Traiter naturellement l’insuffisance rénale chez le chat

Le 14 mars 2016 , mis à jour le 7 mars 2021 , 6 commentaires - 7 minutes de lecture
soigner naturellement l'insuffisance rénale chez le chat

L’insuffisance rénale est l’une des causes les plus courantes de maladie et de décès chez les chats âgés. Heureusement des traitements et des protocoles de prévention peuvent aider à ralentir sa progression. Voyons quels remèdes naturels sont à notre disposition contre l’insuffisance rénale du chat.

Sous sa forme chronique, l’insuffisance rénale est très fréquente chez les chats âgés. Dans une étude sur des chats atteints de la maladie, 37% étaient âgés de moins de 10 ans, 31% avaient entre 10 et 15 ans, et 32% avaient plus de 15 ans. Cette maladie est fréquente chez les félins et est la deuxième cause principale de décès chez le chat. L’évaluation et le traitement précoces sont impératifs.

 

Quels sont les principaux symptômes ?

Ils peuvent survenir rapidement. Le chat s’affaiblit et est fatigué, a moins d’appétit. Les vomissements et la diarrhée sont fréquents et dans sa forme grave, le chat peut présenter des signes neurologiques.

Quels sont les causes d’insuffisance rénale chez le chat ?

Les maladies du rein sont un point de départ pour l’insuffisance rénale. Comme chez un chat âges, sa fonction rénale commence à se détériorer à un moment donné. Puisque les reins sont capables de fonctionner alors même que subsiste une petite quantité de tissu rénal sain, la maladie progresse généralement au début (lorsque 60% à 75% du tissu rénal ne fonctionne plus correctement) au moment où chiens et chats sont diagnostiqués.

insuffisance rénale chat
Plume, une chatte de 9 ans touchée d’insuffisance rénale aiguë.

 

L’insuffisance rénale peut être divisé en deux types

  1. L’insuffisance rénale aiguë est généralement due à une infection ou une intoxication.
  2. L’insuffisance rénale chronique survient fréquemment chez les chats d’âge moyen et plus âgés. Il n’y a généralement pas de cause identifiable. C’est essentiellement un cas de « vieux chats avec de vieux reins » ; elle se produit quand le tissu rénal vieillissant n’est plus en mesure d’éliminer adéquatement les déchets toxiques de l’organisme.

Certaines races sont sujettes à des maladies spécifiques qui peuvent conduire à une insuffisance rénale chronique. L’amylose rénale survient chez les chats abyssins, alors que la maladie polykystique des reins touche plus particulièrement les Persans. Himalayas, Siamois et les races mixtes semblent montrer un risque accru pour les maladies du rein.

Les traitements conventionnels sont limités

La maladie rénale chronique ne peut pas vraiment être traitée avec succès avec des thérapies conventionnelles et les seules thérapies couramment utilisées sont souvent sans valeur significatives.

Quand le chat commence à montrer tôt un trouble des reins par le biais de légères modifications dans son sang et dans son urine, les vétérinaires classiques, après un diagnostic approfondi, ne peuvent pas recommander une thérapie autre que la prescription d’un régime alimentaire spécifique pour le chat. A ce stade, cependant, les thérapies naturelles peuvent être d’une grande valeur dans la réduction des symptômes le ralentissement de la progression des troubles (voir la section suivante).

Les chiens et chats en déficience rénale terminale ont souvent une hyperphosphatémie (taux de phosphore élevé dans le sang). Ce dernier s’accumule dans le sang car les reins défaillants ne parviennent plus à l’éliminer.

Bien que des médicaments comme l’hydroxyde d’aluminium (qui réduit les niveaux de phosphore dans le sang) et des médicaments liquides intraveineux ou sous-cutanées (qui provoquent des tréma et éliminer les toxines du corps) soient utiles, ils ne répondent pas vraiment au problème sous-jacent.

Néanmoins, ces traitements, en particulier la thérapie fluide, peuvent sauver la vie des chats souffrant d’insuffisance rénale. On rencontre de bons résultats en combinant la thérapie fluide avec les thérapies naturelles énumérées ci-dessous. Si vous pouvez administrer des fluides à la maison ainsi que les thérapies naturelles prescrites votre chat pourra souvent vivre une vie normale jusqu’à la fin de ses jours.

insuffisance rénale chat

La voie naturelle est-elle la meilleure solution pour le chat ?

Plusieurs traitements naturels utilisés en synergie, en plus du traitement avec des fluides, peuvent aider efficacement les chats atteints.

  • L’huile de poisson est merveilleuse pour réduire l’inflammation dans tout le corps. Elle réduit les produits chimiques inflammatoires produits par le corps et rend les membranes cellulaires plus « souples », ce qui leur permet de communiquer plus efficacement les unes avec les autres.
  • Les antioxydants, comme les vitamines A, C et E ainsi que le resvératrol, le coenzyme Q10, et les bioflavonoïdes réduisent les dommages cellulaires causés par l’oxydation des produits chimiques  qui se forment lorsque les cellules sont blessées ou qu’elles meurent.
  • Les plantes telles que la rhubarbe chinoise, l’astragale, les solidagos, le pissenlit, la prêle et la guimauveaident à réduire d’autres dommages aux reins, augmentent la diurèse (miction) pour éliminer les toxines du corps, et lubrifient le système urinaire.
  • En homeopathie, Berberis et Cantharis sont utilisés pour la désintoxication et pour guérir les reins endommagé.
  • Une nourriture naturelle réduira les toxines issues des sous-produits et des produits chimiques présents dans les aliments de mauvaise qualité.

à lire aussi : Les plantes pour la santé du chat

Faut-il limiter les protéines ?

Le chat est un carnivore et il est fait pour consommer un régime protéiné. Cependant, lorsque l’affection progresse, les reins ont du mal à éliminer l’urée et les autres sous-produits de la digestion des protéines.

L’urée est liée à la destruction progressive et irréversible du rein qui devient incapable d’éliminer les toxines produites par l’organisme (avec la créatinine). Elle est surtout observée chez les chats âgés. Dans de rares cas de malformations congénitales, elle peut apparaître sur de jeunes chats.

L’insuffisance rénale chez le chat peut-elle être évitée ?

Il peut être possible d’éviter ou tout au moins d’en retarder l’apparition. Cependant, il n’y a aucun moyen d’arrêter les organes rénaux de vieillir avec le chat. Cela dit, il y a des choses que vous pouvez faire avant que votre animal ne développe la condition ou même dans les premiers stades de la maladie.

  • Une alimentation naturelle réduira les toxines issues des sous-produits et des produits chimiques présents dans les aliments de mauvaise qualité. Minimiser ces ingrédients aide à prévenir les dommages aux reins.
  • La nourriture humide est préférable car elle encourage la miction, ce qui élimine les toxines du corps.
  • Les suppléments et des antioxydants d’huile de poisson réduisent l’inflammation et des dommages oxydatifs.
  • Bien que les vaccins ne soient pas directement toxiques pour les reins, ils devraient être évités chez les chats âgés et ne devraient jamais être donnés aux chats souffrant d’insuffisance rénale.
  • La meilleure façon d’aider un chat ou un chien avec une maladie du rein est d’établir un diagnostic précoce. En commençant à cinq ans, votre chat ou votre chien doit être examiné par le vétérinaire deux fois par an ; le sang et les tests d’urine doivent être effectuées à cet âge aussi. Dès que des signes de début de la maladie rénale sont diagnostiqués (par une augmentation de BUN et les valeurs de créatinine dans le sang, et une densité décroissante et la protéine croissante dans l’urine), les thérapies naturelles discutées ici peuvent ralentir sa progression.

Une maladie rénale féline est fréquente et grave, mais elle ne doit pas être une condamnation à mort. Une bonne alimentation, un diagnostic précoce et des traitements naturels peuvent ralentir et garder votre chat (ou votre chien) hors d’atteinte. Il peut retrouver son appétit et oublier les vomissements relatifs à l’affection et vivre des jours heureux pendant encore de bonnes années à venir.

Commentaires

Le 17 juillet 2020 à 4 h 33 min, Catb a dit :


Bonjour, quelle huile de poisson puis-je utiliser pour mon chat ? Et en quelle quantité ?
Merci pour touts vos informations
Bonne journée
Catherine


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 15 septembre 2021 à 17 h 28 min, Laetitia a dit :


Bonjour Catb, Je suis arrivée sur ce site au hasard de mes recherches et comme je vois que personne ne vous a répondu, je me permets de vous faire part de mon expérience. Je me suis très sérieusement penchée sur la question, voici ce que j'ai pu trouver pour lui le à leur donner : 1/2 cc d'huile de lin par jour (l'huile de lin a un goût très prononcé. Pas sûr qu'il aime) ou d'huile d'olive (goût prononcé aussi). On peut à la place lui donner des poissons gras : saumon, sardines, harengs, maquereaux, truite. Environ 60/66 gr deux fois par semaine pas plus.
J'ai pu sauver mon chat d'une mort certaine (insuffisance rénale et importante perte de poids, perte d'appétit, apathie) en le traitant avec des plantes et en lui préparant moi-même ses repas. En 2 mois il avait repris tout le poids perdu, il mange très bien et ses résultats d'analyse sont redevenus normaux. J'espère que mes réponses pourront vous aider


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 15 septembre 2021 à 21 h 46 min, Laetitia a dit :


J'avais oublié de préciser que l'huile de poisson est certe très bonne pour nos chats, mais elle risque de faire grimper leur taux de phosphore, c'est pourquoi je préfère donner des poissons gras


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 7 avril 2021 à 12 h 44 min, Laetitia a dit :


Bonjour, Suite à une question de juillet 2020 pour laquelle je n'ai pas vu de réponse, pourriez-vous nous dire quelle huile de poisson utiliser et à quelle dose ? Merci


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 15 septembre 2021 à 17 h 29 min, Laetitia a dit :


Bonjour Laetitia, Je suis arrivée sur ce site au hasard de mes recherches et comme je vois que personne ne vous a répondu, je me permets de vous faire part de mon expérience. Je me suis très sérieusement penchée sur la question, voici ce que j'ai pu trouver pour lui le à leur donner : 1/2 cc d'huile de lin par jour (l'huile de lin a un goût très prononcé. Pas sûr qu'il aime) ou d'huile d'olive (goût prononcé aussi). On peut à la place lui donner des poissons gras : saumon, sardines, harengs, maquereaux, truite. Environ 60/66 gr deux fois par semaine pas plus.
J'ai pu sauver mon chat d'une mort certaine (insuffisance rénale et importante perte de poids, perte d'appétit, apathie) en le traitant avec des plantes et en lui préparant moi-même ses repas. En 2 mois il avait repris tout le poids perdu, il mange très bien et ses résultats d'analyse sont redevenus normaux. J'espère que mes réponses pourront vous aider


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Le 17 septembre 2021 à 14 h 33 min, Michele a dit :


Bonjour mon chat est malade aussi et j’ai lu votre commentaire vous donner du poisson gras à votre chat qui est malade , c’est du poisson cru qu’il faut cuisiner ou c’est du poisson en boîte de conserve ?je vous remercie de votre réponse


Votre réponse sera révisée par les administrateurs si besoin.

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.