Comment prévenir le picage viscieux chez l’oiseau ?

Prévention du picage malsain chez l’oiseau de compagnie ?

Vous prenez beaucoup de plaisir à admirer votre oiseau coloré et en bonne santé bien entretenu, en revanche il est extrêmement inquiétant de découvrir qu’il s’arrache lui-même ses propres plumes, cela s’appelle le picage viscieux. Alors que certaines plumes peuvent tomber naturellement pendant le lissage normal, ce qui ne pose pas de problème, en tirant sans cesse sur ses plumes (ou celles d’un autre oiseau) finira par endommager les follicules des plumes et stoppera la croissance de nouvelles plumes qui elles seront en mauvaise santé.

Le picage est un comportement auto-destructeur qui est unique à l’oiseaux de compagnie. Quand un oiseau s’arrache ses propres plumes, parfois sévèrement, il peut causer des dommages physiques comme de l’auto-mutilation ou une infection de plaies ouvertes. Ce comportement doit être traité immédiatement car il pourrait provoquer une variété de problèmes beaucoup plus graves.

Certains types d’oiseaux comme les perruches calopsittes, les cacatoès, les perroquets gris africains, les aras et conures semblent particulièrement enclins au picage, bien que tout oiseau puisse potentiellement développer ce comportement. Chez certains oiseaux, le picage peut se manifester par un comportement de type obsessionnel-compulsif. Une variété de facteurs peuvent causer le picage :

  • Infection (bactériennes, virales ou parasitaires)
  • Allergie (au pollen, moisissure ou certains aliments)
  • Facteurs environnementaux (chaleur, humidité, bruit ou stress)
  • Anxiété
  • Ennui
  • Frustration sexuelle
  • Prédisposition
  • Hypothyroïdie
  • Malnutrition
  • Isolement
  • Manque d’exercice ou d’activité
  • Pas assez de jeu avec vous
  • Trop ou trop peu de lumière naturelle

Si vous suspectez que votre oiseau présente un comportement de picage malsain, vous devriez prendre rendez-vous avec un vétérinaire aviaire certifié pour obtenir des conseils sur la situation unique de votre oiseau. Votre vétérinaire évaluera si la picage habituel de votre oiseau provient d’un problème médical ou s’il est basé sur d’autres facteurs. Vous pouvez également demander l’aide d’un spécialiste du comportement des oiseaux ou le conseil d’un vétérinaire comportementaliste certifié.

Les routines quotidiennes sont importantes pour votre oiseau et devraient être suivies d’aussi près que possible. Assurez-vous que votre oiseau obtienne la bonne quantité de sommeil, une bonne nutrition et beaucoup d’amour et d’interaction avec vous. Suivez aussi ces conseils pour prévenir votre oiseau du picage malsain :

Réduire le stress

Certains oiseaux peuvent devenir anxieux simplement à cause de ce qu’il voient quotidiennement. Si votre oiseau voit trop de choses potentiellement « effrayantes » par une fenêtre, comme des animaux ou des personnes, il peut devenir stressé. Cela provient du fait que l’oiseau se sent confiné dans son habitat et ne peut « sortir » de la scène effrayante qu’il observe.

Les oiseaux sont très perspicace et peuvent comprendre les humeurs de ses maîtres, il est donc possible que votre oiseau soit stressé et anxieux parce que vous êtes stressé et anxieux. Même si vous avez eu une journée difficile, essayez d’éviter de paraître en colère devant votre animal de compagnie.

Si vous pensez que votre oiseau fait du picage parce qu’il est stressé, essayez de ne pas réagir de façon excessive quand vous le voyez s’arracher les plumes. Cela pourrait accentuer le problème. Essayez plutôt d’attirer son attention par le jeu lorsqu’il est en période de picage, cette forme d’attention positive pourrait lui faire passer ses envies en faisant attention de ne pas jouer avec lui uniquement lorsqu’il s’arrache les plumes, ce qui provoquerait l’effet inverse !

Soulager l’ennui

Tout comme les enfants les oiseaux ont besoin de jouets pour se divertir, pour stimuler le mental et pour les aider à brûler de l’énergie et à rester en forme. Changez régulièrement de jouets pour les garder intéressants et stimulants. Choisissez parmi une variété de bouts de bois, d’échelles, de cordes, d’haltères et de jouets suspendus conçus spécialement pour la taille et l’espèce de votre oiseau.

De nombreux oiseaux de compagnie aiment aussi jouer à des jeux simples avec vous, comme à cache-cache. Ce jeu peut encourager la confiance entre vous et votre animal de compagnie et fournir un moyen amusant de passer ensemble des moments de qualité.

Fournir une alimentation saine

Fournir une alimentation variée de haute qualité à votre oiseau, y compris les aliments « fun » qui nécessitent un effort à manger. Le butinage est comportement important chez les oiseaux et devrait être incorporé dans leur alimentation. Fournir une stimulation mentale et variée pour votre oiseau peut aider à réduire l’ennui, ce qui peut aider à prévenir votre oiseau de l’arrachage de plumes.

Examiner l’environnement

Votre oiseau pourrait être gêné par quelque chose se trouvant dans l’air de votre maison, comme la fumée de cigarette, les assainisseurs d’air ou même des produits de nettoyage. Si vous pensez que l’un d’entre eux pourraient déranger votre oiseau, essayez de les éliminer un par un pour voir si la situation s’améliore, ou déplacez votre oiseau à un autre endroit. Visez à garder votre oiseau dans une zone avec beaucoup d’activité familière et encouragez son (ré)confort. Lorsque vous et votre famille n’êtes pas chez vous, envisagez de laisser le téléviseur ou de la musique pour qu’il ne se sente pas seul et menacé. Votre oiseau est très sensible, veillez donc à ce qu’il n’ait pas trop froid ou trop chaud et qu’il reçoit une bonne quantité de lumière naturelle du soleil chaque jour.

D'autres remèdes naturels pour l'oiseau…

Commentaires Facebook