce que l'un gêne le chemin de l'autre vers la litière ? Cela peut également entraîner la miction ou la pulvérisation dans la maison.
  • L'un bloque-t-il le passage de l'autre ?

Une fois que vous avez identifié les causes des tensions, vous pouvez commencer à réduire le conflit. Cependant, si vous ne savez toujours pas pourquoi ils se battent, demandez l'aide d'un comportementaliste.

2. Contactez votre vétérinaire

Personne ne connaît mieux vos animaux que vous ! Donc, si ils sont normalement calmes et paisibles et qu'ils ont commencé à se battre, c'est une bonne idée de vérifier auprès de votre vétérinaire pour vous assurer que tout va bien. Parfois, une attitude agressive peut être le signe d'une maladie ou d'une souffrance.

Pour vous en tant que propriétaire, il semble qu'un chat attaque l'autre chat pour aucune raison, alors qu'il a donc une bonne raison d'afficher ce comportement. En cas de doute, faites toujours exclure une cause médicale par le vétérinaire si votre chat change soudainement d'attitude.

3. Pensez à leur territoire

Les désaccords sur l'espace et le territoire sont fréquents chez nos félins ! S'il n'y a pas suffisament de cachettes, de planques haut perchées, de lieux de sommeil, de gamelles et de sièges pour chacun d'eux vous pouvez rencontrer des relations conflictuelles liées aux territoires.

Assurez-vous qu'ils ont tous suffisamment d'espace individuel pour s'échapper ; La cohabitation dans des espaces trop petits avec d'autres congénères peut être source de stress, surtout s'ils veulent éviter les bagarres.

4. Augmenter le nombre de sources

Comme pour les conflits territoriaux, un manque de ressources individuelles telles que des bols de nourriture et d'eau, des griffoirs et des bacs à litière peut provoquer des désaccords.

Essayez d'avoir 1 source pour chaque chat, plus 1 supplémentaire. Cela signifie qu'avec 2 chats, vous avez besoin de 3 bacs à caca, 3 gamelles pleines et de l'eau, etc. De plus, assurez-vous que chaque ressource soit facilement accessible. Ils doivent avoir accès à leurs sources à tout moment. Y a-t-il une source dans le hall ou à l'étage ? Assurez-vous que l'intervalle soit toujours respecté.

Assurez-vous que les sources ne sont pas côte à côte. Si des conflits surviennent en mangeant, il est préférable de répartir les bols de croquettes dans la pièce. De cette façon, ils peuvent manger à leur guise. Lorsqu'un chat mange à l'aise, il s'assoit avec son corps au sol dans une position détendue. Il ne regarde pas l'autre chat en mangeant. Un chat tendu et alerte se tient un peu plus haut sur ses pattes en mangeant, afin de pouvoir fuir l'autre chat si nécessaire.

À lire aussi : Combien de temps les chats peuvent-ils tenir sans prendre de repas

5. Soyez prudent avec les récompenses et l'attention

Nous aimons tous récompenser et choyer nos animaux de compagnie, mais veillez à ne pas récompenser les mauvais comportements. Bien qu'il puisse sembler judicieux de détourner leur attention pendant une situation de conflit en les attirant avec une friandise, cela peut également les amener par inadvertance à renforcer leur velléité de combat. N'essayez de leur accorder de l'attention ou des friandises uniquement lorsqu'ils sont calmes et n'ont aucune dent l'un pour l'autre. Vous pouvez toujours essayer de rediriger un état agressif avant qu'il ne s'aggrave avec la distraction d'un bruit soudain fort ou de jeter une serviette entre eux.

Le jeu quotidien en tête-à-tête avec vos animaux peut également limiter la concurrence agressive pour attirer votre attention. S'il y a plusieurs enfants dans la maison, donnez-leur pour mission de jouez avec eux, avec pour conseils d'éviter qu'il ne se rencontrent dans la même pièce.

6. Retour aux sources : réintroduire les chats

Parfois, les mauvaises habitudes sont difficiles à briser. Pour les animaux qui ne s'entendent pas depuis longtemps, il peut être difficile de changer d'inverser la tendance.

Dans cette situation, il est souvent utile de revenir à l'essentiel. Imaginez que vous les ayez présenté pour la première fois. Souvent, l'un d'eux aura tendance à déclencher des situations de conflit. Alors, commencez par déplacer le chat initiant le conflit dans une zone séparée de la maison. Confinez-le dans cette pièce et suivez les étapes pour les présenter à nouveau, mais cette fois-ci progressivement et calmement comme s'ils étaient des inconnus.

Les habituer à l'odeur des autres avant de se rencontrer est un excellent moyen d'éviter les combats. Échanger des couvertures et des jouets entre les pièces de chacuns est un moyen facile de le faire. Alternativement, vous pouvez les caresser l'un après l'autre afin de diffuser l'odeur qui s'est déposée sur vos mains. NOTE : Cette technique vaut aussi pour le chien.

L'étape suivante consiste à les déplacer d'une pièce à l'autre par rotattion. Ils seront si intensément entourés par la trace de l'autre et peuvent apprendre à mieux se connaître et se préparer à la rencontre.

Si les deux individus ne montrent ni peur ni excitation, la première rencontre peut avoir lieu. Gardez toujours une distance suffisante et tenez-vous vous-même entre eux. De cette manière, vous pouvez éviter l'attaque de l'un ou de l'autre. Gardez-les occupés avec des jouets ou des friandises très savoureuses* et laissez cette relation durer jusqu'à quelques minutes avec une fin positive. Plus la réunion dure longtemps, plus il y a de chances que les choses tournent mal.

Gardez un œil sur eux pour voir s'ils grognent / soufflent / feulent / craigrent pendant la rencontre. Chaque matou doit également disposer d'une voie d'évacuation facile et accessible afin de ne pas se sentir menacé et sous pression. Si la réunion se déroule sans problème, la distance peut être réduite lentement. S'ils sont un peu plus réservés, ce n'est pas une mauvaise chose. Comme nous l'avons mentionné précédemment, cela peut prendre un certain temps avant qu'ils ne redeviennent amis.

* Ne donnez la friandise que lors des rencontres, créant ainsi une association entre la friandise et l'autre chat. Ne récompensez pas les chats lorsqu'ils montrent un comportement agressif l'un envers l'autre comme mentionné précédemment. Si les rencontres se passent bien, le temps peut être prolongé et la distance encore réduite. Assurez-vous qu'il n'y ait pas de stress ou d'anxiété. De cette façon, vous pouvez éventuellement les laisser ensemble sans surveillance.

7. Essayez les vaporisateurs de phéromones

Créer un environnement harmonieux à la maison devrait les encourager à agir gentiment les uns avec les autres ! Les phéromones de certaines marques de vaporisateurs comme Feliway Friends aident à réduire les tensions à la maison et limitent les signes de bagarre, de poursuite, de blocages…

Comment fonctionne les phéromones pour calmer les ardeurs ?

Après que la chatte ait donné naissance à ses chatons, elle répand une phéromone spéciale rassurante pendant la lactation pour que les chatons se sentent en sécurité et pour tisser des liens étroits. C'est la soi-disant phéromone apaisante pour félin, ou la phéromone mère en abrégé. Ainsi, ils reconnaissent cette phéromone tout au long de leur vie, elle aura donc un effet calmant plus tard dans la vie, même s'ils proviennent de portées différentes. Le vaporisateur de phéromones contiennent une copie exacte de cette phéromone mère. En branchant le vaporisateur dans une prise de la pièce où ils passent le plus clair de leur temps, les phéromones se répandent dans toute la pièce et vous créez un environnement harmonieux pour eux.

Enfin, quelle que soit la solution que vous choisissez, donnez-leurs du temps ! Il leur faudra peut-être unmoment pour réagir et changer leur attitude malveillante !

Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.