Ecoulement nasal chez le chiot : causes et traitements

Mon chiot a le nez (truffe) qui coule, est-ce grave ?

Quand un chiot a le « nez » qui coule, c’est généralement un symptôme d’une maladie commune facilement traitable. Cependant, cela peut aussi être le signe de quelque chose de plus grave, comme une infection ou une maladie chronique qui nécessite l’attention du vétérinaire.

En général, l’écoulement nasal chez les chiots est tout à fait inoffensif, surtout quand il est fluide et transparent. C’est un processus normal du corps pour évacuer les particules accumulées dans les voies respiratoires qui ne peuvent pas être éliminés par les mécanismes d’expulsion du système respiratoire. Toutefois, la décharge l’écoulement peut être un indicateur d’avertissement si il est un peu opaque, verdâtre, jaunâtre ou a une odeur distincte. Ces qualités peuvent exiger l’attention de votre vétérinaire.

Les causes courantes d’écoulement nasal chez le chiot…

Allergies

Les chiens sont autant dérangés par les allergies que les humains. Quand un chiot à le nez qui coule avec un écoulement clair, c’est fort probable que la cause soit un allergène particulier. Les allergies peuvent se manifester en particulier avec la saison, la nourriture, les particules, le pollen ou la pollution. Comme nous, les jeunes chiens et les chiens âgés réagissent aux produits chimiques, les spores, les acariens, les médicaments, la nourriture et même le pollen. En fait, tout comme leur homologue humains, ils peuvent faire une réaction allergique se caractérisant par des squames, (fines particules de peau qui se détachent).

Cependant, un symptôme de réaction allergique ne s’arrête pas au nez qui coule. Il y a plusieurs symptômes qui l’accompagnent, comme la toux, des démangeaisons, des éternuements et même des problèmes respiratoires.

truffe humide chiot

Eternuement

Ceux-ci peuvent être empêchés si l’allergène a été identifié. Cela peut être quelque chose de compliqué à réaliser, surtout si vous n’êtes pas complètement sûr de quelle allergie il s’agit. Il serait préférable d’en discuter avec votre vétérinaire et faire des tests d’allergie et peut-être demander une prescription de médicaments antihistaminiques si nécessaire.

Blocage

Un blocage est différent d’un polype ou d’une tumeur, bien qu’il partage la même manifestation. Le blocage est un objet étranger qui est coincé dans la narine du chiot. Cela peut être un brin d’herbe ou une graine… Parce que le tout jeune système respiratoire des chiots est encore sous-développé, il est particulièrement sujet à des cas de blocage. C’est d’ailleurs l’une des causes les plus courantes d’écoulement nasal chez le chiot et c’est aussi l’un des plus faciles à détecter. Les chiots et les jeunes chiens adultes manifestent souvent des piaffements, et en raison de l’agitation, cela peut déclencher des éternuements fréquents et des saignements de nez.

Si le blocage est visible à l’œil nu, comme un brin d’herbe dépassant furtivement des narines, il peut être enlevé avec précaution à l’aide d’une pince propre. Toutefois, si vous n’êtes pas à l’aise pour effectuer l’extraction, appelez votre vétérinaire. Garder à l’esprit que l’extraction forcée peut causer un traumatisme et peut déclencher des saignements de nez et une irritation de la muqueuse nasale qui peut souvent conduire à une irritation et une autre réaction comme l’augmentation de l’écoulement nasal.

Infection

Lorsque l’écoulement n’est pas clair et a une teinte distincte de pus ou de mucus, c’est une indication d’une infection en cours. Cela peut être quelque chose de viral, fongique ou bactérien contracté dans la nature. Cela peut aussi être accompagné d’étouffement ou de toux excessive en raison de l’écoulement postnasal.

truffe mouillée chiot

Infection du nez

Il y a plusieurs choix de traitement qui dépendent directement de la cause de l’infection. Si l’infection est causée par des bactéries, le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques qui devraient être pris régulièrement pendant plusieurs jours. Pour les cas d’infection fongique, des médicaments anti-fongiques topiques seront prescrits. Certaines infections, en particulier les cas qui durent pendant une période de temps prolongée qui peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.

Les tumeurs et les polypes nasaux

Les polypes sont habituellement des glandes muqueuses qui envahissent l’intérieur de la cavité nasale des chiens. Il peuvent être remplis de mucus, de pus et de sang. Il y a aussi des tumeurs qui sont vasculaires, cela peut expliquer pourquoi au moindre piaffement le chiot a tendance à saigner abondamment.

Les tumeurs dans la cavité nasale peuvent être bénignes ou malignes, c’est pourquoi le chiot doit être examiné par le vétérinaire. Les tumeurs et les polypes peuvent conduire à des effets systémiques, tels que la perte de l’appétit, Il est donc important de les vérifier le plus tôt possible. Habituellement, les tumeurs et les polypes nécessitent une intervention chirurgicale en fonction de la discrétion du vétérinaire.

Considérations anatomiques

Les races brachycéphales sont plus sujettes à des problèmes nasaux que les autres races. en effet, les races de chiots à la face plate sont plus exposés à des dangers potentiels. En outre, en raison de la distance plus courte entre les éléments externes et le système respiratoire interne, les chiens brachycéphales ont des risques accrus d’infection et d’autres maladies respiratoires.

Le syndrome obstructif des voies respiratoires (ou syndrome brachycéphale) est l’un des problèmes les plus importants des chiens qui partagent cette caractéristique anatomique. C’est le terme médical lié à de nombreux problèmes des voies respiratoires supérieures considérées comme assez communes chez ces races de chiens comme le roquet et le Pékinois. Une race brachycéphales peut éprouver une obstruction partielle des voies respiratoires supérieures due à des caractéristiques physiques comme un trop long palais mou, des narines rétrécies ou des instances telles que la réduction de la boîte vocale.

nez qui coule chien

Maladie de Carré

C’est une situation systémique qui est l’une des indications les plus graves d’un nez qui coule. Les systèmes les plus touchés sont les systèmes respiratoires et gastro-intestinaux et les symptômes les plus communs comprennent des écoulements nasaux et oraux. Il y a aussi une respiration sifflante, la toux et des vomissements ainsi que la diarrhée.

En raison de l’étendue massive des dégâts que la maladie de Carré peut faire, il est important d’identifier cette condition le plus tôt possible. Les infections bactériennes secondaires peuvent provenir d’une infection virale. Cependant, la maladie de Carré peut progresser et peut présenter des symptômes neurologiques très graves.

Fièvre pourprée (Typhus à tiques)

Le typhus à tiques peut manifester un écoulement nasal ainsi que des saignements de nez qui peuvent être indicatifs d’une infection bactérienne. Toux, fièvre élevée, une inflammation des yeux et des douleurs généralisées. La gestion médicale comprendra plusieurs semaines de traitement antibiotique prescrit et surveillé par le vétérinaire. La plupart des experts du chien croient que la meilleure façon de prévenir cette maladie est d’utiliser des produits anti-tiques, ainsi que de réduire l’exposition aux tiques.

Fente palatine / et – ou fistule

Le facteur d’identification déterminant d’une fente palatine chez le chien est quand il y a un écoulement nasal après manger. Cela veut dire qu’il y a une fente palatine. Cette condition se produit lorsque le palais du chien n’est pas fusionné, laissant un passage entre la bouche et le nez.

C’est peut être aussi la présence d’une fistule nasale ou orale, qui est un trou entre la bouche et le nez souvent causé par une infection, une carie dentaire, des blessures ou même la chirurgie. Le traitement le plus commun pour les fistules par voie orale ou nasale et la fente palatine sera la chirurgie.

Comment arrêter le nez d’un chien de saigner ?

Les saignements de nez sont différents d’un nez qui coule chez le chien, cela peut être la progression d’un écoulement nasal simple qui aurait empiré. L’augmentation de l’écoulement nasal peut agiter le chiot et dont accentuer l’endommagement des vaisseaux sanguins autour de la cavité nasale qui peuvent se rompre et provoquer un saignement de nez.

En cas de saignements de nez, en particulier pour les jeunes chiens, il est important de connaitre les premiers soins de base qui peut être fait avant qu’il ne reçoive une attention médicale plus avancée

Laisser le chien à se détendre et rester calme.

  • Retirez toutes sources d’agitation chez le chien, comme la musique forte, les routes très fréquentées et les appareils bruyant de la maison.
  • Couvrir la narine touchée par les saignements avec quelque chose d’absorbant.
  • Utilisez une compresse froide et appliquer sur la partie supérieure du nez du chien, spécifiquement placé entre les narines et les yeux.
  • Ne jamais incliner la tête du chien en arrière. C’est la pratique la plus courante pour les humains, mais il est important de ne pas incliner ni placer quoi que ce soit à l’intérieur des narines du chien, car cela pourrait aggraver la situation.
  • Contactez votre vétérinaire immédiatement si l’intervention initiale est restée sans succès et quand le saignement ne cesse pas après quelques minutes.

Rappelez-vous : Si vous rencontrez des changements de comportement chez votre chien, les chances qu’il y ait quelque chose de plus grave que l’agitation et l’anxiété.

risque truffe mouillée chiot

Prendre soin du nez de votre chien

Le mythe le plus commun qui existe encore de nos jours, dit que la truffe humide est l’un des meilleurs signes de chien en bonne santé. Cette erreur doit complètement être effacée dans l’esprit des maîtres de chien. Même malade, un chien peut avoir la truffe humide, sèche, chaude ou froide. C’est la raison pour laquelle le facteur d’humidité est jamais un indicateur précis de la santé de votre chien.

Vérification de la truffe du chiot

En examinant la truffe de votre chien, il est important de déterminer si il y a des signes d’écoulement inhabituel, cela peux être un écoulement nasal malodorant ou sanglant. L’écoulement nasal ne se résume pas à une décharge excessive. Des croûtes qui ne sèchent pas ou se fissurent suite à un grattage excessif sont également révélatrices d’un problème respiratoire pertinent. Il est extrêmement important de comprendre que les symptômes ne doivent pas être négligés.

Les chiens ne peuvent pas exprimer leur douleur et leur inconfort, c’est pourquoi il est important pour les propriétaires d’animaux de compagnie d’être un bon observateur surtout quand le chien commence à afficher des changements de comportement visibles. Plus tôt les symptômes et les changements ont été identifiés, plus tôt la prise en charge médicale pourra être donnée.

Prévenir vaut mieux que guérir. Il est important d’être conscients des limites et des inconvénients des races que l’on prend en charge et de connaître les limites et les considérations de santé de la race de chien que vous manipulez, car il vous donne une image claire sur ce qu’il faut attendre en termes de symptômes qui se manifestent chaque fois que le chien se sent malade. Lorsque vous êtes bien informé, il y a beaucoup de maladies qui peuvent être évitées ou traitées.

En conclusion

L’écoulement nasal chez les chiots et les chiens matures peut dire beaucoup de choses sur le niveau de santé du chien. Mais si vous avez été informés sur ce qui doit être observé et appliqué, cela peut vous éviter des soucis ou même vous aider à choisir l’intervention initiale que vous pouvez appliquer. Cela peut prendre quelques semaines avant que le chien revienne à sa routine normale, surtout si le nez qui coule présente l’un des symptômes d’une maladie plus grave.

Ces articles pourraient vous intéresser…

Commentaires Facebook