Promener son chien pendant la période de chasse : Risques et conseils

Le 25 septembre 2021 , mis à jour le 29 septembre 2021 - 7 minutes de lecture
promenade chien pendant chasse

L’automne est la saison de l’année de l’ouverture de la chasse et dure également tout l’hiver. 6 mois où chasseurs et leurs chiens traquent le gibier en forêt et battent la campagne. Moins de place pour les promeneurs, les risques sont là. Alors si vous souhaitez partir en balade avec votre animal dans les bois, quelques conseils et précautions s’imposent.

Voici quelques recommandations pour que vos promenades avec votre chien se passent en toute sécurité. Certaines règles de vigilance existent pour éviter les risques de rencontres fortuites. Chaque propriétaires de chiens devraient s’informer sur la règlementation afin que le partage de territoire se passe pour le mieux.

Pour connaitre le période de chasse, visitez le site de l’OFB, l’Office Français de la Biodiversité (anciennement ONCFS). Le calendrier d’ouverture de la chasse en France, est étalé de mi-septembre à mi-février généralement. Pour précisément les dates de chasse de votre département, qui changent d’année en année selon les régions, rendez-vous sur le site de la FNC Fédération Nationale des Chasseurs. Ces dernières sont fixées pour chaque espèces par arrêté préfectoral, à chaque nouvelle saison.

LA SAISON DE LA CHASSE EST OUVERTE : DOIT-ON POUR AUTANT STOPPER LES BALADES EN PLEINE NATURE AVEC NOTRE CHIEN ?

peut-on promener son chien en foret pendant la chasse

Heureusement non ! Pendant la période de chasse, les zones naturelles que sont les bois, la forêt ou la campagne deviennent un environnement partagé où randonneurs, chasseurs de champignon ou de gibier ont autant le droit de parcourir. Le tout est de partager cet espace en bonne intelligence. L’un des meilleurs conseils à donner à un promeneur, et à prendre comme principe de base est de rester sur les sentiers avec les chiens tenus en laisse.

Reste à savoir si vous êtes prêts à vous retrouver en « environnement hostile », face à des sangliers affolés ou d’une meute de chiens excités à l’approche de leur proie. Bien que les chasseurs respectent des règles de sécurité strictes, le risque zéro n’existe pas. Par prudence, il vaut peut-être mieux aller se balader ailleurs avec votre chien afin d’écarter tout risques d’accidents ou de balle perdue.

Un autre lieu de balade évitera aussi à votre chien de prendre la fuite en courant derrière les chiens des chasseurs ou à la moindre coup de fusil s’il craint les coups de feux

LES AUTRES ZONES DE BALADES POSSIBLES PENDANT LA CHASSE

panneaux de chasse

Pour éviter de vous retrouver nez à nez avec les chasseurs plusieurs options possibles :

  • Surveillez les panneaux et évitez les lieux indiquant « battues en cours« , « chasse en cours« , « propriété privée chasse gardée« , « jour de chasse« , « attention tir à balles« … Mais ces panneaux de signalisation ne sont pas toujours présent !
  • Planifiez votre promenade les jours de non-chasse : En effet, certains départements définissent un jour de relâche par semaine. Mais ce jour d’interdiction de chasser est régit par arrêté préfectoral et n’est pas donc pas systématique dans tous les départements, renseignez-vous.
  • Faire le choix de vous promener dans une réserve de chasse, en effet, par définition, c’est espace naturel préservé est délimité par des panneaux durant au moins 5 ans. Ce territoire représente à minima 10% de la surface chassable des territoires de la commune. Voilà la zone de promenade idéale où flâner et explorer en toute quiétude si vous suivez la règlementation : chiens tenus en laisse et ne pas déranger les animaux du lieu, vous êtes chez eux après tout !

LE SAVIEZ-VOUS ?

Vous vous trouvez devant des panneaux « Réserve de chasse » ? Une réserve de chasse (locale, départementale ou nationale), est un sanctuaire définit pour la préservation du gibier et de la faune sauvage, où la chasse est interdite en accord avec les autorités cynégétiques. Si les sentiers sont trop monotones, vous pouvez choisir ces espaces comme lieu de balades, sans risques de rencontrer des chasseurs, mais avec quelques contraintes bien compréhensibles.

Selon l’Arrêté du 31 juillet 1989 relatif à la police de la chasse :Dans les bois et forêts, il est interdit de promener des chiens non tenus en laisse en dehors des allées forestières pendant la période du 15 avril au 30 juin. Ceci vise à protéger les espèces pendant la période de reproduction et de nidification, afin de favoriser son repeuplement.

LES PRÉCAUTIONS À PRENDRE POUR VOTRE CHIEN

Tout propriétaire de chien qui souhaite se promener à la campagne, aux abords des champs,  les bois et en forêt, les jours de chasse, doit avoir un minimum d’organisation et en suivant certaines règles de bon sens pour éviter un accident malencontreux :

  • Restez le plus visible possible, (aussi bien le maître que le chien), portez des vêtements fluorescents, comme un gilet jaune visible de loin, même à l’ombre des sous-bois. Equipez votre chien d’un chasuble fluo. Vous trouverez dans le commerce un grand choix de collier, harnais et autres gilets de sécurité conçus spécialement pour le chien.
  • Évitez les promenades de nuit, cela paraît évident, mais vous êtes bien moins visibles la nuit. Privilégiez la balade de jour et par temps clair, le brouillard est aussi un obstacle visuel à prendre en compte. Un chasseur peut ne pas bien discerner votre silhouette.
  • Restez sur les sentiers et tenez vos chien en laisse ou sous contrôle total si il répond parfaitement au rappel ;
  • On peut également équiper nos chiens d’une clochette de chasse histoire qu’ils soient repérables par les chasseurs et par les animaux sauvages.
  • En cas de rencontre avec des chasseurs sur votre trajet, ne paniquez pas, n’essayez-pas de faire des présentations entre chiens pour éviter toutes bagarres. Signalez à un chasseur votre parcours et prenez des informations sur le déroulement de l’action de chasse. Il pourra prévenir le groupe de chasseurs et vous indiquera les lieux où vous pouvez circuler tranquillement et terminer votre balade paisiblement.

QUE RISQUEZ-VOUS SI VOTRE CHIEN SE MET À POURSUIVRE DU GIBIER ?

ATTENTION : un chien qui suit du gibier ou lève du gibier, vous met en situation de braconnage vis à vis de la loi. d’où l’importance de le garder en laisse. Il n’est pas rare qu’un animal de compagnie se lance à la poursuite d’un lapin, marcassin ou d’autres animaux sauvages sur plusieurs kilomètres et ne se perde. Il pourrait être alors très difficile de le retrouver.

L’article L211-23 du code du code rural et de la pêche maritime précise que : tout chien est considéré comme en état de divagation qui, en dehors d’une action de chasse ou de la garde ou de la protection du troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-ci ou de tout instrument sonore permettant son rappel, ou qui est éloigné de son propriétaire ou de la personne qui en est responsable d’une distance dépassant 100 mètres. Tout chien abandonné, livré à son seul instinct, est en état de divagation, sauf s’il participait à une action de chasse et qu’il est démontré que son propriétaire ne s’est pas abstenu de tout entreprendre pour le retrouver et le récupérer, y compris après la fin de l’action de chasse. Passible d’une amende de 135€.

Pour résumer

Ne privez pas votre chien de promenades en pleine nature et profitez avec lui de ce bon bol d’air frais revigorant. Suivez simplement les règles et consignes de base et ce moment privilégié se fera en toute quiétude et avec autant de plaisir que le reste de l’année. En espérant que cet article aura été utile, autant au maître qu’à son toutou…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.