Troisième paupière chez le chien – description de l’inflammation, pourquoi elle tombe

Le 14 juillet 2021 - 9 minutes de lecture
troisième paupière chez le chien : description, inflammation explication

La troisième paupière du chien est un organe oculaire indépendant qui est nécessaire pour protéger les yeux de la saleté et de la poussière. Il a également pour fonction de mouiller la cornée du globe oculaire.

Les personnes qui décident d’avoir un toutou à la maison doivent se familiariser avec les particularités de la troisième paupière et les maladies qui y sont associées. 

Qu’est la 3ème paupière : les principales fonctions et comment ça marche

La troisième paupière ou membrane nictitante est un nom populaire souvent utilisé par les éleveurs de chiens. Les vétérinaires l’appellent le pli de la conjonctive , le pli semi-lunaire ou membrane nictitante (Plica semilunaris) . Il est situé dans le coin du globe oculaire.

La principale fonction du pli conjonctival est de protéger l’œil de la poussière et des dommages mécaniques. Même si vous appuyez légèrement votre doigt sur l’œil canin, une paupière apparaîtra immédiatement et recouvrira complètement la surface de la cornée.

A l’intérieur de la troisième paupière se trouve une glande lacrymale supplémentaire, grâce à laquelle environ 30% des larmes sont produites. Pendant le mouvement, la paupière répartit le liquide de manière uniforme sur la surface de la cornée. Cela garantit que l’œil soit débarrassé des bactéries et des particules étrangères.

NOTE

Dans certains cas, il n’y a pas de glande nictitante sur le bord de la paupière. Il ne s’agit pas d’une pathologie, mais d’une caractéristique de certains animaux.

Adénome : les principales causes

L’adénome ou le prolapsus de la troisième paupière est une maladie courante qui se développe souvent chez les jeunes chiens et les chiens adultes. Avant de traiter une telle maladie, il est nécessaire de comprendre pourquoi elle est apparue.

Plusieurs causes peuvent provoquer l’apparition d’une telle affection :

  • Changements liés à l’âge. Certaines personnes pensent que l’adénome n’apparaît que chez les chiens âgés, mais ce n’est pas vrai. Les jeunes chiens de moins de deux ans rencontrent le plus souvent cette maladie. Certaines races prédisposées sont les cockers, les caniches et les carlins.
  • Faiblesse des ligaments. Chez certains chiens, les ligaments qui maintiennent la glande lacrymale ensemble commencent à s’affaiblir. Cela conduit à l’apparition d’un adénome de la troisième paupière chez le chien.
  • Position du cartilage. Parfois, une mauvaise position du cartilage peut enflammer la paupière. Avec un séjour prolongé dans un état déformé, il commence à perdre ses propriétés structurales.
  • Hérédité. Dans certains cas, l’adénome de l’œil chez le chien apparaît en raison de l’hérédité. Peut-être que l’un des parents du chien a déjà souffert de cette maladie.
  • Hyperhémie conjonctivale : Vasodilatation excessive des petits vaisseaux de la conjonctive oculaire traduisant un phénomène inflammatoire qu’elle qu’en soit son origine (irritative, infectieuse, allergique, traumatique…).
  • Traumatisme. En cas d’endommagement accidentel de la 3e paupière chez le chien, un adénome peut apparaître. Vous devez donc surveiller de près les yeux de votre animal.
adénome oculaire chez le chien
L’hypertrophie de la glande est l’un des signes de l’adénome oculaire.

Symptômes

L’inflammation de la troisième paupière chez le chien, comme la plupart des autres maladies, s’accompagne de certains symptômes. Le développement de la maladie est indiqué par les signes suivants :

  • Agrandissement de la glande nictitante. Au début, en raison du développement de la maladie, les yeux de l’animal deviennent rouges, il se produit une surinfection bactérienne. Ensuite, la taille de la glande commence à augmenter, ce qui entraîne une augmentation de la production de larmes. C’est pourquoi de nombreux chiens atteints d’adénome ont les yeux larmoyants.
  • Détérioration de la vision. Comme les animaux malades présentent une formation rougeâtre dans le coin de l’œil, les chiens commencent à voir moins bien.
  • Démangeaisons et lésions cornéennes. En raison de l’apparition d’un adénome, les yeux du chien commencent à démanger à cause de la surinfection bactérienne. De nombreux chiens ne supportent pas les démangeaisons intenses qui ne disparaissent pas, et essaient donc constamment de se gratter avec leurs pattes. Le grattage fréquent entraîne des lésions de la cornée ou un ulcère cornéen.
  • Larmoiement et suppuration. Ce n’est un secret pour personne que l’inflammation de la troisième paupière chez le chien s’accompagne d’un larmoiement accru. Cependant, si rien n’est fait et qu’aucun traitement n’est dispensé, le prolapsus entraîne la libération d’une grande quantité de pus dans le sac conjonctival.

IMPORTANT

Avec le temps, en l’absence de traitement, l’inflammation ne fait qu’augmenter en taille, ce qui a également un impact négatif sur la vision.

Types d’adénomes

adénome kystique 3 ème paupière chien
L’adénome kystique est le type de tumeur le plus courant.

Il existe plusieurs variétés d’adénomes voici les plus courantes chez les chiens :

Kystique

Il s’agit le plus souvent d’une tumeur bénigne qui se forme dans la troisième paupière des chiens atteints. Un tel néoplasme se développe assez lentement. Cependant, malgré cela, sa taille peut atteindre plusieurs centimètres.

L’automédication de la néoplasie kystique en traitement local n’en vaut pas la peine vu les effets secondaires généralement rencontrés et le peu de succès de rétablissement. Il est préférable de demander l’aide d’un vétérinaire spécialisé pour pratiquer un examen ophtalmologique généralement suivi d’une intervention chirurgicale afin d’enlever la tumeur.

Papillaire

Il s’agit d’un néoplasme kystique de type papillaire. Il y a du liquide sombre à l’intérieur du sac conjonctival pour ce type de tumeur.

Contrairement au type d’adénome précédent, celui-ci se développe plus rapidement. Si une telle tumeur est détectée, il faut se rendre chez un vétérinaire et pratiquer un examen ophtalmologique suivi d’une biopsie et d’un bilan sanguin pour s’assurer qu’elle soit bénigne.

Pléomorphe

Il s’agit d’un néoplasme bénin qui peut apparaître dans la troisième paupière d’un chien de compagnie. Même si la tumeur n’est pas maligne, il faut quand même s’en débarrasser et pratiquer un bilan sanguin. Là aussi aucun traitement local n’est efficient, le traitement chirurgical est considéré comme le plus efficace.

ATTENTION

Le coût d’une telle intervention chirurgicale dépend largement de la taille de l’ulcère cornéen.

Races caractérisées par un adénome

Le carlin est une race de chien qui présente souvent des adénomes.
Le carlin est une race de chien qui présente souvent des adénomes.

Il existe plusieurs races prédisposées à la maladie de la troisième paupière. Il peut s’agir du :

  • Carlin. Il s’agit d’un chien assez petit et calme, qui est populaire auprès des éleveurs de chiens. En moyenne, ces chiens vivent de 10 à 12 ans. Cependant, en raison d’une immunité faible, tous ne peuvent pas vivre jusqu’à cet âge.
  • Sharpay. Le plus souvent, la maladie apparaît chez les chiens de race Sharpey âgés de moins de trois mois. Les jeunes chiots ont une immunité très faible, qui ne se renforce que 2 à 3 mois après la naissance.
  • Cane Corso. Malgré une bonne immunité, les représentants de cette race peuvent développer un adénome de la troisième paupière. Le plus souvent, la maladie apparaît chez les chiens âgés de moins de six mois.
  • Les Bulldogs. De nombreuses personnes pensent que ces chiens tombent rarement malades en raison de leur forte immunité. Cependant, ce n’est pas toujours le cas. Si les yeux ne sont pas correctement soignés, le bouledogue anglais et français aura un adénome de la troisième paupière.
  • Doberman. Les représentants de cette race ont une immunité très réduite et, de ce fait, ils tombent souvent malades.
  • Grand Danois. Les chiens d’assez grande taille sont souvent élevés pour la garde du territoire. Ils sont en bonne santé, mais certains chiens peuvent néanmoins développer des adénomes.
  • Chien de berger. À l’extérieur, le chien de berger semble être un chien en bonne santé qui tombe rarement malade. Cependant, certains membres de cette race souffrent d’une inflammation de la troisième paupière.

Traitement de l’adénome

Le traitement de l'adénome doit être pris en charge par un vétérinaire spécialisé.
Le traitement de l’adénome doit être pris en charge par un vétérinaire spécialisé.

De nombreuses personnes se demandent quelles sont les méthodes de traitement existantes et combien de temps il faudra pour éliminer la maladie.

Au stade précoce, il est possible de se débarrasser du néoplasme à l’aide d’une technique spéciale de massage de la paupière. L’œil fermé doit être massé en diagonale vers le museau. La technique sera montrée par le vétérinaire.

Le plus souvent, afin d’éliminer l’adénome, il est nécessaire de recourir à un traitement chirurgical. Pour ce faire, vous devez vous rendre dans une clinique vétérinaire et vous renseigner sur le coût d’une telle opération.

Réhabilitation de l’animal après le traitement

Pendant la période de réadaptation, le maître devra faire ce qui suit :

  • Traiter les yeux régulièrement ;
  • Donner plus de vitamines à l’animal ;
  • Veiller à ce que le chien bouge moins ;
  • Inspecter quotidiennement les yeux et les essuyer pour les garder sains.

La troisième paupière est l’organe responsable de la protection des yeux. Il arrive qu’elle s’enflamme et qu’un adénome apparaisse. Avant de vous en débarrasser, vous devez vous familiariser avec les causes de son apparition et les principaux moyens de traitement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.