L’alimentation correcte du cheval – en quoi consiste-t-elle ?

Le 16 novembre 2022 , mis à jour le 16 novembre 2022 - 10 minutes de lecture
quel est le regime alimentaire du cheval

Pour que votre cheval soit toujours en bonne forme, il est primordial de lui fournir une alimentation adaptée avec sa condition. Pour nourrir correctement les chevaux, il faut connaître les caractéristiques du régime, les besoins alimentaires et les normes quotidiennes qui lui sont nécessaires. Un cheval qui reçoit l’ensemble des nutriments et des vitamines nécessaires est en bonne santé, a un rendement élevé et un excellent bien-être.

Régime alimentaire du cheval

De nombreux propriétaires débutants et même des agriculteurs ou éleveurs expérimentés sont intéressés par des informations sur la manière de fournir une alimentation régulière à leurs chevaux. L’un des principaux aspects de l’élevage d’un cheval est la durée pendant laquelle il peut servir son propriétaire. Il est donc nécessaire de connaître tout d’abord les caractéristiques du régime alimentaire d’un cheval domestique afin de lui fournir tous les aliments nécessaires en quantité adéquate.

La ration alimentaire quotidienne d’un cheval doit idéalement représenter 2 à 2,5 % de son poids total

La base de l’alimentation du cheval est la fameuse paille et le foin. Vous devez tenir compte du fait que la ration alimentaire quotidienne de votre animal doit idéalement représenter 2 à 2,5 % de son poids total. N’oubliez pas qu’il est nécessaire de faire paître l’animal et de laisser faire du foin dans différents champs. Après tout, dans chaque région poussent leurs propres plantes, qui, après récolte et alimentation, peuvent maximiser la diversité du régime alimentaire de l’animal. Alors, quelle est la ration quotidienne d’un cheval moyen de 500 kg ?

Un animal adulte, selon les experts, est capable de manger environ 4 tonnes de foin, 2 tonnes d’avoine, 500 kg de son et environ 1 tonne de carottes pendant un an de sa vie. Il est également important de se rappeler que votre animal aura certainement besoin d’environ 13 kg de sel. Le cheval en a besoin, tout comme son propriétaire. Si vous faites des calculs simples, la ration alimentaire quotidienne ressemblera à ceci

  • avoine – 5 kg ;
  • son – 1 kg ;
  • foin – de 10 à 13 kg ;
  • carottes – de 2 à 3 kg.
ration de sel pour le cheval
Le cheval doit avoir une ration quotidienne de sel.

Pour calculer la ration journalière d’un cheval, il est nécessaire de tenir compte de sa taille, de son âge, de son poids, de son activité physique et d’autres facteurs. Il est également nécessaire de donner à l’animal une briquette de sel de table.

Le fourrage ou les betteraves rouges, les pommes, les pastèques, les choux doivent être régulièrement ajoutés aux produits obligatoires pour l’alimentation des chevaux.

La ration quotidienne d’avoine est divisée en trois parties, qui sont données au cheval à parts égales au cours de la journée. Le foin est généralement donné un peu plus souvent.

Le foin et la paille de printemps doivent représenter 40 % de l’alimentation quotidienne totale du cheval. Les mangeoires pour l’avoine et le foin sont légèrement différentes les unes des autres. Pour éviter tout problème au niveau du tube digestif, vous devez démonter et secouer le foin avant de le donner au cheval afin qu’il ne soit pas cru ou pourri.

Habituellement, un cheval est amené à boire dans un seau, il peut boire plus de 60 litres d’eau par jour. Avant de lâcher l’animal dans les pâturages au printemps, donnez-lui quelques kilos de foin pour éviter les problèmes de santé.

grains pour cheval

Comment le nourrir correctement

Pourquoi est-il si important de respecter les règles généralement admises en matière d’alimentation des chevaux ? Si vous organisez correctement le processus, votre animal est toujours de bonne humeur, joyeux et capable d’effectuer des travaux de toute complexité. Le suc gastrique est produit en permanence, il est donc recommandé d’organiser l’alimentation de manière à ce que le cheval reçoive la quantité nécessaire de nourriture par petites portions tout au long de la journée.

Il est considéré comme normal de nourrir le cheval 3 à 4 fois par jour. Ainsi, l’animal ne se jette pas sur la nourriture et ne surcharge pas son estomac, ce qui peut avoir des conséquences extrêmement désagréables. La distribution correcte de la ration quotidienne permet non seulement d’éviter les occlusions intestinales, mais aussi de sauver le cheval des coliques, des inflammations des sabots et d’autres malheurs. La mastication répond aux besoins naturels du cheval.

C’est cet instinct qu’il assouvit régulièrement lors de l’alimentation. Vous ne pouvez pas changer brusquement quoi que ce soit dans l’alimentation de l’animal. Il est extrêmement important pour un métabolisme normal et le bon fonctionnement du système digestif. Un autre point important est la propreté du cheval et de la pièce dans laquelle il est gardé. Outre l’alimentation, la propreté est la clé d’une excellente santé et de l’humeur du cheval.

mastication cheval

Un cheval adulte est composé de près de 62 % d’eau, voire plus. C’est pourquoi il a besoin d’environ 35 litres de liquide par jour, et par temps chaud, ce chiffre est encore plus élevé. L’eau fait également partie de la salive et des sucs digestifs. En hiver, il est conseillé de chauffer l’eau pour le cheval.

Vous ne pouvez pas nourrir un animal de travail juste avant l’activité physique prévue, car un estomac plein peut ralentir le mouvement et réduire le système cardiovasculaire. Un programme de nutrition distinct est établi pour chaque animal. Il prend en compte le poids, la taille, la race, la charge de travail et bien d’autres éléments. Certains animaux ont un métabolisme rapide, tandis que d’autres prennent bien du poids.

La qualité du foin en tant qu’élément principal de l’alimentation quotidienne du cheval est d’une grande importance. L’avoine et le son sont également importants. Si le foin ne contient pas de plantes toxiques, il fournit à l’organisme des graisses, des glucides et des fibres. Il est recommandé de stocker les aliments pour animaux dans des salles exemptes d’humidité.

Vous devez également respecter un régime alimentaire à horaires fixes, car le système digestif du cheval se cale sur les horaires régulières des repas. Au moins une fois par an, le cheval doit être examiné par un vétérinaire pour détecter à temps les problèmes de dents. Après tout, si les dents sont saines, le cheval peut broyer la nourriture sans problème, contribuant ainsi à la bonne absorption des nutriments.

exigences nutritionnelles pour le cheval

Exigences relatives à l’alimentation des chevaux

Récemment, l’exigence élevée de la qualité et de la pureté des aliments pour animaux ont commencé à s’imposer. Outre les aliments traditionnels, connus depuis longtemps (foin, avoine, paille), on utilise aujourd’hui en nutrition équine de l’ensilage de foin, de l’ensilage, des briquettes d’herbe et des granulés. En outre, des mélanges de minéraux et de vitamines, des plantes racines et leurs produits, des aliments composés sont ajoutés.

Les experts considèrent que le foin de prairie est le meilleur des fourrages grossiers pour les chevaux de travail et de sport. Parmi les graminées semées, ils distinguent les céréales et les céréales-légumineuses. Le foin de haute qualité contient l’ensemble des nutriments dont chaque animal a besoin. En règle générale, les fourrages grossiers sous forme de foin et de paille sont présents dans le processus d’alimentation des chevaux dans une quantité ne dépassant pas 10 kg.

Il est conseillé de les offrir à l’animal sous leur forme naturelle. Il est conseillé de couper la paille, de l’aromatiser avec des concentrés et de la mélanger avec d’autres types d’aliments. Quant aux aliments concentrés, les chevaux préfèrent manger de l’avoine, du blé, de l’orge, des pois, du maïs, des légumineuses, du son et bien d’autres choses encore.

L’avoine peut faire partie de l’alimentation quotidienne de votre animal et être le seul aliment de type concentré. Après tout, ses propriétés diététiques sont connues de nombreux agriculteurs. Il est rapidement et facilement digéré et absorbé par le tube digestif. Il est recommandé de l’écraser s’il est destiné aux séniors et aux jeunes animaux. Et les chevaux qui ont de bonnes dents solides reçoivent généralement de l’avoine entière. Il est également nécessaire de broyer tous les types de grains et tous les types de fourrage.

Normes alimentaires de cheval

Normes alimentaires

Dans un passé lointain, l’homme utilisait le cheval pour la chasse et les loisirs, ainsi que pour diverses compétitions sportives.

Aujourd’hui, le cheval est non seulement une aide domestique indispensable, mais aussi l’animal de compagnie de chaque propriétaire. Quelle que soit la race de cheval et les domaines d’activité humaine dans lesquels il est utilisé, les normes d’alimentation de l’animal sont pertinentes.

Il est important d’examiner si le cheval travaille dans le domaine de l’agriculture. Dans ce cas, les experts considèrent qu’il est optimal pour un adulte de consommer environ 3 kg d’aliments secs pour 100 kg de poids. Cette quantité est tout à fait capable de couvrir les besoins quotidiens en fibres, protéines, nutriments et minéraux.

Une alimentation complète comprend également des oligo-éléments et des additifs alimentaires. Ces dernières années, les experts ont commencé à parler des avantages d’un régime riche en graisses. On pense qu’e dans ce mode’l permet de diminuer le risque de coliques, de boiteries et permettrait une meilleure réduction de la production de chaleur interne.

Les graisses sont extrêmement utiles aux juments pendant l’allaitement et pour qu’elles deviennent plus souvent enceintes. Les minéraux sont également nécessaires à chaque cheval, car ils sont capables de réguler l’état émotionnel et physique.

À la naissance, le poulain boit du colostrum, puis du lait maternel jusqu’à l’âge de 6 mois. À partir de deux mois, les poulains sont nourris avec des concentrés (orge, flocons d’avoine, graines de tournesol), et à partir de trois mois, avec du foin et des plantes racines. En été, on lui donne également du foin et de l’herbe fraîche. Les poulains reçoivent 10 à 15 % de nourriture en plus. Les jeunes animaux doivent recevoir des minéraux tels que la craie, le sel, le phosphate de dinitrium et des vitamines.

L’alimentation des jeunes animaux en activité comprend des aliments de haute qualité. Pour les étalons de sport, différents aliments concentrés sont recommandés. Si les jeunes animaux participent à des épreuves hippiques, leur organisme a besoin d’une nourriture riche en vitamines (ADE) et de concentrés faciles à digérer. Les vétérinaires conseillent également de donner aux étalons les mélanges préparés « Start » et « Success ». Les normes nutritionnelles des hongres et des juments dépendent directement du type de travail qu’ils effectuent. En cas de travail léger, les aliments volumineux deviennent les principaux, et en cas de travail physique lourd – les aliments concentrés. À chaque animal, qu’il s’agisse des chevaux de travail, de sport et d’autres types de chevaux correspond une norme de ration quotidienne spécifique.

Vidéo « Influence de l’alimentation sur le comportement du cheval »

Un cheval bien dans sa tête est avant tout un cheval bien dans son corps. L’alimentation influence le comportement de votre cheval. Suivez les conseils du Dr vétérinaire Cyrille David, spécialiste en nutrition équine.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.