Avoir un âne chez soi

Facebook Twitter Pinterest
Avoir un âne chez soi
5 (100%) 1 vote

Avoir un âne chez soi, est ce possible?

L’âne est un animal attirant, mignon, qui ressemble à une grosse peluche, souvent adoré par les enfants. Plus petit qu’un cheval, il semble plus facile à adopter. Mais ne vous y trompez pas, en prendre un chez soi requiert une bonne connaissance de l’animal.

Un roi perclus de solitude…

L’âne a besoin de compagnie, d’un ami. S’il se trouve avec un cheval ou un poney, cela pourra faire l’affaire. Si c’est un âne miniature, sachez qu’ils ont besoin les uns des autres. Le plus simple est de prendre deux ânes au lieu d’un.

Tout ceci est bien à considérer car si votre âne est seul, il sera triste, et un âne triste peut vous apporter de sérieux dommages comme la destruction des clôtures aménagées, la détérioration de certains arbres, de plus il sera bruyant, désagréable et entêté au plus haut point. Alors que deux ânes ensembles seront heureux et ne vous apporteront pas beaucoup plus de travail, ils pourront manger et dormir tranquillement.

Malgré tout, cet animal a tendance à l’obésité si vous ne surveillez pas son alimentation.

  Il faut manger pour vivre et non pas vivre pour manger

Compte tenu du fait émis au dessus, la surveillance régulière du poids de votre âne est indispensable. Si vous le nourrissez avec du foin renseignez vous sur la teneur en fibres, celle en protéine, afin d’adapter au mieux la fréquence et la quantité à lui donner.

Ne leur donnez pas non plus du foin de qualité inférieure, de mauvaises herbes en grandes quantités par exemple.

En moyenne, 1,5 Kg à 2,5 Kg de foin par jour chacun devrait suffire.

L’apparition de coussinets de graisse le long des flancs est un signe avant coureur d’une alimentation trop riche. Vous vous en apercevrez très vite en les caressant au moment de les nourrir.

Un toit pour deux, à trois côtés

Non il ne s’agit pas d’un problème de géométrie, mais une façon de dire que les ânes n’ont pas besoin d’être complètement enfermés pour se sentir en sécurité. Ils ont besoin d’un logis où ils peuvent rentrer et sortir à leur guise. Ils ont un instinct d’auto conservation, et savent à deux se tenir chaud, ils peuvent se contenter de moins d’espace qu’un cheval par comparaison.

Quant à la clôture de l’enclos, préférez un fil de fer tissé plutôt que barbelé, l’animal pourrait se blesser, néanmoins vous pouvez utiliser un fil électrique pour garder en bon état vos poteaux le plus longtemps possible.

Aie confiance…

C’est le maitre mot si vous voulez obtenir quelque chose de votre animal, car comme chacun le sait il peut être têtu comme… comme un âne. Veillez donc à le respecter en ne lui demandant que des choses qu’il puisse accomplir, sans quoi il faudra vous adapter et être très patient, penser à le féliciter, et renouveler votre demande, cette fois à bon escient. Quelques caresses et encouragements devraient faire l’affaire. Si votre demande est adaptée, l’âne qui est intelligent, saura y répondre volontiers.

La confiance c’est bien, nous venons de le voir, mais il est important que vous signifiez à votre âne que c’est vous qui gardez le contrôle : s’il vous bouscule dans son enclos pour vous écarter de son chemin, repoussez le pour garder ce contrôle, c’est important de le faire. Ce respect mutuel vous permettra de conserver une relation agréable, douce voire amicale avec votre âne.

Des jouets pour les ânes…

Nous l’avons constaté plus haut un âne triste et malheureux, et même qui s’ennuie peut provoquer de vrais dégâts. Pour y remédier, vous pouvez leur mettre à disposition divers jouets comme les ballons, les cerceaux, des tuyaux ou des cartons (auxquels on aura soigneusement enlevé les agrafes au préalable). De plus, prenez le temps de regarder un âne s’amuser, vous verrez que vous y prendrez du plaisir.

Dans son enclos vous pouvez également fabriquer des petits monticules ou des tas de sable si le terrain s’y prête, il n’en sera que ravi.

Avoir un âne chez soi c’est possible si vous avez assez d’espace pour l’accueillir, et maintenant une connaissance minimale sur son comportement.

Les internautes ont aussi aimé…







D'autres articles sur les ânes ?

Commentaires Facebook