Alternative naturelle en cas d’ostéosarcome canin

Surmonter un ostéosarcome : vaincre le cancer canin avec des thérapies naturelles

Témoignage de Cheryl Baldwin, BSc (Hons)

J’espère que l’histoire de Diesel inspirera et encouragera les autres maîtres à faire tout leur possible pour utiliser des thérapies naturelles.

Diesel est un Boxer très énergique et aimant de 4 ans. C’est le chien de ma soeur, mais je l’aime comme si il était le mien ! A notre grande consternation, à la fin Mars, il se réveilla (après avoir effectué une longue marche la veille) soudainement boiteux dans sa jambe gauche, et semblait être très touché par la douleur et l’inconfort. Après une visite d’urgence chez le vétérinaire, pas grand chose fut vraiment révélé sur sa maladie. Nous sommes repartis avec quelques anti-inflammatoires en main et différents médicaments contre la douleur, mais sans aucun diagnostic.

Dans un premier temps, il a été émis l’hypothèse que Diesel pouvait souffrir de dysplasie de la hanche, bien que les rayons X ont rapidement révélé que ses genoux étaient également en mauvais état. Son vétérinaire a décidé de faire un contrôle de sang et du fluide contenu dans ses deux genoux. Des tests de mobilité ont également été menés pour déterminer si Diesel s’était déchiré les ligaments (en plus des problèmes de hanche potentiels qu’il soupçonnaient).

En attendant les résultats, nous ne pouvions pas faire d’autre chose que de voir Diesel souffrir. Au cours de la semaine suivante, Diesel était soit couché avec l’aide de médicaments contre la douleur, il était en détresse évidente. Sa mobilité était limitée, il gémissait à chaque tentative de se lever, et il luttait énormément pour faire ses besoin. Il n’était également plus intéressé par la nourriture – même ses friandises préférées au foie. Sa situation semblait dire, qu’il n’y avait pas de solutions facilement disponibles.

Je décidai qu’il était temps d’employer un médicament naturel ! Nous donnions à Diesel de l’Arnica homéopathique depuis le début de sa blessure, mais cela ne semblait pas remédier à son état. Avec une analyse plus approfondie des symptômes, il m’a semblé que le remède homéopathique Rhus toxicodendron (Rhus tox) paraissait plus approprié. On l’administre à quelqu’un qui a de la difficulté à initier le mouvement, mais qui se sent mieux une fois en mouvement, aussi longtemps que les mouvements ne sont pas excessifs. J’ai donc convaincu ma sœur d’acheter et d’administrer ce remède pour Diesel.

Quelques heures après avoir pris le remède, Diesel se leva et boita jusqu’à son bol pour dévorer sa pâtée. Il a ensuite demandé d’aller à l’extérieur pour faire ses besoins, il déambulait pour ramasser sa balle de tennis – Son jouet préféré – et la première lueur d’espoir brillait à ce moment !

Depuis ce jour, Diesel reçoit du Rhus tox (200CH) trois fois par jour, dissous dans l’eau et administré par voie orale par l’intermédiaire d’une seringue.

Nous avons également ajouté de l’huile de graines de lin biologique à sa nourriture pour aider à lubrifier les articulations de Diesel et aussi comme un anti-inflammatoire naturel. Plus tard, après des recherches approfondies, nous avons découvert les caractéristiques curatives étonnantes de l’huile de lin. (un article sur les propriétés curatives de l’huile de lin est prévu).

J’ai également référencé www.caninecancer.com, qui cite les propriétés anti-cancéreuses de l’huile de lin.

Heureusement, Diesel aimait l’huile de lin et mangeait de bon cœur son dîner comme jamais auparavant ! Diesel a toujours été un peu difficile et a eu du mal maintenir son poids. Aujourd’hui, avec l’ajout de l’huile de lin à sa nourriture, il mange plus, et prends du poids et devient plus fort !

Trois semaines après l’apparition des symptômes, une batterie de tests étaient encore en cours pour diagnostiquer l’état de Diesel. Ma soeur a dû amener Diesel dans plusieurs cliniques pour voir différents spécialistes. Après un examen par IRM et une biopsie guidée par échographie qui a échoué, son dossier a été transféré à un expert musculosquelettique à Washington. Il a été décidé que Diesel avait probablement eu une tumeur à proximité de ses vertèbres. Une biopsie guidée par échographie supplémentaire a confirmé notre pire crainte un cancer. Ostéosarcome (cancer des os) était le diagnostic final.

Avec le verdict du cancer des os, une maladie agressive, douloureusement débilitante et mortelle, je me suis dirigé vers le centre de bien-être local, où l’on m’a conseillé un remède homéopathique spécifique pour cibler les tumeurs (cancéreuses / bénigne). Nous avons traité Diesel avec R17, la formule du Dr Reckeweg, à une dose de 15 gouttes, 3 fois par jour.

Avec quelques recherches en ligne supplémentaire sur les cures anti-tumorale naturelles / anti-cancer, je découvris la mélasse, qui est réputée pour être un antioxydant puissant avec des propriétés anti-tumorales inhérentes. Donc, ma sœur a introduit 2 cuillères à soupe de mélasse (1 le matin et 1 le soir) dans l’alimentation quotidienne de Diesel. J’ai également effectué un travail de guérison énergétique avec Diesel chaque fois que possible.

Avec ces thérapies naturelles supplémentaires, Diesel semblait aller de mieux en mieux ! Malheureusement, le pronostic du vétérinaire fut de pire en pire. Il fut recommandé que Diesel devait subir une intervention chirurgicale pour enlever la tumeur et une radiothérapie pour détruire le cancer. Ma soeur a concédé à la chirurgie (dans l’espoir d’enlever la tumeur et d’améliorer les chances de diesel pour un rétablissement complet), mais pas au rayonnement.

Six semaines après sa première visite chez le vétérinaire d’urgence, la chirurgie n’a finalement pas été effectuée, il a été révélé une tumeur calcifiée, effectivement attachée aux vertèbres inférieures comme les scanners l’avaient suggéré. Malheureusement, l’emplacement de la tumeur a rendu impossible l’opération sans enlever une partie de la colonne vertébrale, ce qui aurait entraîné un risque important pour la mobilité des pattes postérieures de façon permanente. La seule procédure sans risque qui aurait pu être menée était une autre biopsie de la tumeur pour déterminer le stade cancéreux. Avec la chirurgie qui ne pouvait aboutir, et le refus de ma sœur d’utiliser les rayonnements, le pronostic du vétérinaire était clair – Diesel devait aller en soins palliatifs.

À la mi-mai, le rapport de l’histologie de la biopsie de la tumeur est revenu négatif pour les cellules d’ostéosarcome. Les vétérinaires fut complètement perplexes.

Aujourd’hui, avec l’aide des remèdes naturels, je suis ravie d’annoncer que Diesel est redevenu bondissant et plein d’entrain, normal quoi ! Il a retrouvé la totalité de sa mobilité dans sa jambe gauche et semble avoir fait un rétablissement complet.

Pour moi, cela a réaffirmé la valeur des remèdes naturels pour la guérison de nombreuses maladies chroniques ou aiguës. Je pense que l’histoire de Diesel est un témoignage vivant du pouvoir rajeunissant que ces thérapies peuvent avoir sur le corps – canine ou autre ! Je voudrais également dire aux lecteurs de jeter un œil sur www.caninecancer.com (site en anglais) pour des témoignages plus étonnants, des grandes thérapies naturelles et des conseils utiles pour les propriétaires d’animaux de compagnie. C’est une ressource précieuse et un grand réseau de soutien si votre animal est aux prises avec le cancer !

J’espère que l’histoire de Diesel inspirera et encouragera les autres à faire tout ce qu’ils peuvent pour utiliser les thérapies naturelles pour compléter les pratiques médicales et grandement aider leurs amis canins dans leur processus de guérison – il semble qu’elles peuvent vraiment faire des miracles !

Ces articles pourraient vous intéresser…

Commentaires Facebook