Avoir un âne chez soi : Quelques petites choses à savoir

Le 10 août 2018 , mis à jour le 21 février 2021 - 11 minutes de lecture
Avoir un âne chez soi : premiers conseils

Accueillir un âne ou pas ? Cela implique beaucoup et ne se décide pas sur un coup de tête. Cet animal demande beaucoup de temps et d’attention. Prenez un moment pour parcourir ces informations avant de vous décider.

En tant que propriétaire, vous êtes tenu de lui fournir les installations de base nécessaires à son bien-être. Gardez à l’esprit qu’avec un peu de chance celui-ci peut vivre jusqu’à 40 ans… Ne partez pas du principe que cet animal s’élève tout seul. Voici quelques conseils pour les futurs maîtres…

 

L’âne est un animal attirant, mignon, qui ressemble à une grosse peluche avec ses grandes oreilles, souvent adoré par les enfants. D’une plus petite taille qu’un cheval, il semble plus facile à adopter. Mais ne vous y trompez pas, en prendre un chez soi requiert une bonne connaissance de l’animal.

L’âne : Un roi perclus de solitude…

Un animal de troupeau

L’âne a besoin de compagnie, d’un ami. S’il est avec un cheval ou un poney, cela pourra faire l’affaire. Si c’est un âne miniature (nain), sachez qu’ils ont besoin les uns des autres. Il sera ravi si comme compagnon il a avec de lui un chien ou un mouton. Le plus simple est d’en accueillir deux au lieu d’un seul.

Donnez-lui un congénère, un âne solitaire n’est pas content, il le montrera certainement. Il s’ennuie rapidement ; résultat : il devient rebelle. Les chances qu’il braie jour et nuit sont élevées. Pensez surtout aux voisins qui ne peuvent vraiment pas vivre avec la pollution sonore. Le comportement indésirable est souvent le résultat d’une souffrance due à la solitude.

Il peut aussi se mettre à mordre, à élever et à frapper avec les sabots. Tout ceci est bien à considérer car si votre âne est seul, il sera triste, et s’il est triste, il peut provoquer de sérieux dommages comme la destruction des clôtures aménagées, la détérioration de certains arbres, de plus il sera bruyant, désagréable et entêté au plus haut point. Alors que deux ânes ensemble seront heureux et ne vous apporteront que peu de travail supplémentaire, ils pourront manger et dormir tranquillement.

l'âne n'est pas un animal solitaire

Si vous disposez de suffisamment d’espace pour loger un couple, n’hésitez pas ! Après tout, les ânes heureux font des propriétaires heureux ! Si vous choisissez deux étalons de race, faites-les castrer. C’est certainement nécessaire quand un étalon et une jument sont ensemble ! Ne poussez pas à la reproduction inutile, il y en a déjà tellement à mourir !

Le braiment

Une caractéristique légèrement moins agréable est le son qu’il produit. Avec un peu de chance vous aurez un « bon âne » qui ne « crie » pas beaucoup. Sinon, il vous surprendra à intervalles réguliers avec ses braiments bruyants, parfois ennuyeux.

Les vrais amateurs d’ânes comprennent cela, mais leurs proches pensent généralement différemment. Surtout la nuit, son cri peut provoquer des plaintes. Beaucoup de gens qui veulent en garder un n’ont jamais entendu d’âne crier.

Logement

Ils ont besoin d’espace. Une superficie de 1500 mètres carrés est idéale. Assurez-vous qu’ils ont un pâturage à paître. Un paddock est nécessaire pour la période hivernale. Nous entendons par là une parcelle de terre délimitée et sèche. Fournissez une bande pavée pour éviter les problèmes de sabot.

Un abri où il peut entrer et sortir librement devrait le protéger de la pluie et des intempéries. Ne l’enfermez pas ! Il ne vous en remerciera certainement pas ! Les ânes sont curieux, ils aiment suivre tout ce qui se passe dans leur environnement. C’est une forme de cruauté envers les animaux de les laisser dans une étable sombre !

Nutrition

Bien sûr, la nourriture et les boissons font partie des besoins des besoins les plus essentiels pour éviter la maladie de votre compagnon. Tant qu’il y a suffisamment d’herbe, cela peut certainement suffire comme source de nourriture. Au printemps, laissez-le sortir de son abri petit à petit dans le pré. Les nuits froides et le soleil journalier garantissent que son pâturage est richement approvisionnée en fructane.

C’est une substance qui peut entraîner une fourbure. Lorsque l’herbe devient plus rare, il faut du foin supplémentaire. L’alimentation au foin est nécessaire en hiver. Il apprécie certainement la betterave, idéale pour remplir l’estomac. Il a tendance à l’embonpoint. Ne les suralimentez pas ! Ayez toujours de l’eau potable fraîche à disposition.

lane a besoin d'espace

Malgré tout, cet animal a tendance à l’obésité si son maître ne surveille pas son alimentation.

Compte tenu du fait émis au dessus, la surveillance régulière du poids de l’animal est indispensable pour limiter la maladie. Si vous le nourrissez avec du foin, un petit conseil, renseignez-vous sur la teneur en fibres, celle en protéine, afin d’adapter au mieux la fréquence et la quantité à lui donner.

Ne lui donnez pas non plus du foin de qualité inférieure, de mauvaises herbes en grandes quantités par exemple.

Sa ration quotidienne ? En moyenne, 1,5 Kg à 2,5 Kg de foin par jour chacun devrait suffire.

L’apparition de coussinets de graisse le long des flancs est un signe avant coureur d’une alimentation trop riche. Son maître s’en apercevra très vite en le caressant au moment de le nourrir.

Un toit pour deux, à trois côtés

Non il ne s’agit pas d’un problème de géométrie, mais une façon de dire qu’il n’ont pas besoin d’être complètement enfermés pour se sentir en sécurité. Leur habitat ne doit pas non plus être ouvert aux 4 vents ! Ils ont besoin d’un logis où ils peuvent rentrer et sortir à leur guise. Ils ont un instinct d’auto conservation, et savent à deux se tenir chaud, pourvu qu’ils puisse sortir la tête et la protéger de la pluie et des vents.

Quant à la clôture de l’enclos, préférez un fil de fer tissé plutôt que du fil barbelé qui pourrait le blesser, néanmoins vous pouvez utiliser un fil électrique pour garder en bon état vos poteaux le plus longtemps possible.

Aie confiance…

C’est le maitre mot si vous voulez obtenir quelque chose de votre animal, car comme chacun le sait il peut être têtu comme… vous connaissez la suite. Veillez donc à le respecter en ne lui demandant que des choses qu’il puisse accomplir, sans quoi il faudra vous adapter et être très patient, penser à le féliciter, et renouveler votre demande, cette fois à bon escient. Quelques conseils : des caresses et des encouragements devraient faire l’affaire. Si votre demande est adaptée, l’âne qui est intelligent, saura y répondre volontiers.

La confiance c’est bien, nous venons de le voir, mais il est important que vous signifiez à votre âne que c’est vous qui gardez le contrôle : s’il vous bouscule dans son enclos pour vous écarter de son chemin, repoussez le pour garder ce contrôle, c’est important de le faire. Ce respect mutuel vous permettra de conserver une relation agréable, douce voire amicale avec votre âne.

les sabots d'un âne ça s'entretient

Soins des sabots

C’est un chapitre que de nombreux propriétaires sautent ! Dommage car les sabots négligés sont une forme de cruauté envers les animauxCela peut entraîner de graves problèmes de santé des pieds avec boiterie !

Au moins une fois par semaine, grattez ses sabots avec un grattoir de ferme. De cette façon, vous évitez que les pierres deviennent la cause de problèmes. Tout comme nos ongles, les sabots de l’âne continuent de pousser. Une visite de maréchal-ferrant est recommandée toutes les 8 à 10 semaines. Il coupera et mettra à jour les sabots de manière professionnelle. Prenez un maréchal-ferrant qui a l’habitude des ânes !

Un âne donne du travail

Avant de passer le pas, il est recommandé de vérifier votre agenda. Ceux qui n’ont pas beaucoup de temps libre ne sont certainement pas éligibles ! Vous aurez beaucoup de corvées avec votre âne. Déblayer le fumier, fournir de l’eau potable, donner du foin… autant de tâches que vous effectuerez tous les jours. L’été c’est agréable, l’hiver quand il gèle un peu moins.

Avez-vous un endroit pour déposer le fumier ? Gardez à l’esprit qu’un tas de fumier provoque des odeurs et attire les mouches. Peut-être que les voisins n’aiment pas ça !

Son éducation demande beaucoup de patience et… de temps. Un âne n’est pas une tondeuse à gazon bon marché ; il a besoin d’attention et d’affection. Décidez vous-même si vous avez assez de temps pour lui donner cela.

Coût

Un âne coûte de l’argent ! Ne pensez pas que vous vous en tirerez avec le prix que vous avez payé lors de son achat. L’achat de foin et de paille, le maréchal-ferrant, le vétérinaire ou la location d’un pâturage sont des frais qui courent toute l’année. Des situations imprévues telles que le renouvellement de la clôture, les réparations de la grange, etc. peuvent être coûteuses. Décidez vous-même si votre budget le permet. Gardez à l’esprit que les prix ne cessent d’augmenter d’année en année.

Prévoyez quelques jouets…

Nous l’avons constaté plus haut un âne triste et malheureux ou qui s’ennuie peut provoquer de vrais dégâts. Pour y remédier, vous pouvez mettre à sa disposition divers jouets comme les ballons, les cerceaux, des tuyaux ou des cartons (auxquels on aura soigneusement enlevé les agrafes au préalable). De plus, prenez le temps de le regarder s’amuser, vous verrez que vous y prendrez du plaisir.

Dans son enclos vous pouvez également fabriquer des petits monticules ou des tas de sable si le terrain s’y prête, il n’en sera que ravi.

Bien-sur, s’il est accompagné d’un chien ou d’un mouton au quotidien, les jouets peuvent-être superflus, c’est pour cette raison que certains maîtres l’entoure d’animaux de plus petite taille. Celui-ci se fera un plaisir de les protéger et de s’amuser avec eux.

âne très joueur

Avoir une vision du futur…

Si vous prévoyez d’en garder un, pensez à l’avenir. En raison de sa longue espérance de vie, il sera probablement dépendant de vous pendant très longtemps, sinon à vie. Non seulement les ânes mais aussi les propriétaires vieillissent, et avec l’âge les soins deviennent plus lourds.

Peut-être que vous prévoyez de déménager un jour et qu’il n’y aura pas de place pour lui dans le nouveau lieu. Si vous louez un pré ou un terrain, gardez à l’esprit qu’un contrat de location peut parfois être rapidement résilié par la vente de la parcelle. De nombreux animaux de pâturage en sont victimes. Si votre santé est fragile, essayez d’abord de penser à vous et de garder un animal de compagnie demandant moins de travail et moins de soucis.

Un âne en cadeau !?

Ne convient pas comme surprise … Pas un cadeau pour les enfants … Ne sellez pas les gens avec un animal dont ils ne peuvent pas prendre soin. Convenez à l’avance avec les personnes en question si elles aiment votre cadeau (dans ce cas un âne). Ont-ils suffisamment d’espace et de temps pour garder deux ânes ? Avec un âne, c’est certainement le pire cadeau. Votre cadeau sera en vente sur Internet en un rien de temps. Cela devient souvent le début d’une longue agonie pour l’âne !

Comment choisir un âne ?

Si vous en adoptez un dans le but de le faire reproduire, privilégiez un mâle de race. Si vous le destinez à des travaux d’attelage ou de randonnées par exemple et que vous souhaitez des animaux au caractère doux, choisissez un âne castré, appelé hongre, ou faites castrer un mâle dès qu’il atteint son troisième anniversaire.

Dans tous les cas, avant d’en acquérir un, quelques éléments peuvent vous indiquer qu’il est en bonne santé : ses oreilles doivent être mobiles ; son poil sec et brillant ; ses sabots froids et ses yeux vifs.

J’espère que vous avez saisi les tenants et les aboutissants avant d’adopter ! Vous pouvez réaliser tout cela, alors je vous souhaite bonne chance ! Les sceptiques devraient choisir un passe-temps différent. Sachez que le nombre d’ânes négligés est toujours en augmentation, sans parler de tous ceux qui sont à vendre ou même offerts gratuitement.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.